7.5.07

"Bientôt maman", d'Olivia Toja, ou les joies de la maternité


J'ai reçu aujourd'hui mon premier livre de future maman : d'habitude, je les offre à mes copines/belle-soeurs/cousines, mais la réciproque tardant un peu à se produire, je n'ai pas résisté et je me suis offert à moi-même "Bientôt maman", d'Olivia Toja (une référence en matière de future-maman drôle et sympa, à suivre donc). Malgré tout ce que j'avais déjà pu lire et chercher sur internet, j'ai déjà appris plein de choses, qui me concernent personnellement, dans le désordre :

1. Non seulement je peux mais je dois manger plein de fromage : les besoins en calcium de mon tout-petit sont l'équivalent d'un quart de camembert par jour (soit 4 yaourts, 1/2 litre de lait, ou encore 600g de fromage blanc) !!! Je pense que même sans les restrictions actuelles sur le fromage au lait cru, je n'en mangeais pas autant.. avant ! Je ne vous raconte pas la montagne d'emmental rapé qui a garni mon assiette à midi.. du jamais vu.

2. Il faut que j'évite les sources de stress car l'adrénaline que je produis accélère le rythme cardiaque du bébé. En fait, je m'en suis réellement rendue compte aujourd'hui, pendant ma journée de travail, quand j'ai "levé" un élève qui venait copier son travail non fait sur le cahier d'une camarade : un classique du lundi, pas de quoi s'affoler. Mais j'ai senti que mon coeur s'emballait de manière disproportionnée, à ce moment-là. Il va falloir que je prévienne les autres profs que désormais, j'éviterais ce genre de stress, et que je ferais l'autruche, autant que possible..

3. Mon activité physique (ou son absence..) est importante en ce que mes poumons ont à éliminer le gaz carbonique produit par bébé. Bon, là c'est sûr, je n'assure pas : les jours où je ne travaille pas, je reste dans mon appartement et on ne peut pas dire que ce soit pour faire de la gym maison, ou du stretching.. Les bons jours, c'est le ménage qui me fatigue, les autres, les aller-retours entre la cuisine, le canapé devant la Télé et mon fauteuil à l'ordi.. Il faut assumer.

4. Il paraît que l'épisiotomie n'est pas douloureuse, pratiquée sous anesthésie locale, et de toute façon préférable à une déchirure.. C'est sûr, vu comme ça, je serais moins angoissée par cette idée..

C'est un guide chronologique, mais comme vous le voyez, j'ai compulsé dans le désordre, et déjà jusqu'au dénouement, cet ouvrage.
J'attends aussi un autre guide, conseillé par Nathalie Le Breton des "Maternelles": "Bien-être et maternité", sûrement un peu plus sérieux.. mais il y a tellement de choses à savoir, d'interrogations qui nous talonnent et de points sur lesquels rassurer une femme enceinte, que je suis sûre qu'il ne fera pas double emploi.
Qui sait quelles autres révélations je vais y trouver...

2 commentaires:

  1. Il semblerait que j'ai acheté le dernier exemplaire de ce livre disponible sur le net... ou presque ! Je voulais en commander un deuxième pour la dernière future maman connue de mes amies. Il n'y a plus que la fnac à le proposer, ce n'est pas mon fournisseur préféré : (

    RépondreSupprimer
  2. et en plus, il n'est même pas disponible immédiatement..

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails