25.11.08

Week-end gastronomie

Je vous l'avais promis depuis notre retour, mais pas encore tenu cette promesse à propos de notre voyage en Italie. Me voilà donc la bouche en coeur, deux semaines après pour vous donner deux ou trois anecdotes. 
Le week-end a été largement placé sous le signe de la gastronomie italienne, je dirais, avec dimanche la "Fiera di San Baudolino", saint patron de la ville, envahie par des stands de produits régionaux, artisanaux, de plantes aussi, et de spécialités à emporter.. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'on en a bien profité ! Des montagnes de cèpes, frais ou secs, avec dix qualités différentes, des conserves, de la charcuterie, des truffes en veut-tu en voilà, et même une soupe de pois chiches et le vin gratuits, offerts par la chambre de commerce.. (j'en veux une comme ça moi, de chambre de commerce, qui régale les administrés gratis avec une spécialité exquise, un dimanche, comme ça en passant..) Des beignets ensuite, des montagnes de canestrelli, des spécialités de miel aux fruits secs : nocciolata, mandorlata, miel avec des noisettes, amandes et noix entières, etc, etc.. et des falaises de fromage.. L'abondance, et le dilemme : on ne peut pas tout goûter, et on ne peut pas non plus acheter de tout, la voiture n'est pas extensible, et nous n'avons pas non plus prévu l'achat d'une remorque. Le jambon de Parme entier, et la forme de Parmesan, ce sera pour une autre fois.
Cependant, tout en essayant de garder à l'esprit la limitation de la place disponible, nous avons ramenés quelques spécialités.. Des canestrelli, un bocal d'anchois siciliens, des cèpes secs, un pot de miel aux noisettes, 4 petites plantes grasses, une grosse boite d'Amaretti Virginia (dans une belle boite en métal, en plus !), un véritable pandolce génois Grondona qui attendra Noël pour être mangé, si je le cache assez bien pour l'oublier d'ici là, un bocal de pesto fait avec du basilic de Pra' (les connaisseurs savent..) par Margherita, quelques kilos de Parmesan et de pâtes, du riz arborio (le meilleur pour le risotto), et j'en oublie. 
Enfin, pour finir un souvenir de la ville où nous étions hébergés, que nous avions toujours remis, mais voilà c'est chose faite.. et c'est quand même un peu Noël avant l'heure, là aussi : un petit sucrier en argent.. LA spécialité de Valenza, la ville des argentiers, des bijouteries et de l'orfèvrerie, avec la très bonne excuse que l'homme de la maison a cassé le couvercle de celui en porcelaine, chose qui sera impossible avec celui-ci ! Là, on a juste cassé la tirelire..

3 commentaires:

  1. Pas de Limoncello? je suis allée dans un (super) restaurant italien ce week-end (calamars, Osso Bucco and Tiramisu) et j'ai commandé un Limoncello... C'était un peu différent que dans mon souvenir: j'ai eu un peu peur quand il m'a amené un petit verre à liqueur mais mème si c'était un peu fort, c'était très bon quand même!

    RépondreSupprimer
  2. Pas de limoncello, parce qu'on en a encore ici, et en plus comme je ne bois toujours pas d'alcool pour l'allaitement, on n'avait pas besoin de refaire le stock.. Je me rappellerais toujours je pense, cette avalanche de limoncello Da Vittorio, et nos fou-rires en sortant... Encore un d'anthologie !

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de découvrir ton blog et je dois dire que je suis un peu stupéfaite... Tu commences le tricot ? Moi aussi (je suis d'ailleurs arrivée ici en faisant une recherche sur les aiguilles en bois). Tu te mets à la couture ? Moi aussi. Tu aimes le bio ? Moi aussi. Etc. Et quoi ?? Que vois-je ? De l'italien sur ce blog ? Sono Italiana ! Non mais là c'est trop ! Vite vite je te mets dans mes favoris !

    Bises
    Gabi

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails