30.6.09

Dessert (presque plus) de saison..



Il y a déjà quelque temps, à la saison de la rhubarbe que j'adore, je me suis souvenue en voyant celle de Bella, que, petite, j'étais un peu la reine de la charlotte.. C'est-à-dire que j'avais eu envie d'en faire en voyant les recettes sur les paquets de boudoirs, et bien que mise en garde par ma maman, (qui m'avait avouée n'être jamais arrivée à en faire tenir une debout, de peur que je sois trop déçue de ne pas y arriver), je m'étais lancée, pleine d'optimisme, et je l'avais réussie.. Si je me rappelle bien, ma toute première était aux groseilles, et la deuxième au praliné, une autre aux poires et devant ce succès, je suis devenue préposée aux charlottes pour les anniversaires ou les desserts familiaux..  Je l'avais presque oublié, et ça fait une éternité que je n'en avais plus fait.
J'ai voulu faire une charlotte à la rhubarbe, et comme je le faisais toujours, sans ajouter de gélatine pour la faire tenir.  Je n'avais plus le moule que j'utilisais à l'époque de ma production industrielle, mais j'ai voulu essayer avec un moule à brioche.. Ce n'est pas l'idéal : les cannelures évasées font que c'est difficile de fermer et bloquer le dessus de la préparation, pour évacuer l'air et rendre l'ensemble à peu près solide. Donc pour la première fois, ma charlotte ne se tenait pas bien. Mais c'est la faute du moule!!! Il m'en faut un vrai, c'est indispensable..
Ceci-dit, je me suis quand-même régalée, à la faire, et à la manger!
Pour la garniture, j'ai fait ma crème à la rhubarbe, une compote qui est cuite avec un peu de farine et de lait, ce qui l'épaissit et la rend crémeuse, à laquelle j'ai associé une chantilly, maison bien sûr. Pour le reste, le procédé normal : on chemise un moule à charlotte (ou un autre récipient un peu haut circulaire) de biscuits boudoirs à peine trempés dans un liquide (eau+sucre vanillé pour moi, mais suivant la garniture, on peut utiliser le café, du sirop de fruits au sirop, ajouter de l'alcool, etc..), on met une couche de chaque ingrédient : une couche de compote, une couche de chantilly, une couche de biscuits : je pense que les puristes ne mettent pas de biscuits dans la hauteur, mais c'est pourquoi ils ajoutent de la gelée pour faire tenir la garniture.. On termine un peu plus haut que le moule, par une couche de biscuits, on couvre avec une assiette et un poids pour bien tasser le mélange à l'intérieur, et on met au réfrigérateur avec le poids, plusieurs heures, voire toute une nuit, sans problèmes. On peut aussi faire la même chose au congélateur, pour une charlotte glacée!
Démouler, et déguster.. 
Enfin c'est pas tout ça, mais j'ai une envie de gâteau, moi, en ce moment, que je ne m'explique pas : l'idée d'allumer le four me fait fuir en courant, mais je rêve d'un gâteau.. au chocolat. Peut-être soir, après 22h, mais avec une recette à cuisson rapide!

6 commentaires:

  1. Ta photo et tes explications me font saliver.
    Je ne me suis jamais lancée dans la confection des charlottes, mais j'adore ça.

    RépondreSupprimer
  2. tu me fais envie !
    ihihihi !
    et pour une fois j'ai une tarte au four !
    na !
    ihihi !
    quoique !
    avec la chaleur ! le four ! euhhhh !

    RépondreSupprimer
  3. Rôooo! moi je n'y suis jamais arrivée, en même temps je ne suis pas la reine des desserts je suis plutôt salée, et puis c'est vrai que e four en ce moment c'est soit à 5H00 du matin comme ce matin pour faire de la confiture soit niet!
    Belle journée...

    RépondreSupprimer
  4. humm ta recette me met l'eau à la bouche !

    RépondreSupprimer
  5. Mmmmh ! et à la framboise, ça doit être bon, non ?
    Miam !

    RépondreSupprimer
  6. mmmmmm j'adore la rhubarbe !
    suis venue t'inviter à découvrir mon nouveau concours à vélo !!!!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails