9.2.06

Pensiero

Je vais encore parler du travail.. c’est que c’est la source de la plupart de mes réflexions, je dirais même de nombreuses réflexions, chaque jour.
En ce moment, les profs constatent une dégradation de l’atmosphère, et de la bonne-volonté des élèves. Lundi soir, un élève sortant de cet établissement, pourtant très provincial, et tranquille, s’est fait agresser par une personne extérieure. Sa veste était entièrement maculée de sang, il s’est fait casser le nez. La semaine dernière, à l’internat, des lycéens ont frappé des collégiens, profitant de l’inattention du surveillant.. Ils en ont encore les marques, pour certains. Moi qui croyais que nous étions à l’abri.. des dérives qu’on nous raconte dans les journaux, de la violence des élèves contre les professeurs.
Je dois être un peu naïve.
Je n’ai pas envie de devoir sévir avec les élèves, et je me sens presque mal à l’idée d’être la cause d’une de leur punition. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir un instinct protecteur, presque maternel, envers eux. Surtout les plus jeunes. Mais s’ils trahissent ma confiance, s’ils me mentent ou essaient délibérément de me berner, je passe par-dessus cet instinct. Je pense qu’au final je ne suis pas assez ferme, mais c’est par manque de repères, en général. Je ne sais pas vraiment ce que je peux laisser passer. Pour ce qui est de manque de respect, envers moi ou les autres élèves, il n’y a pas d’ambiguïté, mais pour ce qui pourrait s’apparenter à de l’incivilité scolaire, (lancer des objets à un camarade, entrer et sortir sans arrêt pour venir parler à des camarades, ricaner en faisant des comparaisons grotesques et désobligeantes à mi-voix entre animaux et camarades de classe, présents ou non, gros mots prononcés à mi-voix mais que je ne peux m’empêcher d’entendre..) je les reprends, je leur fais des remarques mais je ne sais pas si je devrais aller plus loin. Et ce n’est que pour le collège. Pour ce qui est du lycée, c’est bien plus compliqué, d’autant que je sens les autres profs beaucoup moins stricts que moi, avec les élèves. Je me rends bien compte que je ne peux pas avoir le même niveau d’exigence pour ce qui est du calme dans le cdi, notamment, avec les lycéens. Mais le juste équilibre est toujours difficile à trouver, et précaire en plus.
Enfin, pour le plaisir, après ces réflexions sur mon travail, je mettrai quelques photos…

1 commentaire:

  1. La foto è bella! La vie du lycée peut être un peu compliquée... Forza, et plaisir. Saluti da Olanda.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails