31.10.08

Noémie


Noémie est arrivée, lundi soir. Elle était tellement pressée que sa maman a à peine eu le temps de souffler, déjà, elle montrait le bout de son nez. Tellement pressée qu'elle est arrivée avec 15 jours d'avance. 46 cm de douceur et 3,100 kg de calins, une nouvelle petite cousine qui aura à peine un an de moins que la petite souris qui les fête demain. Ou comment se rendre compte, très concrètement, en tenant Noémie dans mes bras, de ce qu'elle était, du chemin parcouru depuis 364 jours..

30.10.08

Cet hiver il vous faut de la maille ! Ou quand la mode rejoint nos travaux d'aiguilles..

Le tricot souffre (souffrait ?) d'une image un peu.. comment dire.. vieillotte? Bon d'accord, quand on regarde la Blogosphère, on voit bien que certaines personnes particulièrement douées, ou justes passionnées font des choses vraiment belles de leurs aiguilles, et toutes autres que ringardes. Mais dans ma bonne petite ville de 30.000 et quelque habitants, quand on va chez Phildar, chez Bergère de France, ou chez Monop acheter de la laine, même accompagnée d'une crevette en poussette qui atteint à peine ses 12 mois, on a du mal à faire chuter la moyenne d'âge.
Et pourtant.. Vous connaissez le point commun entre nous, et ce site top fashion ? (pas juste branchouille ou trendy, là c'est du lourd, on peut carrément choisir le style de sa célébrité préférée pour se repérer, Kate Moss Paris Hilton Eva Longoria-quoi, ça ne vous parle pas???!!) Eh bien, on peut se faire nous même la moitié de leurs accessoires super branchés de l'hiver. Dans le même registre que La Poule qui copie les modèles de la boutique dont elle lèche la vitrine, voyez plutôt..


En dehors du fait que ces mannequins portent bien leur nom tellement elles sont lisses et semblent de cire, regardons ce qu'elles portent. Est-ce qu'il y a là quelque-chose d'impossible à réaliser avec nos petites mains? Il y a même quelques modèles gratuits sur le net, et d'autres dans les catalogues.. y'a plus qu'à choisir les laines et les couleurs !

Le modèle de bonnet péruvien noir par exemple, est chez Laine et Tricot , le béret blanc chez Phildar, ainsi que le béret à visière (dénommé poétiquement "bonnet rasta", catalogue Tendance Accessoires n°154, modèle 09A- après tout dépends de votre choix de couleurs.. si on évite le vert-jaune-rouge+feuille de canna rebrodée, on évite le côté rasta), et les mitaines (même catalogue, modèle n°10A). Quand aux écharpes, je crois que si on sait tricoter, on peut improviser sans trop risquer un point mousse aux aiguilles 10 pour l'écrue, et un jersey endroit avec un gros fil flammé, pour la bicolore écrue et turquoise..
Je ne suis qu'une débutante en tricot, et je suis peut-être une grande optimiste qui ne doute de rien, mais moi ça me paraît faisable.. pas tout par moi, mais par vous qui me lisez et qui avez plus de mètres tricotés à votre actif que de pages à vos blogs.. 
Voilà, c'était juste pour se donner encore quelques envies de tricot pour nous, pour une fois !

29.10.08

Un an moins 4 jours..

Celles qui suivent me diront mais non, c'est moins 3 aujourd'hui ! Oui, aujourd'hui c'est moins 3, mais hier c'était moins 4, et c'est hier soir que ma petite souris m'a fait la surprise, un de ces cadeaux que font les enfants à leurs parents sans le savoir, et qui nous émeuvent toujours, tant on est fier.. bref, je ne m'y attendais pas si tôt, enfin tôt je ne sais pas, mais je pensais que le processus serait plus long. 
Marie-Elise a fait ses premiers pas,  plusieurs fois, entre la table basse et le cube-pouf, pour venir vers moi. Elle n'est pas vraiment hésitante, plutôt pressée (on dirait moi pendant une journée de shopping : vite vite, il y a tellement de choses à voir !), et elle est ravie ! Marcher la met totalement en joie.. Je ne suis pas toujours très rassurée de la voir foncer, un peu penchée en avant, vers son objectif, mais pour le moment, elle ne se lance que pour de courtes distances. Pour les trajets plus longs, elle accepte maintenant qu'on la tienne par les mains (avant de marcher toute seule, elle n'a jamais voulu). 
Voilà, un petit pas de plus vers son autonomie, un an et une nouvelle étape commence. Fierté et émotion de maman qui voit son petit bébé grandir...



Désolée pour la qualité des photos, de nuit, à la lumière électrique et en mouvement; je n'ai pas pu faire mieux...

28.10.08

Vite ! Un petit tour chez la Pie

J'ai découvert au hasard de mes visites de blogs, comme d'habitude, sur le blog d'Isapurple cette fois, la boutique de "Fanny la Pie", la bien nommée.. Elle a dans sa boutique des petits bijoux, très tendance, et à prix tout à fait raisonnable, de créateurs plus ou moins connus. Georges et Rosalie, Amélie Blaise, Designers Guild, Anne Thomas,  Pilgrim.. et quelques autres.
J'ai totalement craqué pour le pendentif noir Amélie Blaise, dès que je l'ai vu sur le blog d'Isapurple.. En fait, il me rappelle de manière très présente un objet de mon enfance, je ne sais pas quoi, et il me faudra le faire voir à ma Môman, qu'elle me dise si elle avait quelque chose de ce genre.. Evidemment, le temps de faire un petit tour d'horizon des jolis objets de ce site (au cas où il y aurait autre chose d'absolument indispensable), et je l'ai commandé ! D'autant que les frais de port sont gratuits jusqu'à vendredi  !
J'ai beaucoup aimé aussi les pendentifs de Georges et Rosalie, les pendentifs "horloge" d'Amelie Blaise, le collier rétro de Pilgrim, entre autres choses.. Par contre, c'est bien dommage, mais les photos des bijoux présentés sur des bustes de mannequins de lingerie, noirs, ce n'est pas une très bonne idée, (et la créatrice du site reconnaît elle-même le problème que cela pose sur le site..) les bijoux sont souvent surexposés,  et personnellement, esthétiquement, je trouve ça plutôt.. moche. Enfin, ce n'est que mon avis, et j'en fais facilement abstraction pour voir l'essentiel : la marchandise. (A noter : la très belle photo du premier pendentif, que j'ai commandé, est d'Isabelle, d'Isapurple, avec son aimable autorisation !)

27.10.08

J - 5, gâteau d'anniversaire test 2


Deuxième recette, donc, après la plus simple, inspirée d'un gâteau au yaourt. Je ne pouvais pas faire mes essais sans essayer au moins un gâteau au chocolat... un peu adapté à ma sauce.
Ce gâteau est sans levure, j'ai failli en mettre, mais j'ai fini par décider de respecter la recette avant d'essayer de la modifier (radicalement, j'entends). 
Donc, pour 6 portions (adultes toujours, même si c'est un gâteau pour bébé..)
  • 200g de farine
  • 200g de sucre
  • 100g de chocolat en poudre
  • 250g de beurre mou
  • 150 ml de lait
  • une pincée de sel
Personnellement, j'ai fait mon essai en divisant les proportions par deux (au pire, je ne mangerai qu'un gâteau pour 3 à moi toute seule, pas un gâteau pour six qui contiendrait UNE ENTIERE PLAQUETTE DE BEURRE !!!)
Préchauffer le four à th. 6, environ 200° C. Pour la préparation, on mélange d'abord les ingrédients secs, farine, sucre, sel et chocolat sauf que j'ai remplacé le chocolat en poudre ( = cacao, en réalité.. le chocolat NE PEUT PAS être en poudre. Je vous expliquerais.. si vous me le demandez gentiment !), par du chocolat fondu, 65 g exactement. Et j'ai diminué aussi un peu le sucre, parce que je trouvais ça impressionnant, d'avoir autant de farine que de sucre.. donc j'en ai mis juste 60g environ.
Quand au beurre, on en réserve environ 25g pour le moule, et on ajoute le reste au mélange sec, dans le bol du mixeur qui tourne et malaxe à vitesse réduite. Au début, (avant le chocolat), l'appareil ressemble à celui d'une pâte sablée, et petit à petit, s'agglomère. Enfin, on ajoute le lait et après quelques minutes de malaxage, la pâte ressemble à une sorte de crème au chocolat, assez légère, étonnamment. A la voir, on dirait une crème au beurre..
Enfin bref, il ne reste plus qu'à beurrer le moule, le fariner légèrement et y verser la pâte sans en manger la moitié au passage. Enfourner pour environ 20 minutes, et vérifier la cuisson avec un couteau (ou une aiguille à tricoter n°2 en métal, on faisait ça chez moi quand j'étais petite..) blablabla, vous savez de quoi je parle.
Ce gâteau sans levure, et sans oeufs, ne lève pas. On obtient donc une sorte de galette, plus ou moins épaisse suivant le rapport diamètre du moule/quantité de pâte restante après le transvasage (rapport à ce que vous en avez mangé au passage..). Si votre "galette" est fine, faîtes plus attention au temps de cuisson, et éventuellement réduisez-le. 
En ce qui concerne mon test, il n'y avait pas d'indication de temps de cuisson dans la recette que j'ai trouvée (en même temps, sur un forum, on ne peut pas demander des précisions de chef trois étoiles au Michelin). Je me suis donc basée sur la dernière que j'ai faîte, en partant pour 25 min. C'était un peu trop, les bords de ma "galette" ont un peu bruni, et séché, et du coup sont un peu croustillant. Personnellement ça ne me dérange pas, mais pour un Bébé, le côté sec et friable, les petites miettes qui sont toutes prêtes à passer du mauvais côté quand on les avale, ça le fait pas. Donc, on ne cuit pas trop son gâteau, please. On le surveille, et même à l'odeur on peut savoir quand c'est OK, ou quand c'est trop tard..
Au final, si on adopte un moule un peu étroit, on peut avoir un joli gâteau, et je vous dirais que même la version portion individuelle vraiment trop cuite pour le coup, était plutôt bonne et moelleuse (juste au centre, mais bon.. ça donne une idée) Le gâteau ne fait pas les miettes de cake du précédent, il a une texture plus fine, et un bon goût de chocolat. Il n'est pas trop sucré, ni trop gras.. Honnêtement, je crois que ça pourrait le faire pour samedi.. et en attendant, ça le fera vraiment bien pour le petit dèj' demain !

26.10.08

Originale?


Vous allez penser que je fais vraiment mon originale, quand je vais vous dire ce que j'ai acheté aujourd'hui, à 7 jours du premier anniversaire de ma craquinette.. 
Une écharpe de portage. Non non, ne riez pas, c'est vraiment vrai. En fait, j'avais mal commencé. Une des toute première choses que j'ai acheté pour mon bébé étant enceinte était un porte-bébé Red Castle Sport, que j'avais déjà vu chez une de mes belle-soeurs (une autre, parce que j'en ai plein, en fait, des belle-soeurs), sans savoir autre chose que le prix en magasin, et l'offre promotionnelle exceptionnelle dont je pouvais profiter en l'achetant, à moitié-prix. Sur le moment, je savais qu'il me faudrait un porte-bébé et celui-là ou un autre, pour moi c'était kif kif bourricot. 
Quand cette belle-soeur a su que j'avais acheté le même que le sien, elle m'a vaguement parlé des écharpes de portage, en me disant que c'était vachement bien, que ça tenait pas de place du tout.. moi tout ce que je savais c'est que je ne verrais jamais mon mari d'amour avec une écharpe babacool sur le dos et le bébé dedans. J'avoue, c'était ça, l'image que j'avais de l'écharpe. Un bel a priori.
Et puis voilà, quand le bébé naît, et que l'on apprend tout à la fois sa fragilité, ses besoins et sa physiologie, et que finalement, on voudrait le garder tout contre soi, toujours, on voit les choses différemment.. et j'ai commencé à regretter de ne pas avoir choisi l'écharpe de portage. Et j'ai commencé à voir ça autrement, non plus comme une référence superficielle à une "esthétique" soixante-huitarde, mais de manière plus approfondie, comme quelque-chose de plus proche de la nature, de meilleur pour mon bébé et de plus gratifiant pour moi. Comme l'allaitement. 
Je vois sur les blogs que certaines portent toujours leur bébé, du même âge que le mien, et que les sites qui parlent des écharpes recommandent une limite de 20 kg : on n'en est même pas à la moitié, c'est cool ! Bon, il paraît qu'il vaut mieux habituer le bébé dès son plus jeune âge à être porté, et de fait, j'ignore comment la petite souris réagira en étant accrochée ainsi à sa mère ou à son père, mais j'ai décidé d'être optimiste.
On en parlait, pour le prochain bébé en se disant que c'était un peu tard maintenant, et puis ce soir, énième soirée écourtée avec mes beau-frères et soeurs (encore eux !!) pour cause de gros chagrin de Marie-Elise, à l'heure où normalement elle s'endort dans son lit. Seule solution, la prendre dans mes bras, ce qui m'empêche évidemment de faire quoi que ce soit d'autre comme manger. Et puis je ne supporte pas de la "faire pleurer" pendant qu'on essaierait de profiter de la soirée.. donc bref,  il semble que ce soit une solution intéressante, si elle fonctionne, de me transformer en maman kangourou.. déjà que je suis un petit peu une mère fusionnelle, cela n'est fait que pour me plaire !
J'ai fait ma commande chez mon site préféré, Bébé au Naturel, une Storchenwiege Léo turquoise, en 4 m 60, pour pouvoir faire tous les noeuds, tant qu'à faire. Donc voilà, elle est commandée, et j'ai hâte de la recevoir et de l'essayer ! Promis, je ferai une photo de l'ensemble ainsi composé : )

25.10.08

Petite déception

Il y a quelque temps, je vous parlais de mes envies de rentrée, de mes commandes en cours, pour moi, ma petite souris (et un de ces quatre je vous montrerai pourquoi je l'appelle comme ça!!), etc. Je vous parlais notamment des chaussons Robeez que j'attendais impatiemment.. Ou plutôt patiemment, parce qu'ils ont mis looooogtemps à arriver. Après ma commande, il a fallu une semaine pour recevoir une paire qui s'est avérée trop petite.. très jolie, mais trop petite : elle chaussait le petit pied de ma puce, au plus juste. Et quand-même, ces chaussons étant sensés au moins supporter l'épaisseur d'une paire de collant fillette, il était déraisonnable de les garder, bien que Marie-Elise les ait adoptés sur le champ, et qu'ils aient été particulièrement adorables.
Bref. je les ai renvoyés à la première heure, dès le lendemain, pour échanger avec la taille supérieure. Il n'y avait pas le même modèle, mais un autre qui me plaisait aussi beaucoup. Là, au bout d'une semaine de plus, j'ai appelé (in Great Britain, please), mais j'ai fait ma chochotte et au "je ne sais plus trop quoi may I help you", j'ai bredouillé un "Heu.. vous parlez français?" Fort aimable, le jeune homme m'a directement redirigée vers une compatriote. J'ai appris que mon retour était bien arrivé (oui, en fait, tout se fait en lettre simple, pas de Colissimo, c'est plus économique, mais c'est plus long...) et que l'échange partait le jour même. Une semaine de plus, et j'ai enfin reçu les chaussons.. J'ai failli attendre !
Enfin voilà, tout s'est bien passé, sauf que finalement, les premiers étaient bien plus jolis et seyants que ceux que j'ai reçu à la bonne taille.. alors je suis un peu déçue, mais là il ne s'agît plus de renvoyer le retour pour attendre encore 2 semaines, on va s'arrêter là !!
Les premiers les voilà :

Et ceux que j'ai reçus ensuite, que je vous avais montrés au moment de ma commande, avec les petits oiseaux.. J'aimais beaucoup l'image du pioupiou rouge sur un fond beige avec des motifs rappelant des branchages, un air rétro avec un petit côté japonisant : au final, il faut bien admettre qu'elles sont ... ternes. Le fond beige fait terne, le motif ne se détache pas bien, enfin c'est pas super, plutôt bof bof.. 
Les premières, moins originales à mon sens, rendaient beaucoup mieux au pied.. Tant pis. On attendra la prochaine poussée de croissance, et éventuellement la prochaine étape, qui nécessitera des chaussures différentes : la marche..

24.10.08

Point mousse

Je déplorais il y a peu la perte du livre de ma belle-soeur, "Les bébés de la Droguerie", au moment où l'urgence de faire un bonnet péruvien pour la petite souris me pressait. Or, entre la perte et l'arrivée du dépannage fort sympathique de Wouimardis, j'ai commencé mon gilet de bergère, reçu mon colis de Laine et Tricot, avec de la laine, 2 modèles et des aiguilles, et d'autres projets ont commencé à germer dans ma tête, tandis que je terminais mon gilet de bergère.. Forte de ma réussite, je me sentais prête à attaquer (presque) n'importe quoi, tout en ne sachant pas vraiment par quoi commencer. Et je dois dire que le temps de réfléchir, entre la fin du gilet et le début de mon ouvrage suivant, je me suis sentie désagréablement désoeuvrée.. un peu en manque, finalement ! Et puis tout alla mieux du moment où j'ai pris mes aiguilles, et commencé ça.. 
Le point mousse, je sais le faire mais je n'ai jamais rien tricoté au point mousse, ni en fil double.. Voilà deux nouveautés pour ce travail, donc. Il me semble que ça n'avance pas très vite, pour un tricot aux aiguilles n°5, mais en tout cas, le résultat est d'un moelleux incomparable, j'aime beaucoup la couleur, et aussi tricoter avec mes nouvelles aiguilles.. Je m'éclate, quoi !

23.10.08

"Garçon, le plat du jour s'il vous plait !"


Voilà, avec le temps pourrit qu'on a ici (pendant qu'à Paris il fait beau, je sais c'est systématiquement l'inverse, et par chance, ce n'est pas souvent dans ce sens..), j'ai attrapé je ne sais pas quel microbe qui me bouche le nez (ou le fait couler intempestivement, c'est au choix), me donne mal à la tête et me fait tousser. Bref, tout ça plus l'absence de soleil, il fallait quelque chose pour booster mon moral et mon système immunitaire : des vitamines ! Et comme les fruits et légumes, là pour le moment, c'est un peu une période creuse de ce que l'on peut manger cru, il y a ma solution d'urgence. Qui se prête bien à la saison, puisqu'il y a encore des tomates, et qu'on a toujours des citrons. 
Pour la petite histoire, c'est une recette philippine, qui me vient d'un américain (dont les parents vivaient aux Philippines), rencontré à Paris, et revu à Grenoble, il y a environ... 10 ans ! Mais bref, il appelait ça "Fried Rice", c'est un peu générique pour être vraiment le nom de ce plat, mais on va l'appeler comme ça.
Rien de plus simple que cette recette. 
Proportions pour 2 personnes :
230g de riz long grain, 
3 ou 4 gousses d'ail, plus si vous aimez
4 ou 5 tomates
2 citrons
50g de beurre

Commencer par préparer les tomates : lavées, on les coupe en quartiers puis chaque quartier en deux, et le morceau obtenu en 2 ou 3 si ce sont des grosses tomates : le but est d'avoir des morceaux de tomates grosso modo de 2 cm de côté. 
On met ces tomates détaillées dans un récipient creux, on les sale légèrement et on y verse le jus des 2 citrons pressés, et même un peu de la pulpe de ces citrons, si on veut. On mélange bien et on réserve au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.
Ensuite, faire cuire le riz jusqu'à cuisson complète, l'égoutter. Dans une grande poêle anti-adhésive (mais qui de nos jours a encore une poêle en FER ???) faire fondre le beurre et y mettre les gousses d'ail écrasées (bien écrasées, au presse-ail ou réduites en bouillie si vous le faîtes par un autre moyen). Ajouter immédiatement le riz et le laisser frire en le remuant de temps en temps, il faut bien 10 minutes à un quart d'heure pour que ce soit suffisant. Entendons-nous bien, le riz doit frire, mais visuellement, il en résulte juste une coloration dorée, (qui ne se voit pas sur ma photo, je l'admet) ce qu'il lui permet d'être légèrement croustillant.
Bref, une fois le point de "friture" du riz atteint, il ne vous reste plus qu'à le servir, chaud, accompagné des tomates au citron froides et de leur jus. On mélange juste au moment de manger, et croyez-moi c'est un délice !

22.10.08

Gilet de bergère, yes !


Voilà, ça y est, je l'ai fini hier après-midi, repassé hier soir, et ce matin à la première heure photo pour les archives et enfilage !
Verdict : les emmanchures sont un petit peu étroites, par rapport à la largeur du gilet. C'est-à-dire qu'il est assez large pour que ma petite souris le mette longtemps, (assez long aussi, mais ça c'est une erreur de ma part.. mea culpa ), mais les emmanchures sont un peu justes. 
Verdict (2) : le petit lien crocheté et cousu dans le point de riz résiste assez mal quand on a un bébé qui adooooore tripoter et tirer les petits liens et autres ficelles, ruban, cordelettes, etc.. C'est à dire que c'est la couture dans le tricot qui résiste mal. Il faudra que je trouve une solution de renfort !
Je suis un peu fière car c'est la première fois que je tricote un vrai vêtement toute seule. J'ai appris en le faisant : les diminutions, les augmentations, relever des mailles et les coutures. 
Il n'est pas parfait, mais moi-seule connaît le nombre de défauts.. je suis quand-même satisfaite.
Parfait timing, je reçois aujourd'hui mon colis de Laine Et Tricot. Les aiguille Peace Fleece sont très belles et toutes douces, les coloris de laine sont aussi beaux que je l'espérais sauf que, grande bécasse que je suis, à force de surfer sur ce site et de choisir des couleurs puis changer d'avis et choisir une autre couleur, j'ai commandé 2 pelotes de couleurs différentes pour mon prochain tricot, au lieu de deux de la même couleur.. je n'ai pas vérifié les références  dans mon panier, et voilà. Ceci-dit les deux couleurs devraient bien aller ensemble, et je pense donc que je vais essayer autre chose de nouveaux pour moi : les rayures. Je vous tiens au courant..

J - 10, gâteau d'anniversaire test 1


J'ai fait la semaine dernière quelques recherches pour trouver des recettes de gâteaux d'anniversaire pour le prochain, qui arrive.. c'est-à-dire des gâteaux adaptés à un bébé de environ 12 mois. Bon, en la matière il y a un peu de tout, et comme d'habitude, les sites des grandes marques de puériculture ne sont pas les premiers dans le respect des aliments par âge. 
Pour ma petite souris, j'ai cherché une recette sans oeufs, même si elle mange déjà le jaune, mais par contre, la plupart de celles que j'ai trouvé ont du beurre, que l'on peut quand même remplacer par de la margarine, si on veut vraiment éviter au maximum les matières grasses d'origine animale. Moi je ne lui en avais pas encore donné, mais je n'ai pas de contre-indication à ce qu'elle en mange, j'ai donc fait la première recette, toute simple, qui m'inspirait le plus.
Ovvero : 
  • 250g de farine 
  • 150g de beurre mou 
  • 150g de sucre 
  • 1 sachet de levure 
  • 2 yaourts 

Mélanger le tout et mettre au four à th.6  pendant 25 min environ.

Recette toute simple, la pâte crue est assez consistante, mais finalement elle a bien levé et bien cuit. 
Le temps de cuisson est exact (d'habitude mon four ne me permet jamais de me fier au temps de cuisson). 
Le résultat ressemble à un cake, c'est très bon,  un peu friable par contre. 
On peut sûrement alléger un chouia en sucre, ajouter du cacao en poudre ou un peu de chocolat fondu (meilleur !!!) à la pâte, puisqu'à 12 mois, on a le droit, ou bien quelques grammes d'eau de fleur d'oranger, ou encore une pomme ou une banane. Ou disons 2, pour les proportions de pâte (à mon avis pour 4 personnes "adultes").

Je l'ai fait en version portion individuelle, et le reste en version "collective", le temps de cuisson était identique, et nécessaire. L'avantage de la portion c'est que Bébé peut prendre le gâteau dans ses petites menottes, et croquer (= râper avec ses quenottes) dedans. 
Moi j'ai testé la version petite tranche dans ses mains, c'est rapidement devenu myriade de petites miettes dans ses mains, sur et sous la chaise haute.. mais aussi dans sa bouche! Je me demandais si elle mangerait facilement cette nouvelle consistance friable, et je confirme, elle mange sans aucun problème, sans toussoter les petites miettes, tout est avalé !!
Marie-Elise et moi, on est d'accord toute les deux, c'est très bon, et on valide donc cette première recette !

21.10.08

Avant la date fatidique (J - 11)



Ce n'est pas encore son anniversaire, mais qui a dit que l'on ne peut acheter des jouets à ses enfants que pour le jour J et Noël? Il ne s'agît pas de l'innonder de joujous, mais de l'équiper de ce qui me semble "indispensable". 
J'ai découvert avec effarement que les Clipo de mon enfance n'existaient plus, il y a deux semaines. Ou plutôt si, ils existent toujours, mais pas dans les magasins. Ceux que l'on trouve neufs en vente, à présents ont dû souffrir d'une injection d'ormones, ou d'émanations nucléaires, parce que leurs picots ont triplé de volumes, ce qui donne des  formes globuleuses, hideuses à mon goût.. Enfin, ce n'est peut-être que ce drôle de réflexe qui fait que l'on préfère ce que l'on connaît, et qu'il est très difficile d'accepter le changement d'aspect (de couleur ou de décor) de ce que l'on a toujours connu. (Idem pour l'Arbre Magique, je l'adorais, mais les nouveaux ne me plaisent pas du tout). Alors bref, phénomène de régression parental, de nostalgie de sa propre enfance, ou projection sur ses enfants de ses propres désirs, goûts et sentiments, je voulais des Clipo à l'ancienne, et je les ai eu. D'occase, sur ibé, mais en très bon état, et à moins que moitié prix du neuf. 
Et la petite souris a tout de suite saisi que ce sachet transparent rempli de trucs colorés devait lui revenir, tôt ou tard.. Il a donc fallu immédiatement s'assurer de la propreté de l'un et le lui donner.
Adopté ! 


Voilà, ça c'est les nouveaux Clipo...

20.10.08

Encore de la grisaille

ce week-end, (ben oui, nous on n'a quand même pas l'habitude !), et la promenade dans un autre charmant village des environs, Grignan.  En attendant, sans Mistral il ne fait même pas froid, et je peut tricoter sans autre hâte que mon envie de terminer... Ca avance, on touche au but !
  

16.10.08

Le roi des gâteaux au chocolat, la Reine de Saba


Je ne sais pas si vous connaissez ce gâteau délicieux, loin des moelleux et fondants qui restent parfois presque crus à l'intérieur, ou qui deviennent trop secs, ou trop gras.. Pour moi, je l'ai découvert il y a peu, et c'est le MUST !
J'ai trouvé la recette sur le blog de Papilles et Pupilles, mais je l'ai quelque peu modifiée.. au pif, il faut bien le dire.
Alors, les ingrédients :
3 oeufs
125 g de beurre (un chouia moins, à cause de la crème d'amandes, 100 g environ..)
125 g de chocolat noir (75g pour moi, car j'ai pris du 100% cacao, c'est... fort !)
125 g de sucre en poudre (170-180g pour compenser le chocolat à 100%)
60 g de poudre d'amandes (j'en ai jamais, par contre, j'avais de la crème d'amandes bio, déjà testée en patisserie, une tuerie... j'en ai mis 3 cas _c'est quoi en cuisine les CAS, me demande mon Mari.. )
2 cuillers à soupe de farine

Mélanger le beurre et le chocolat et faire fondre doucement au bain-marie. Quand le mélange est liquide, rajouter le sucre en poudre et les amandes, ou la crème d'amande, selon ce que vous avez choisi.
Ajouter la farine. Bien mélanger. Ajouter, hors du feu, 3 jaunes d'oeufs et les blancs battus bien fermes.
Faire cuire sur thermostat 4/5 environ 25 minutes. Chez moi, j'ai rallongé d'un bon quart d'heure à th. 7.
Démouler tiède. Essayer de ne pas le manger en entier immédiatement.

Il est parfait, ma définition du parfait gâteau au chocolat, moelleux, souple, il fond dans la bouche..et a un super goût de chocolat, mais pour ça, il FAUT utiliser du bon chocolat, et pas du chocolat "à cuisiner".. On ne peut pas avoir un très bon gâteau avec des mauvais ingrédients.. Si on s'en bat le pompon, du goût, autant manger un Savane. (Oui, oui évidemment celles qui me connaissent savent qu'en matière de chocolat je suis particulièrement favorisée, mais ce n'est pas une _pas la seule_ raison..)
Enfin voilà, il faut que je vous avoue que si les interprétations de la recette sont miennes, la réalisation est de mon homme. Il adore faire les gâteaux, ça tombe plutôt bien, et il l'a très bien réussi. Je m'en félicite.
Sinon, ça m'a donné l'occasion de faire un goûter royal, avec une tasse de thé vert, dans mes tasses toutes neuves.. On se fait plaisir, que voulez-vous, il faut bien qu'il y ait quelques motifs de satisfaction à être "au foyer"!

Je n'y vais pas avec le dos de la cuillère..


mais avec la pointe de la fourchette.. Hmm, bref, il me fallait bien trouver quelque chose pour tenir mon tricot à peu près à plat, afin de vous le montrer, car mon tricot roulotte pas mal... et l'association ustensile de cuisine/travaux d'aiguille de Wouimardis m'est revenue en mémoire.. Sauf que je vous ai un petit peu sorti le service en argent. J'aime bien, ça brille, et vous pouvez voir que le ciel de cet après-midi est tout autre que radieux. Il est juste, bêtement, blanc.
Mais pour en revenir à mon gilet de berger, il faut savoir que j'ai vraiment bien avancé, puisqu'en plus du dos et du devant droit complet, j'ai fait les 2/3 du devant gauche. J'en suis aux diminutions de l'encolure, et après viendront les finitions.. relever les mailles faire les coutures, rentrer les fils.. 
Ceci-dit, même si j'ai presque fini, et que ce n'était pas difficile, j'ai quand même fait quelques erreurs, qui se voient.. un peu, et empêchent de croire à un tricot industriel (voilà, une bonne raison de ne pas le faire parfait). 
Par contre, je me suis carrément emballée sur la longueur, et comme je redoute le détricotage (ou plutôt la reprise des mailles sur mon aiguille APRES le détricotage), j'ai continué et adapté le devant. 
Ce sera plutôt un gilet tunique, qu'un gilet de berger, mais peut-être qu'ainsi il sera porté plus longtemps ? 

15.10.08

Laine et Tricot


Pour moi, tricoteuse débutante, c'est une nouvelle trouvaille dont je voulais vous faire profiter.. Au-delà des sites internet vendeurs de laine bien connus et des marques habituelles, il y a un site  particulier, créé par une jeune femme bretonne, qui propose de magnifiques produits. Sur Laine et Tricot, de la laine, bien sûr, mais aussi de superbes aiguilles, des kits très sympas, et des modèles à télécharger gratuitement. Je l'ai trouvé en cherchant des aiguilles en bois, et je n'ai pas été déçue, ma prochaine commande sera pour elles, c'est sûr !  Ce sont des aiguilles en érable du Maine, (USA) et en bouleau de Lithuanie, épointées, assemblées et peintes à la main par des artisans russes. Je les trouves très belles, je n'ira pas jusqu'à racheter des n° que j'ai déjà pour avoir la gamme complète, (c'est ma façon d'être raisonnable) mais celles qui me manquent ne vont pas tarder à trouver leur place chez moi ! Par contre, si la démarche de faire travailler des artisans qui ont une vie difficile est intéressante, le trajet de ces aiguilles avant qu'elles n'arrivent chez vous n'est pas très écologique.. (bonjour le bilan carbone !)
J'avais repéré aussi les aiguilles en bois rose, splendides et merveilleusement raffinées, ainsi que les Brittany, en bouleau, fabriquées aux USA. Question prix, si on prend les aiguilles n°4 en 35 cm, les Surina en bois rose coûtent 7,40 euro, les Brittany font 6,90 euro, et celles qui me plaisent tant, les Peace Fleece font 8 euro la paire, quelle que soit leur longueur et leur n°.
Du côté des fils à tricoter, il y a un très grand choix : des laines éthiques, des laines artisanales, filées et/ou teintées à la main, des laines aux teintures végétales, de l'alpaga, du cachemire, de la laine mérinos, de la laine à filer ou de la laine à "feutriner", du mohair, et dans les mélanges, du bambou, de la soie et du maïs... entr'autres.
Et puis il faut savoir qu'il y a une démarche écologique qui sous-tend ce site, car Laine et Tricot s'engage à reverser 0.25 euros par commande dans les programmes de l'Association Coeur de Forêt et de l'Oganisation Cool Earth, qui luttent contre la déforestation en Amazonie.
Que demande le peuple? Une réduction sur les frais de port ? A partir de 70 euro, le port est offert.. Certes, 70 euro, ce n'est pas une broutille, mais à la limite, en s'organisant avec une copine, on doit pouvoir en profiter facilement !
Que vous dire de plus.. je trouve le site en lui même très bien fait et agréable à naviguer, j'aime bien la page d'accueil avec les actus et les nouveautés.. Il ne me reste plus qu'à commander pour voir si tout se passe aussi bien que l'on pourrait l'espérer !
A suivre, donc.

9.10.08

Really Simple Sindication for dummies

Il m'en a fallu du temps pour l'apprivoiser, mais voilà un gadget technologique que je trouve enthousiasmant, le RSS ! On voit souvent sur les blogs "s'abonner au fil", "suscribe in a reader", "s'abonner au blog", etc..  J'avais vaguement essayé de comprendre, aux débuts de la chose, comment on s'en servait (mais alors vaguement.. ) et puis je ne sais pas ce qui s'est passé mais j'ai  eu un déclic. Ah si je sais, c'est qu'avec le Mac, c'est beaucoup plus simple. Il met le symbole RSS dans la barre d'adresse quand l'option est disponible sur un site, et en cherchant dans le menu aide du navigateur (Safari, en l'occurrence), j'ai tout compris. J'adore Mac. Il me fait me sentir intelligente.
Alors pour les Apple addict, rien de plus simple. C'est très bien expliqué dans l'aide de Safari, mais si vous avez la flemme d'aller voir, je vous explique en 2 temps et 3 mouvements. Quand vous voyez le petit symbole RSS orange, à droite dans la barre d'adresse, et que vous êtes sur un site qui vous intéresse, vous cliquez sur la petite croix (en forme de +) pour ajouter aux signets, et là vous choisissez de l'ajouter dans la Barre de signets, (qui a une petite icône en forme de livre à sa gauche). Et là, magie de la technologie, quand le blog que vous avez ajouté publie un nouvel article, le nombre de nouveaux articles apparaît dès le menu signets, entre parenthèses à côté de l'intitulé Barre de signets. Dans le menu de ladite barre, il apparaît de nouveau à côté du ou des sites concernés. Il suffit de choisir l'affichage du site seul, ou bien de tous les sites avec un nouvel article, sur une seule page (option Présenter tous les articles RSS). Autrement dit, le fil RSS permet d'éviter de retourner voir si de nouveaux articles sont apparus sur les sites que l'on suit régulièrement, on le sait immédiatement, et éventuellement, on peut les lire dès cette page de résumé.
Bon, pour les PC, le principe est le même si ce n'est que le lecteur du fil RSS n'est pas intégré à Internet Explorer et qu'il faut en choisir un. On vous les propose souvent sur le site, quand on choisit "s'abonner au blog", Google, Bloglines, Netvibes, Newsgator, My Yahoo. Pour Google, en fait, c'est une personnalisation, avec iGoogle. Dans ce cas, les titres des derniers articles des sites choisis sont affichés sur votre page d'accueil iGoogle. Les autres lecteurs, je ne les connaît pas, mais comme il  doit bien y avoir 90% des  internautes qui utilise Google, vous me pardonnerez si je ne fais pas une revue complète de tout ce qui existe? N'étant de toute façon pas une experte en la matière, je ne vous parle que de ce que je connais, et il y a peut-être même des inexactitudes dans ce que je vous ai raconté. 
Enfin, moi ça colle tout à fait avec mon utilisation actuelle quotidienne d'internet, où je suis plusieurs blogs comme un bon soap, en attendant impatiemment le prochain épisode...

Torture de mamans


Je ne sais plus quand ni à quelle occasion je m'étais inscrite pour recevoir les offres de ce site, mais au vu de ce que j'ai reçu hier dans ma boite mail, c'était certainement pour me faire du mal. Le coupable c'est Little Fashion Gallery.. l'intitulé du mail (l'accroche, devrais-je dire) Little Marc Jacobs et Bonpoint parmis une cinquantaine de marques. "Oh, Bonpoint c'est joli, je vais jeter un oeil".. Et sur quoi je tombe, sur ça, les mocassins Petites Maloles (argh...) et un peu plus loin sur les ballerines Petites Maloles (double argh !!!). Elles sont TROP craquantes, super mimi, adorables.. Juste pour se faire du mal, je vous dit! En réalité ce ne sont que des petits chaussons, pas très adaptés aux mains agiles de nos bébés qui auraient tôt fait de tirer sur le joli ruban ou le mignon lacet, et de les quitter pour les machouiller. Et à 65 euro, ça fait un peu cher le chausson de dentition...

6.10.08

Petits plaisirs de l'automne


Les trois derniers cèpes du panier, avant de passer à la casserole, juste pour vous faire envie..
Ils ont fait un merveilleux accompagnement pour les gnocchi di semolino alla romana tirés du livre de Laura Zavan, "My little Italy". Un pur délice.

5.10.08

Perdu de vue...


J'avais dans l'idée de tricoter un bonnet style péruvien pour ma petite souris, bien chaud, pour protéger ses oreilles du mistral glacé qui ne saurait tarder de se manifester, et pour ce faire, j'avais juste sollicité une de mes belle-soeurs possédant les précieux ouvrages de la Droguerie "Des bébés toute l'année", et "Les bébés de la droguerie". Après examen minutieux en commun, elle m'en a laissé un, pendant que nous étions chez nos beaux-parents.. Je l'ai compulsé frénétiquement, attentivement, et ... laissé sur la table. Au moment de partir et de récupérer l'objet de mon désir, impossible de le retrouver. Plus rien. (Je précise qu'aucun étranger n'est entré dans la maison entre temps). Mais personne ne se souvient l'avoir déplacé, posé, ou rangé quelque part. Dans une maison où le salon même est tapissé de portes-revues et bibliothèques sur trois côtés, vous pouvez imaginer que si il a été posé au milieu des livres ou des revues, il peut falloir des années avant qu'on ne le retrouve. Frustration maximale pour moi, de ne pas avoir le livre pour tricoter, mais aussi de ne pas pouvoir râler à l'envi après ma belle-famille qui est aussi tête en l'air... Deux personnes sont susceptibles de l'avoir déplacé, ma belle-mère, qui est très gentille, mais très étourdie, et une autre belle-soeur, maniaque du rangement expéditif qui est fortement pressentie en cas de déplacement intempestif de tout ce qui se trouve (ou se perd) dans la maison.. Autant dire que je ne peux rien faire que leur rappeler de temps en temps que QUELQU'UN a déplacé ce livre, et que ce serait SYMPA de le retrouver.
En attendant que ce miracle se produise, j'ai été fortement tentée par le gilet de berger vu sur un blog très sympa (un de ceux des frénétiques du tricot et de la couture ;p ) 22 rue..  Et voilà, il y avait même le tuto pour le gilet de berger, les instructions de réalisation, quoi ! Ni une ni deux, j'ai imprimé la fiche, vérifié la quantité de laine nécessaire et foncé à la Tricotine prendre 2 pelotes de laine Bergère de France, alpaga mélangé (Lima), couleur gris beige dénommée Toundra.
J'ai fait tellement vite que je n'ai pas remarqué qu'il me manquait une paire d'aiguilles en 3 pour la bordure, ce qui m'a contrainte à attendre le lendemain, pour en récupérer chez ma Môman. Chose faite, j'ai attaqué, fini les rangs de bordure et monté d'une demi-douzaine de centimètres.. 80 mailles, en 3 puis 3 1/2, c'est loooooong.. Mais ça me console du "bonnet perdu"...

2.10.08

To do list

Je me dis que faire une liste des choses à faire devrait m'aider à m'y tenir et ne pas me disperser.. si tant est que faire une liste plutôt que de commencer directement à faire les choses ne soit pas  déjà une dispersion !
  1. Prendre mon courage a deux mains, ma meilleure paire de lunettes et mon "décout-vite" pour ouvrir le dos de la poupée de tricot de mon enfance, enlever le rembourrage qui a vieilli et le remplacer par celui, tout beau tout neuf qui attend depuis une semaine.
  2. Bâtir les pièces de la salopette Maxime de Citronille que j'ai commencée pour la petite souris
  3. (ben.. acheter du fil à bâtir)
  4. Aller chercher mon kit pour une écharpe Tiboodoo chez la marchande de laine
  5. Faire les ourlets épinglés qui attendent que je fasse une canette de fil noir
  6. (euh, faire une canette de fil noir)
  7. Trouver une solution pour la salopette de mon petit bout de chou, dont les pressions ne tiennent plus du tout. Velcro ? Boutons? Pressions à coudre? 
  8. Mettre la solution à exécution
  9. Tricoter un bonnet péruvien pour mon petit agneau
Et on ne parle ici que des choses indispensables. A suivre pour l'avancement dans la réalisation de la liste....

1.10.08

Photo officielle de mes 11 mois

Voilà. Maman a eu du mal à choisir parce qu'elle en avait fait 150, et que j'ai 150 expressions différentes.. Parfois on ne me reconnaît presque pas, parfois j'ai l'index dans la narine, et sur la photo d'après dans la bouche, je tire la langue ou je plisse le nez, et surtout je bouge sans arrêt, ce qui donne des photos parfois floues... 
Bref. En ce moment, j'adore jeter mon jouet préféré par terre, et crier jusqu'à ce qu'une âme charitable me le rende et que je puisse le refaire tomber illico.. Je suis infatigable à ce jeu-là
Et puis j'ai mes (deux dents du haut) incisives médianes qui sont sorties, mes parents ont cru qu'elles étaient anormalement grosses, mais le Docteur a dit qu'elles étaient normales.. en attendant de les voir entières, on va le croire sur parole. Les autres ne vont pas tarder, je pense, car (j'ai toujours un doigt ou plusieurs dans la bouche) j'ai mal aux gencives, je mords tout ce que je peux et je bave comme un petit escargot.
Voilà ce que j'avais à ajouter !

1+10 = 11


Premier octobre, j'ai du mal à réaliser que ma petite crevette a bel et bien onze mois aujourd'hui. Serait-ce-à-dire qu'elle aura un an, 12 mois, dans si peu de temps ? Que sur cette photo j'étais à 16 jours de l'accouchement? Comment vous dire.. j'ai du mal à réaliser que tant de temps est passé, si vite !
Enfin, la petite crevette tient (court) debout dans son parc, en s'en servant comme d'une rampe coincée sous le bras, du coup, on a enlevé presque tous les jouets (ça entrave la course !) grâce au sac de parc que j'ai fait de mes mains il y a quelques semaines (trop fière..).. Et la crevette parle, selon les jours, comme une pipelette, ou pas du tout. Pas de juste milieu ou de moyenne, c'est tout ou rien. Aujourd'hui, pour l'occasion, c'est le moulin à parole. 
La crevette est un amour de crevette en ce qu'elle se réveille à 8h le matin et fait de super siestes, sans broncher : à 11h (voire même 10h45) je la met au lit, et elle ne râle pas, tout juste un petit cri quand je m'en vais pour me dire de ne pas l'oublier, et puis plus rien, jusqu'à 12h30, quand son papa arrive, où on l'a retrouve réveillée, en train de jouer avec ses mains ou son doudou, toujours couchée dans son lit. Idem l'après-midi, avec un horaire un peu moins réglé puisqu'il dépends de son heure de réveil du matin : il arrive parfois que de 11h elle dorme jusqu'à 14h.. Je suis hyper contente que la période "je hurle quand Maman quitte la pièce, et je reste debout dans mon lit jusqu'à tomber de fatigue et m'endormir telle quelle (agenouillée, la tête contre le matelas, un bras coincé sous moi..)" soit terminée, vraiment contente.. c'est un vrai bonheur !
Pour manger, ça va toujours, mais elle tient évidemment à participer, et le fait de lui donner la cuillère à machouiller après la fin du petit pot ne suffit pas toujours.. de temps en temps, en plein milieu du repas IL FAUT qu'elle prenne la cuillère en main, pleine de préférence. Selon l'humeur, elle l'agite violemment (ce qui a bien sûr pour effet de la vider de son contenu) avant de la porter à sa bouche, mais elle parvient aussi parfois à la mettre dans sa bouche sans trop de détours, et manger le contenu presque proprement, de mieux en mieux. Il suffit que ça ne soit pas trop liquide. 
Question taille, on en est à 74 cm pour 9 kg, c'est-à-dire que le 12 mois ne lui ira pas tout l'hiver.. On est déjà passé au 18 mois pour tout ce qui a une ceinture ou un empiècement, et pour la longueur on est juste pile poil dans le 12 mois maintenant. Donc ça ne va pas durer, au rythme où elle pousse..
Et puis il faut que je vous dise que je l'ai sortie du parc, pour la laisser gambader dans l'appartement.. Elle a adoré, bien sûr, et est partie comme une flèche faire le tour de la pièce, sous la table, sous les chaises, tellement excitée qu'on s'en est emmêlé les pinceaux, étalée par terre, mais on s'est remise à quatre pattes aussi sec pour repartir. Quand je l'ai vue aussi enthousiaste, je me suis dit qu'elle ne voudrait plus jamais entrer dans le parc, et que mes soucis allaient commencer. Mais en fait, finalement, ça va. Je la met par terre une fois ou deux par jour, par demi-heure maximum, et elle ne râle pas quand je la remet dans le parc. 
Je me suis quand-même renseignée pour trouver une nounou, devant ces  progrès que je m'en voudrais de freiner par nécessité personnelle pratique, mais ça n'a pas été très concluant. Au final, elle est mieux avec moi ici, pour le moment en tout cas. (On reconsidèrera les choses en décembre pour janvier..).
Et puis je l'allaite toujours, plus que 2 fois par jour maintenant, car j'ai supprimé la têtée du soir où j'avais vraiment moins de lait, pour conserver celle du goûter (et du matin). Ce n'est pas le plus pratique, mais je n'étais pas sûre que sauter la têtée du goûter me laisse plus de lait pour le soir. Dans le doute, on continue comme ça.
Voilà pour la note sur ce "mesiversaire"... Cécile tu apprécieras la longueur de l'article, pour rattraper celui d'août que j'ai zappé ; ) 
PS : photo officielle de la crevette à 11 mois tout à l'heure..

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails