31.1.09

Pas fini..

Voui, je sais c'était aujourd'hui, le terme du défi "mitaines" lancé par la Fée Niasse, mais.. j'ai pas tout à fait fini. Oui oui, je sais que je m'étais inscrite quand déjà la date était fixée au 5 janvier, et là vous pouvez rigoler doucement, plus de trois semaines après! 
Bon, je peux quand même vous dire que j'ai tricoté en Bouton D'or Baby Superwash couleur terre, avec des aiguilles n°2,5 très courtes et très glissantes, ce qui n'est pas une mince affaire, croyez-moi! J'ai moi aussi réduit le nombre de maille d'une dizaine pour la largeur, parce je pouvais faire du hula-hoop autour de mon poignet, avec ma mitaine!!! Et il me reste à assembler toutes les parties entre elles, et faire les finitions.. 
Il est vrai que ce matin j'aurais pu, dans l'absolu, ne pas prendre cette petite heure et demie pour aller courir les magasins et leurs dernières soldes, pour rester finir les mitaines.. Mais en même temps, je n'aurais pas pu y retourner toute seule avant la fin des soldes, et à vrai dire, j'avais oublié ce que c'est que de faire les boutiques en ayant (un peu) le temps, en essayant et en hésitant à volonté, sans avoir les cris et l'agitation d'un bébé remuant qui n'en peut plus de rester dans la poussette plus de 10 min. depuis qu'elle sait marcher.. Je suis pardonnée?
Allez, ces petites mitaines, c'est pour bientôt, c'est promis !

30.1.09

Vous venez manger?

Hier soir, une fois n'est pas coutume, en semaine, nous devions accueillir à notre table un ami et collègue de mon mari, qui pauvre de lui tout seul toute la semaine, aurait déjà dû venir la semaine dernière.
Je n'avais aucune idée du menu jusqu'à 17h environ (je ne suis pas stressée comme fille) et l'appartement n'était pas encore présentable à cette heure avancée de l'après-midi et de la sieste de la petite souris. Par chance, elle a dormi jusqu'à un heure incroyable : 18h45! Ce qui m'a laissé le temps de faire un maximum d'ordre, et de choisir mon plat principal.
Les penne con cozze allo zafferano. Parce que j'avais des moules dont j'avais bien envie de faire quelque chose, et que le risotto c'est toujours un peu plus long.
Vers 19h15, quand-même ne voyant pas l'homme et son invité arriver, j'ai commencé à m'inquiéter de leur venue, et j'ai appelé. Que croyez-vous que mon homme ait fait? Il avait négligé d'inviter explicitement son ami pour le soir, qui avait donc autre chose de prévu. Il ne l'avait pas fait, volontairement, en pensant qu'avec le salon du livre à midi et l'état de l'appart', je n'aurais pas été capable d'assurer le repas et le rangement.. J'adore quand il pense des trucs que je ferais ou ne ferais pas, tout seul dans son coin, sans rien me dire : communication, mon chéri!!! Et tout est plus facile!
Je me suis mise en quatre, mais j'y étais arrivée. Sous le coup de la déception, toute envie de cuisiner m'avait abandonnée.. Et puis finalement, j'avais quand-même envie de mener à bien ce que j'avais commencé.. J'ai bien fait, parce que c'est vraiment très simple comme recette, et très bon. 
Je vous la donne, pas en version originale parce que je suis sympa et que j'en connais 2 tout au plus, d'entre-vous, qui pourraient la faire en V.O. sans risquer pour leur santé.  
Les ingrédients pour 4 personnes : 
  • 2 kg de moules (coquilles comprises bien sûr)
  • Penne (ou autres pâtes courtes) 350 g (pour les affamées, 400g)
  • Champignons frais 100g
  • Crème fraîche 25 cl (moi j'en ai mis un peu moins, le pot était entamé)
  • Vin blanc sec 15 cl
  • Beurre 25 g
  • Un bouquet garni (persil, céleri, carotte)
  • 1 oignon
  • 1 sachet de safran (bon, en Italie ils ont des petits sachets de safran en poudre, de quelques grammes.. je ne sais pas l'équivalent en France)
  • 1 jaune d'oeuf (je l'ai pas mis)
  • Poivre noir moulu
  • Basilic
Nettoyer les moules si nécessaire et les laver à l'eau courante, enlever les coquillages ouverts. Mettez-les dans une grande casserole avec la moitié du vin, 150 cl d'eau et le bouquet garni, couvrez et laissez bouillir pendant 5 min., jusqu'à ce que les moules s'ouvrent. Sortez -les sans le bouillon, faîtes-les refroidir et détacher les moules de leur coquille.
Mettez les penne à cuire dans une grande quantité d'eau bouillante salée (je rappelle les principes de base de la cuisson des pâtes, 1 litre d'eau pour 100g de pâtes, que l'on met uniquement quand l'eau bout déjà. Normalement on sale l'eau des pâtes, mais si on utilise des moules fraîches, on peut utiliser un peu de leur eau dans la recette, et dans ce cas il vaut mieux attendre de goûter la sauce pour rectifier l'assaisonnement).
En même temps (oui oui, vous sortez votre deuxième paire de mains de leurs poches, on n'a pas que ça à faire), faîtes fondre le beurre dans une large poêle, et faîtes-y revenir l'oignon. Couper les champignons en fines tranches et mettez-les dans la poêle, environ 2 minutes. Ajouter le restant de vin, une pincée de poivre et le safran (j'ai ajouté un peu d'eau de cuisson des moules, pour aider à la cuisson des champignons). Faîtes réduire d'environ la moitié le vin puis baisser le feu et ajouter la crème et ensuite les moules. Laissez bouillir quelques minutes. Otez la poêle du feu et incorporez à la sauce le jaune d'oeuf cru (moi j'ai pas fait, assez de crème et protéines comme ça). 
Egouttez les pâtes aussitôt cuites et mélangez-les à la sauce. Garnissez avec le basilic.

Moi je ne suis pas sûre qu'une autre configuration idéale de ma journée se reproduira de sitôt pour réussir à la fois le ménage de la maison et un super plat pour notre invité, mais on peut quand-même espérer.. Ou faire l'impasse sur le ménage.
Enfin, au moins j'ai testé cette recette qui nous a beaucoup plu, et je pourrais la refaire. 
Je ne vous avais pas dit : j'adore les moules ! 
La prochaine fois, c'est moi qui invite.

29.1.09

Toute émoustillée..

Ce matin en me levant je ne savais pas encore que j'allais avoir une très bonne idée, elle m'est venue vers 10h30, je ne sais pas vraiment comment. Mais d'un coup, je me suis dit que j'allais livrer la petite souris à une de ses grand-mère entre midi et deux heures et en profiter pour m'échapper vers l'événement culturel de l'année (pour moi, dans ma petite région, celui que je préfère en tout cas!), à 20 minutes de route de ladite grand-mère. Mon organisation de dernière minute a bien failli être un peu compliquée, mais finalement tout s'est bien passé puisque : je reviens de notre salon du livre de jeunesse local, et je me suis régalée. Un peu frustrée aussi, parce que la grand-mère en question avait un horaire à me faire respecter, et temps de trajet décompté, il ne restait plus guère qu'une heure sur place. C'est ridiculement court, mais c'est pas grave, j'y retourne demain, je me le suis promis. 
Je me suis limitée dans mes achats à un seul livre (enfin, un pour le premier jour, 2 pour le deuxième, et ... carte blanche pour le dernier jour!!!), mais j'en ai vu plein qui m'appelaient. J'ai dû détourner la tête et ignorer leurs appels déchirants. J'ai juste pris "Cherche la petite bête" de Delphine Chedru, qui me plaît beaucoup.. Pour le moment, il est encore dans la voiture, car remonter la petite souris, mon sac, et le sac à langer suffisait amplement à occuper toutes mes mains. Pas d'aperçu de cet ouvrage aujourd'hui, du coup.. mais bientôt, promis!

26.1.09

Du nouveau, sous la pluie

Lundi matin, 9h45 : première visite à la crèche pour la petite souris.. J'y étais allée vendredi, seule pendant sa sieste pour un rendez-vous avec la directrice, et nous avons prévu son adaptation pour cette semaine, et la semaine prochaine. Un quart d'heure pour commencer, c'est peu. Nous sommes arrivées dans la pièce de  vie, avec une douzaine de bambins extrêmement calmes, (j'hallucine, nous quand il y a les 5 cousins ensemble, il faudrait faire une séance de yoga au préalable pour se préparer au cyclone de leurs cris conjugués..), assis autour de petites tables, sur des chaises à leur mesure, en train d'écouter des comptines.. 
La petite souris était silencieuse elle aussi. Dans l'observation. Et d'ailleurs, depuis deux semaines, je l'emmène aussi à la ludothèque, le mardi matin, et je la découvre très observatrice. Elle est calme, debout au milieu des autres enfants (et du vacarme d'une vingtaine d'enfants de 1 à 3 ans dans une salle de jeu), pas affolée pour deux sous, elle regarde. De temps en temps, elle me regarde, mais c'est avant tout vers les autres enfants et ces nouveaux lieux qu'elle se tourne. Et moi je la regarde. 
J'ai de grandes espérances pour la crèche, enfin la halte-garderie, puisqu'il ne s'agît pas d'une place en accueil régulier mais occasionnel, de me libérer un peu de temps pour moi. C'est un choix que j'ai fait, de garder ma fille à la maison, depuis sa naissance, mais après bientôt 15 mois j'aimerais me retrouver de temps en temps, seule, ce qui ne m'arrive plus jamais. Et bientôt pouvoir retourner à la piscine entre midi et deux heures!!!
Et d'autre part, je vois bien qu'elle adore se retrouver avec d'autres enfants, même si à son âge, les enfants ne jouent pas vraiment ensemble, ils sont plutôt comme des poupées, les uns pour les autres, ils se font des câlins, touchent le visage, les cheveux de l'autre, et se regardent..  
Enfin, c'est une nouvelle étape de son apprentissage, de la vie en société. J'avais un peu le trac ce matin, alors que je ne l'ai même pas laissée, puisque j'étais avec elle tout le temps, mais je suis quand-même contente. A la fin des 15 minutes, elle commençait tout juste à se promener dans la pièce, au milieu des autres enfants, et d'explorer  ce nouvel univers, qu'il fallait déjà partir.. 
On revient demain, où je serais encore avec elle, mais mercredi par contre, je la laisserais.. un pas de plus vers son indépendance, quelque part..

Enfin, en dehors de cette grande nouveauté, du côté du tricot, il se passe des choses. Je n'ai pas fini les mitaines, mais j'ai bien avancé, ce qui m'a autorisé à me dire que je pouvais d'ores et déjà commencer autre chose, ce que je me suis empressée de faire. J'ai donc commencé la deuxième écharpe de Noël, en Lima de Bergère de France, en jersey, histoire de m'en débarrasser le plus vite possible. 
En jersey donc, c'est à dire tricot qui roulotte, en bas, sur les côtés, partout où il peut roulotter, le jersey roulotte. Sauf que j'ai trouvé une astuce, un truc idéal pour les écharpes en jersey, ou tout tricot en jersey qui ne sera pas cousu sur les lisières. C'est Céline qui m'avait donné un lien vers un forum canadien, qui donne ce truc pour que les côtés ne roulottent pas, et voyez-vous, ça marche grave. 
D'ailleurs voyez vous-même, en image.
Vous voulez peut-être la recette miracle, à moins que vous ne l'ayez déjà? 
Bon, d'accord, pour celles qui arriveront sur ce message désespérées en ayant tapé dans Google "tricot qui roulotte empêcher", ou quelque-chose dans ce goût-là, voilà.
Sur l'endroit de votre tricot, commencer par une maille glissée, ensuite une maille endroit puis une maille envers, avant de faire tout votre rang en jersey endroit sauf les trois dernières mailles : une maille envers et deux mailles endroit.
Sur l'envers, côté point mousse, on commence par une maille glissée, une maille envers puis une maille endroit avant de tout faire en jersey envers, sauf les trois dernières mailles: 1 maille endroit et deux mailles envers.
Visuellement, c'est tout à fait satisfaisant à mon avis, pour les puristes (ou pour tout tricot un peu plus élaboré qu'une écharpe) il faut savoir que cette bordure créée une légère surépaisseur, comme une côte plate, et que la bordure avec la maille glissée n'est pas parfaitement nette. Mais selon ce que vous souhaitez faire, cela peut-être suffisant.
Je savais qu'il existait une astuce avec une maille glissée au début et à la fin des rangs, mais juste une maille glissée, moi ça n'a jamais résolu mon problème de "roulottage", alors que comme ça, ça marche!
Voilà pour aujourd'hui, j'espère que vous appréciez que je vous livre ce secret (qui n'est pas de moi) mais que je n'avais encore jamais vu sur aucun blog ou forum.. 
Certes, pour le "roulottage" de la base, on n'a pas encore trouvé de solution aussi radicale.. J'aurais dû faire des côtes..

A part ça, comme il fallait trouver des étiquettes pour marquer les affaires de la petite souris, pour la halte-garderie, j'ai du faire une commande chez Entrée des Fournisseurs.. et comme ç'aurait été dommage de payer le port juste pour les étiquettes, j'en ai profité pour commander de la laine, de la n°5 de Fonty, dans une couleur magnifique, et un gros bouton, pour réaliser un modèle des Tricots Intemporels.. Pour une petite fille à qui je n'ai pas encore fait de cadeau de naissance. Oui, je viens de rajouter un tricot à ma to-do list, et comme c'est pour offrir avant l'été, (même si un gilet en laine, ça peut servir aussi l'été..), et bien cela repousse encore un peu la réalisation de mon GRR..  
Et non, je n'ai pas une pleine boite de laine qui attends d'être tricoté. 
Elle n'est pas pleine elle déborde, nuance. 

21.1.09

Le bonheur, spéciale dédicace !

Je ne vous cacherais pas que la proposition de Céline de mettre un post sur le bonheur aujourd'hui a déclenché en moi un abysse de réflexions philosophiques, et une certaine angoisse de la page blanche devant la dissert' de philo. Et puis pour être sincère, c'est très personnel, le bonheur, alors je ne savais pas trop par quel bout l'attraper. J'ai commencé par faire une liste, ça peut toujours servir, et ça commence déjà par conjurer l'angoisse de la page blanche. Je vous la donne tiens, même si au final, je pense que ce n'est pas exactement de ça que je voulais parler pour Céline.
Ma liste de déclencheurs de bonheur commence par de la musique, et se poursuit par un mélange entre des choses que j'aime par dessus-tout et des souvenirs de moments de joie intense..  
  • Wish you where here, Pink Floyd (l'album du début à la fin, de préférence avec un casque pour l'écouter)
  • "Où es-tu mon pote", et "Ma caravane", de Polo
  • Concert de Manu Chao, à Gênes, en 2001
  • Concert de Sanseverino, en 2004 (ou 2005???)
  • Concert de La Ruda à Montpellier en 2006
  • Passer la frontière France-Italie
  • Sentir le soleil sur moi et/ou la mer ou l'océan près de moi
  • Voir le ciel bleu
  • Manger le chocolat de mon Papa
  • Manger le pesto de la maman de Stefano
  • Boire un cappuccino au Blue Jamaica, de Piazza Campetto à Gênes
  • Me perdre dans le labyrinthe des petites rues du centre historique, jusqu'à ne plus vraiment savoir  ce qu'il y a derrière le prochain croisement et découvrir encore, des trésors, des palais en lambeaux, une nouvelle vue sur la mer, ou sur la ville.
  • L'odeur de Marie-Elise les 2 premiers jours, et sa première nuit dans mes bras. Son poids et sa chaleur sur mon ventre à peine née.
  • Notre mariage, tous ceux qui étaient rassemblés autour de nous, mes collègues de travail et leur joie communicative. Ma robe, que j'ai adoré porter. Mon fou-rire nerveux (deux fois) et mon émotion au moment de prononcer mes voeux devant le prêtre..
  • Les fou-rires partagés avec mes meilleures amies, Cécile, Céline, Audrey, Margherita.. Céline tu as la palme avec les parties de tarot, le verre de lait vaporisé sur nous à cause d'une grossesse gazeuse, et à cause de ton rire communicatif.
J'aurais sûrement bien d'autres choses à rajouter, mais c'est là mon premier jet, pour rester dans la métaphore littéraire, et certainement le plus proche de l'essentiel. Mais il y a une chose que je regrette quand-même, c'est que justement on ne se laisse pas souvent aller à un fou-rire.. ça fait un bien fou de se lâcher, et les moments que l'on partage à rire ne s'oublient pas. 
Enfin, pour terminer, si vous cherchez ce qu'est le Bonheur selon les philosophes, il y a plusieurs versions, mais ces deux-là me vont tout à fait.
Le bonheur est le plaisir en repos de l'âme (sérénité) qui naît spontanément de la satisfaction des besoins naturels et nécessaires, dont les deux plus importants sont, outre la sécurité et la santé, la sagesse et l'amitié. Epicure
Pour le plus petit comme pour le plus grand bonheur, il y a toujours une chose qui le crée : le pouvoir d'oublier, ou, pour m'exprimer en savant, la faculté de sentir, pendant que dure le bonheur, d'une façon non-historique. Celui qui ne sait pas se reposer sur le seuil du moment pour oublier tout le passé, celui qui ne se dresse point, comme un génie de victoire, sans vertige et sans crainte, ne saura jamais ce que c'est que le bonheur, et, ce qui est pire encore, il ne fera jamais rien qui puisse rendre heureux les autres. (Nietzsche, Considérations inactuelles)
Ouais, voilà. Je vous ai épargné la citation complète, (piquée à Wikipédia) mais l'essentiel est là: sagesse, amitié, pardon/oubli et faculté d'apprécier le moment présent. 

Mais tout ça, toutes ces considérations, ces belles images et ces beaux souvenirs, c'est pourquoi, c'est pour qui? C'est pour souhaiter un JOYEUX ANNIVERSAIRE à Céline qui doit se sentir bien loin de sa famille (même si elle est bien accompagnée), en ce jour de ses (...) ans ! Je t'embrasse très fort ma petite Céline, et je boirais bien un demi-litre de Limoncello à ta santé, si je n'allaitais pas encore ma petite souris.. mais le coeur (et le souvenir de nos pas titubants) y est..

Les Soldes c'est nul.








Les Soldes c'est pourri. J'ai rien trouvé. Sur internet, ce que j'avais vu était encore trop cher à la première démarque, disparu dès la deuxième, idem en ville finalement. 
Alors qu'est-ce que j'ai fait, au lieu d'acheter des choses pour moi, qui m'iraient encore l'an prochain, voire plus (j'espère quand-même), j'ai acheté des bricoles pour la petite souris, sans le moindre sentiment de culpabilité, tout en sachant que ce que je prends en 18 mois maintenant, dans allez, on va voir large, 3 mois, c'est fini.
Oui, mais une petite blouse comme ça elle n'en a pas (j'adore cette couleur bleu nuit, et la forme boutonnée dans le dos, une vraie petite blouse à l'ancienne), et le tissu est épais, même pas besoin de le repasser.

Et puis la robe en laine ça change des pantalons qui glissent toujours sous le petit bidon pour finir par ressembler à un baggy (on a bien le temps pour les looks improbables d'adolescents), ça tient chaud (et ça ne se repasse pas non plus), la petite robe en laine, c'est smart, et casual à la fois.

Non, je n'aurais pas pu la tricoter moi-même, (elle est tricotée au plus en 0,3 mm) il y a du jacquard et ça c'est pas demain la veille que je peux le faire. Et puis elle était déjà toute tricotée, toute bien faite avec ses jolis dessins, et elle va parfaitement bien avec les derniers collants qu'on a acheté, et avec les bottes.

Bon, il y a aussi ce petit t-shirt à manches longues, avec une chouette brodée devant, bleu-vert..

Oui c'est vrai qu'on a quelques autre t-shirt à manches longues en 18m, mais.. ils sont clairs, et c'est salissant. Le bleu-vert canard, c'est moins salissant, et puis elle adore le motif de la chouette, comment l'en priver? Ce serait cruel.. (vous avez vu d'ailleurs, à quel point elle l'aime? j'au eu du mal à prendre la photo et que l'on voie l'objet en question...)

Et ce pantalon.. comme il est plus grand que ceux qu'elle met en ce moment, je pensais qu'il aurait moins tendance à descendre, mais.. l'effet bidon est là, et finit toujours par faire imperceptiblement descendre l'affaire en taille basse/entrejambe aux genoux. Mais il est très joli (avec un biais en velours milleraies à petites fleurs), et d'un tissu plus hivernal que ceux que les gentilles cousines nous ont prêtés. (Forcément, toutes les gentilles cousines sont nées dans une fourchette de mois qui va de mi-mai à mi-juillet, grosso modo, alors question correspondance des tailles et des saisons, pour nous ça colle pas trop).

Voilà, mon butin des soldes. Pas de quoi pavoiser. Même pas une petite paire de chaussures pour moi, c'est lamentable.

Alors pour me rattraper, je me suis commandé.. "Tricots intemporels". Il aurait été judicieux d'attendre jusqu'à mon anniversaire, encore un peu plus d'un mois, j'avais le temps de faire de légères suggestions (ou pression psychologique) à mon entourage. Mais je n'ai pas résisté, et puis ce n'est pas en mars que je vais commencer à tricoter!









Edit de 22h25 : voilà, j'ai commencé ce message à 15h30 aujourd'hui, par chance j'ai réussi à finir avant minuit! C'est un peu comme ça tous les jours en ce moment..

Edit de 23h14 : là, Blogger c'est du grand n'importe quoi, les photos se mettent dans un ordre totalement aléatoire, le texte n'est pas aligné, et impossible de faire "tenir" mes modifications.. A l'heure qu'il est, je demande votre indulgence, et je rends les armes, on n'a qu'à dire que c'est une sorte de puzzle, OK?

19.1.09

Euonymus europaeus

Comme quand-même, vous avez été intriguées par les photos de ce petit arbuste, je ne pouvais pas vous laisser dans l'ignorance.. C'est l'euonymus europaeus qui fait ces petites fleurs-fruits, vous êtes bien avancées avec ça, pas vrai? 
Bon, ok,  c'est l'arbuste dont on utilise le bois carbonisé pour dessiner, voilà : le fusain (d'Europe, pour être précise). C'est joli, mais par contre c'est toxique, s'il vous arrive d'en croiser sur votre chemin.. 
Allez, une autre petite photo pour l'occasion, c'est si rare de trouver de la couleur dans la nature en ce moment!

16.1.09

Et d'une! (et appelez-moi compas dans l'oeil)

Voilà la première de mes deux écharpes de Noël terminée. J'ai failli en avoir marre du point mousse sur 5 pelotes de Natura! Même si avec une bonne paire d'aiguilles (mes Peace Fleece) et une laine agréable, on part quand même dans de bonnes conditions de travail, j'ai un petit peu triché : il me reste une pelote intacte, j'aurais pu la tricoter aussi. 
Ceci-dit, je trouve que ce n'était pas nécessaire : c'est une écharpe large et épaisse, pour la porter, le mieux est de la plier en deux, et avec l'épaisseur, à mon avis une pelote de plus aurait été inutile. A mon avis il est difficile de faire plusieurs tours autour du cou avec cette épaisseur de laine, enfin, du moins si on ne veut pas avoir l'air d'une tête d'épingle au milieu d'une pelote. Et puis puisqu'on peut déjà faire un noeud, je ne vois pas l'intérêt d'avoir 20 cm de plus de longueur sur le thorax; sous le manteau ça grossit, et sur le manteau, ça pendouille, ça s'envole, ça s'entortille, c'est totalement inutile.. Donc j'ai décidé que 5 pelote suffisaient, et comme je devais faire les deux extrémités rigoureusement symétriques, il me fallait terminer avec 3 rangs de jersey et 2 rangs de point mousse avant de rabattre les mailles. 
J'ai décidé un peu au pif du bon moment pour attaquer le jersey, en me disant que je pourrais toujours couper le fil s'il m'en restait trop, ou rajouter un rang de point mousse au titre d'une inattention passagère qu'il eût été malvenu de me reprocher.. Je n'ai que vaguement envisagé l'hypothèse d'un fil trop court pour finir, et aussitôt repoussée, bien trop heureuse d'avoir enfin presque fini. 
Et voyez-vous, non seulement j'ai pu finir tous les rangs nécessaires, mais après avoir rabattu mes mailles, il me restait exactement 5 cm de fil de la pelote, autant dire que je n'ai même pas sorti les ciseaux, j'ai juste rentré le fil, et voilà !! Ca s'appelle pas avoir le compas dans l'oeil, ça?  

Le petit fil qui pendouille, c'est ça, ce qui me restait avant que je rentre le fil... 
La couleur est plus proche de la réalité sur la première photo, mais la nuance plus sombre, meilleure sur la deuxième, (petit problème de balance des blancs avec la lumière du soleil tamisée par les rideaux et aussi grande difficulté à photographier correctement les couleurs très foncées.. que je découvre avec cette écharpe!) Et première apparition sur ce blog de l'homme de la maison, où je me trompe? 

Mon plaisir du matin





J'adore me lever et voir ça, le matin, dans ma cuisine.. le soleil qui joue à travers les rideaux pour venir éclairer les pétales des orchidées. On pourrait croire que je ne me lève jamais avant le soleil, et quasiment que je ne me lève pas s'il n'y en a pas.. on ne serait pas loin de la réalité.. Non, pas de la réalité, mais enfin de mon idéal : qu'il y ait du soleil tous les jours. 
C'est drôle mais en janvier, ici, il fait toujours plus beau qu'en décembre.. allez comprendre.

14.1.09

Hibernation

Le week-end, je n'écris pas, je me contente de prendre des photos.. Voici quelques unes des dernières..

Cela ne fait que peu de temps que j'ai découvert ce que c'est..


Qui sait de quel arbuste sont ces fleurs hivernales?


Mon neveu, à la recherche d'épis de maïs pour les poules..


De nouveau, on a dû couper la frange de la miss.. 
Son plus grand plaisir étant d'ôter la barette qui lui maintenait les cheveux, 
à peine mise, et de la mettre à la bouche..

Oui, je sais, le week-end, on est plus près du prochain que du dernier.. je ne peux pas le nier, ce billet est un peu tardif. A ma décharge, il faut dire que je suis un peu patraque : je suis fatiguée comme si j'avais fait du sport (quelle bonne blague, non ce n'est pas le cas.. ), depuis lundi. 
De plus, la petite souris comme à chaque retour de week-end était toute décalée (pas de sieste l'après-midi lundi, sieste du matin jusqu'à 14h hier, réveil définitif à 7h du matin..) et moi j'essaie de suivre son rythme, avec un mal de tête léger mais persistant depuis 3 jours. J'ai à peine assez d'énergie pour tricoter sur le canapé.. Du coup, mon écharpe pour le frère n°1 avance pas mal, et j'ai eu son aimable confirmation pour le modèle. Je la trouvais un peu large, mais apparemment ça tombe bien, parce qu'il préfère les écharpes larges. A ce rythme, je l'aurais finie demain ou après-demain.. je languis un peu ! Vivement que je passe à autre chose que les rectangles en point uniforme ! D'ailleurs, j'ai reçu mon invitation pour m'inscrire sur Ravelry, et là je me retiens d'aller voir tout ce que je pourrais faire... j'ai, comment vous dire, plein d'idées et d'envies qui se bousculent !!!
En attendant, je retourne larver.. j'espère juste que je n'ai pas donné mes microbes à ma petite souris. A peine sortie de son otite, j'aimerais bien qu'elle récupère, et qu'elle dorme paisiblement, au moins le temps que moi aussi je récupère.. ça serait sympa.

8.1.09

Gnocchi alla romana

Comme Et-fée-mère, nous avons mangé italien le dernier soir de l'année.. (enfin, probablement comme pas mal d'autres personnes, ne serait-ce que les italiens eux-mêmes..) Mais bref, c'est l'occasion de vous donner la recette des Gnocchi di Semolino, dit "alla romana". Notre version (oui, on les fait en collaboration, mon mari et moi, c'est moi qui l'ait initié à la cuisine italienne, qui traduit les recettes, et qui apporte l'autorité suprême : j'y étais, je sais comment on fait en Italie, en vrai. Et lui, il cuisine. Ce n'est pas du despotisme de ma part : il adore ça!), mais bref, notre version donc, est inspirée du livre de Laura Zavan, "Ma little Italy". Je l'ai déjà cité ici, et ce livre écrit par une italienne, mais publié en français, chez Marabout, est réellement une mine de recettes authentiques et délicieuses. Ceci-dit, je n'en ai jamais mangé qui soient aussi exquis que les tout premiers que j'ai goûté à Gênes, faits par la maman de Giulio, Franca. Manger à sa table m'a donné la réputation d'être une "bonne fourchette", mais elle est un fin cordon bleu !! Malheureusement, je n'ai pas ses secrets de cuisine..

Mais bref, voilà la recette.

Ingrédients :
250g de semoule de blé fine
2 jaunes d'oeufs
80g de parmesan
140g de beurre
1 litre de lait
sel

Préparation:
Faites chauffer le lait dans une casserole. Quand il commence à bouillir, verser la semoule en remuant au fouet. Aujouter 20g de beurre et le sel. Laisser la casserole sur le feu 20 minutes en fouettant toujours énergiquement (ici se trouve l'immense avantage que ce soit l'homme de la maison qui prépare la recette, surtout si même avec des épaules de nageuse, vos petits bras ne sont pas bien musclés).
Hors du feu, ajouter 50g de beurre et 50g de parmesan rapé (par vos petits bras musclés, ça vous devriez pouvoir y arriver..), laissez tiédir et ajouter les jaunes d'oeufs.
Pour la suite il y a deux façons de faire, aussi valables l'une que l'autre.
  1. Renversez la semoule sur une feuille de papier sulfurisé humide (ou sur votre plan de travail si c'est faisable) et essayer de l'étaler uniformément sur 1 cm d'épaisseur, en utilisant une spatule ou une lame de couteau trempée dans l'eau. Laisser refroidir complètement. Avec un verre ou un emporte-pièce circulaire de 5 - 6 cm de diamètre, découpez des disques dans la pâte.
  2. Ou bien, vous pouvez former une sorte de saucisson de 5 à 6 cm de diamètre avec la semoule, en  prenant garde à ce qu'il soit bien compact et de forme cylindrique réguliere. Dans ce cas, mettre dans un film alimentaire et faire refroidir au réfrigérateur. 45 minutes devraient suffire. Découpez ensuite le saucisson en tranches régulières de 1 cm d'épaisseur, avec un couteau à lame fine trempé dans l'eau chaude.
Mettez les gnocchi ansi formés dans un grand plat (style plat à lasagne, c'est parfait) beurré, ils doivent se chevaucher légèrement. Recouvrez avec le restant de parmesan rapé, et nappez de beurre fondu. Faites dorer au four 15 minutes à 200°C. Servir chaud, bien sûr.

C'est un plat qui se mange traditionnellement comme "Primo", c'est à dire comme tous les plats de pâte en Italie, en premier dans le repas, éventuellement après l'antipasto qui est pratiquement entre l'apéritif et l'entrée (un peu de jambon de Parme, ou de fromage, quelques petites boules de mozzarella et tomates fraîches.. poivrons grillés et anchois frais marinés... ça y est, vous avez faim ? Moi oui..). 
Bref, ne nous égarons pas, il ne s'agit que de la recette des gnocchi. Donc, on peut l'accompagner d'une sauce tomate, que l'on nappe dessus au dernier moment, dans l'assiette. Pour nous, c'était quand même pour notre réveillon, j'ai fait une sauce tomate aux cèpes, avec 2 bonnes poignées de cèpes séchés (achetés en Italie, à Calizzano, c'est une spécialité du lieu) mises dans de l'eau chaude pendant une bonne heure. J'ai changé l'eau plusieurs fois, car il y a parfois un peu de sable ou des petits morceaux de feuilles des bois accrochés sur les champignons. Ensuite, on égoutte bien les champignons, on les presse même pour faire sortir l'eau, et on les émince. Dans une sauteuse avec de l'huile d'olive chaude, on met les champignons à revenir, avec de l'ail, 2 gousses ou plus si vous aimez (de toute façon ça va parfaitement avec les champignons) et on attend qu'il cuise, sans griller. On peut aussi ajouter un oignon émincé et faire revenir. Quand l'ail et l'oignon sont visiblement presque cuits, on peut ajouter un petit peu de vin rouge et la sauce tomate, ainsi qu'une feuille de laurier. 1 boite de pulpe de tomate (400g en général) pour 2-3 personnes, et on fait mijoter.  Salez et poivrez à votre goût, et en fin de cuisson, ajouter du persil haché, ou bien du basilic ciselé (congelé, c'est possible, il y en a de bon). 
Et voilà ma sauce du 31 décembre, qui peut tout aussi bien être une sauce pour un plat de pâtes, et qui a très bien accompagné les gnocchi. Ceci-dit, la sauce pourrait cacher un peu le goût des gnocchi, alors n'en mettez pas trop, ou bien goûtez-les nature, avant de les noyer sous la tomate! 
Bon app', en plus c'est l'heure..

Photo de ceux que nous avions fait cet automne 
(avec des cèpes frais poêlés, je ne vous raconte même pas..)

7.1.09

Presque l'hiver..

Voilà, ça y est, chez nous aussi il neige, et on atteint la température incroyable de -0,9 °C.. quasiment -1 °C, vous vous rendez compte??? 
Alors bien sûr, avec ces conditions météorologiques extrêmes, le trafic routier est presque paralysé : il y a un pont qui enjambe le canal du Rhône, pratiquement sous mes fenêtres, et les voitures qui l'empruntent sont actuellement au pas.. j'imagine que ça glisse!
Enfin, à mon tour, les premières photos de neige..


Du tissu liberty* en solde?


Cela fait quelque temps que j'avais remarqué que sur le fameux site "La plus belle collection de tissus Liberty", un grand nombre des classiques du Liberty* étaient en promotion, à 21,90 euro le mètre au lieu des 24 ou 28 habituels. Et ce matin s'ajoutent ceux des sites Bleu de Toiles et un chez Bouillon de couture. On n'en est pas encore aux Liberty* à 12 euro le mètre de certains salons, mais c'est dans les prix les plus avantageux du net, quand-même..
Le site belge bats des records en nombre de tissus proposés à prix réduit, j'ai essayé de vous faire un récapitulatif..

Chez Bleu de Toiles, le Carey Lagon (fond lagon, motifs vert olive, carotte, chocolat, blanc), le Lola Eve turquoise, (fond noir, motifs turquoises, vert tilleul, beige, chocolat), Mab rose indien, Capel turquoise, Eloïse bleu-gris, Meadow lavande, Snug turquoise, Strawberry Thief Aubergine et Pourpre, Thorpe prune, sont à 20,40 euro le mètre.


Et chez Bouillon de couture,  c'est le liberty* Miranda rose qui est en promotion, à 20 euro le mètre.

Alors voilà de quoi réapprovisionner les armoires et trouver plein de choses à faire pour les petites mains créatives.. ils sont tellement jolis ! 

6.1.09

Histoire de se réchauffer : chauffe-épaule, écharpe et mitaines !

Il me semble que j'ai omis de vous montrer ce qui réchauffe mes épaules depuis quelques semaines.. Aux dernières nouvelles, j'attendais les pelotes de raccord de chez Laine et Tricot, j'étais en rade.. C'est maintenant de l'histoire ancienne, et comme dit fort justement mon mari qui me voit tricoter au quotidien, celui-là, je ne l'ai pas fait pour rien : avec les températures qui descendent, il fait bon se couvrir élégamment les épaules d'une sorte de petite cape mousseuse, et je le fais tous les jours. Tous les fils ne sont même pas rentrés (mais c'est parce que je ne suis pas très contente de l'une des coutures, que je voudrais faire refaire à ma maman, oui, c'est plus simple comme ça, je délègue, et pendant ce temps_ et en attendant_ je tricote autre chose...)
Petite, car moi je l'aurais bien faite un poil plus longue, en réalité, mais ça je le savais déjà en voyant les mesures données sur les instructions.. 30 cm, c'est un peu court, mais comme je pensais que les 2 pelotes risquaient de suffire juste juste, je n'ai pas voulu prendre le risque de rallonger. J'aurais pu, en fait, puisque maintenant il me reste 2/3 de pelote de chaque couleur.. 
Mousseuse, c'est une façon d'agrémenter la réalité, car le tricot en fausses côtes anglaises de cette laine de chez Cheval Blanc manque un chouia de souplesse, à mon goût (bien sûr, cela n'a rien à voir avec mon erreur de n° d'aiguilles que j'aurais dû prendre en 9 au lieu de 8, bien sûr...)
Enfin, moi qui ait déjà des épaules qui se suffisent à elles-mêmes, avec l'épaisseur (et la forme trapézoïdale) de la petite cape, je met clairement en avant une carrure de nageuses est-allemande.. c'est un style. C'est un peu dommage car je trouve finalement très joli l'harmonie de couleur et les rayures, dans une laine bien plus fine cela aurait un petit côté rétro très élégant.. 
A voir, et pourquoi pas, à refaire, du coup !
Et puis depuis que j'ai fini ça, j'ai commencé les fameuses mitaines à la Claudie Pierlot, (en 2,5) et j'alterne cette épreuce de patience avec la première écharpe de Noël pour mon frère, en Natura de Bergère de France, couleur Azurite.. 
A vrai dire, je me freine un peu sur cette écharpe (en 6,5, ça va tout seul) parce que l'intéressé n'a pas encore vu le début, et le jeune homme a une idée assez précise de ce qu'il veut; il a choisi la laine, absolument unie, pas de rayures, pas de côtes, et si possible un point fin et très régulier.. pffff, c'est pas avec ça que je vais avoir du fun moi, comme disent nos amis québécois! Mais bon, je lui ai quand-même expliqué qu'à la base avec le fil qu'il voulait, je ne pouvait pas lui tricoter une écharpe avec des aiguilles pour layette.. (en fait, j'aurais dû compter sur l'argument de l'épaisseur du fil pour y aller carrément en 7.. ) Bref, j'ai fait une mini fantaisie, un écart à ses directives du tout droit tout uni, tout lisse : après 3 rangs de point mousse, j'ai fait 3 rangs de jersey endroit, avec 2 mailles de point mousse au début et à la fin du rang, ce qui donne au final un effet de cartouche, un petit cadre, quoi.. Disons que c'est une fantaisie tout ce qu'il y a de plus raisonnable (austère???) et j'espère qu'il ne voudra pas que je détricote : j'ai fini une pelote ! En tout cas, cette laine est un plaisir à tricoter, et en plus elle va vite ! Que demander de plus? 
Ah oui, une écharpe unie, foncée, sans côtes ni rayures, ni effet chiné, un point fin et régulier, j'ai failli oublier !!!

2.1.09

"Bébé au Naturel", encore, et je suis toujours emballée !


J'ai reçu ça, le 22 décembre, un joli paquet. Emballage recyclable, tout joli, qui contient deux bodies en coton bio pour ma petite souris qui souffre d'eczéma depuis quelques semaines et que je veux chouchouter, et essayer d'éviter qu'elle ne se gratte. 
En fait, quand j'ai passé ma commande, le jeudi précédent au soir, il y avait surtout ce qui devait être le cadeau de Noël de la petite souris, et que j'avais repéré bien avant qu'elle ne fasse ses premiers pas : le jouet à pousser "Karussel" de Selecta. Je trouvais ça très joli, et le fait que les boules colorées tournent en s'envolant quand on pousse le jouet, me plaisait encore plus. Mais il se trouve que par un heureux hasard, en discutant avec ma soeur et marraine de la petite souris, le lendemain matin, nous nous sommes rendues compte que nous avions choisi le même cadeau, toutes les deux! Enfin, elle avait choisi le modèle du canard à pousser au lieu du caroussel, mais aussi de Selecta.. Le premier moment de confusion passé quand à savoir quoi faire, et qui allait échanger le cadeau, j'ai attrapé le téléphone et appelé le magasin "Bébé au Naturel" pour savoir si je pouvais annuler la commande ou faire un échange. Au moment où la personne que j'ai au bout du fil me demande le numéro de commande, je regarde mes mails et je trouve la confirmation d'expédition du colis, arrivée 5 minutes avant.. Je le lui dit et elle part immédiatement se renseigner. Elle a réussi à intercepter le colis, l'a ouvert en direct avec moi au bout du fil, enlevé le jouet et m'a proposé de me faire un remboursement sur ma carte et le colis est parti le jour-même puisqu'arrivé 2 jours après. Moi je dis chapeau, j'ai rarement vu des vendeurs aussi arrangeants et obligeants..  Du coup, il n'y avait plus que les bodies et un attache-sucette Heimess dans le colis, et je suis enchantée des deux !
La coupe de ces bodies est assez large, ça change des bodies très près du corps comme les Petit Bateau, mais ils sont prévus pour pouvoir contenir les couches lavables, et le fabriquant prévient qu'un rétrécissement d'environ 5% peut intervenir au premier lavage. Du coup, c'est un peu grand. Mais alors par contre, ils sont d'une douceur incomparable ! Je craignais un peu, (comme ils indiquaient coton épais), qu'ils soient comme les "Ideo", pas très souples, ni très élastiques, mais cela n'a rien à voir, c'est une merveille de douceur, une rêve de coton ! Je ne connaissais pas cette marque Frugi, et après avoir lavé ces bodies, ils restent très doux. S'ils ont rétrécis, ce n'est pas de beaucoup et ils restent assez larges. Mais je suis tellement contente de leur qualité que ça ne me dérange pas. Je les recommande chaudement ! (par contre, pas de photo des bodies en question pour cause de panne du PC - heureusement il me reste le Mac, mais je n'ai pas toutes les photos..., à suivre, donc, mais l'illustration du blog risque de s'en ressentir les jours prochains.. :o( )

(Photo Frugi)

1.1.09

Belle et heureuse année, felice 2009 !

Merci à toutes celles qui m'ont déjà envoyé leurs bons voeux pour la nouvelle année ! A mon tour, maintenant, de vous raconter un peu ces derniers jours..  
Il est encore plus difficile de trouver le temps d'écrire ici, ces jours-ci, entre les fêtes, les réunions de famille, les vacances de l'homme de la maison et un emploi du temps complètement chamboulé.. et surtout la petite souris qui a de la fièvre depuis la nuit de lundi à mardi; 39,1 cette nuit-là, on est descendu aux alentours de 38 dans les journées suivantes, et de nouveau un pic à 39,5 cette nuit. Enfin "nuit" si on veut, elle se réveille de plus en plus souvent, toutes les heures, (pour fêter la nouvelle année ?), bien qu'elle soit peu couverte, dans une chambre assez fraîche, et qu'on lui donne du Doliprane. J'ai réussi à avoir une consultation chez mon généraliste hier matin, il n'a rien décelé de particulier, évoqué la possibilité de voir une roséole se déclarer au terme de 3 jours de fièvre, et constaté qu'elle avait les poumons parfaitement dégagés, c'est déjà ça. On a donc eu une ordonnance pour une analyse d'urine au cas où la fièvre persisterait malgré le Doliprane, et vu que c'est bien le cas, on la fera donc demain. Je ne sais pas dans quel état de fatigue nous serons au terme de  cette 4e nuit de fièvre, vu que la nouveauté du jour est une toux, tour à tour sèche et grasse, et qu'elle a le nez complètement encombré.. 
Journée pépère at home, aujourd'hui, pour favoriser le plus possible son repos, et la ménager. Elle mange très peu, un tiers de ce qu'elle mange d'habitude, ce doit être la fièvre qui la perturbe, même la banane qu'elle adore, elle n'en a même pas mangé la moitié.. 
On en a profité d'être à la maison pour faire du large, du rangement et du ménage, je respire enfin mieux ! Comme une manière de conjurer le sort pour 2009 : plus du tout de bazar, une maison propre, rangée, ordonnée, accueillante et pimpante.. Ce pourrait être une de mes Bonnes Résolutions..  Une autre étant de retourner à la piscine, coûte que coûte.. C'est-à-dire que si je ne peux plus y aller entre midi et deux, à l'aquagym, il faut que j'y aille quand je peux, le soir, même  si c'est juste pour nager (et que ça me gonfle rapidement, de faire simplement des longueurs). 
Quelles que soient les vôtres, j'espère que vous arriverez à les tenir sans trop de mal. Alors bonne et heureuse année, qu'elle vous garde en bonne santé, vous et tous vos proches ! 
Happy 2009 !

27 décembre
Reflet du manège dans les yeux émerveillés de la petite souris, 
avant d'y monter pour la toute première fois

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails