30.6.09

Dessert (presque plus) de saison..



Il y a déjà quelque temps, à la saison de la rhubarbe que j'adore, je me suis souvenue en voyant celle de Bella, que, petite, j'étais un peu la reine de la charlotte.. C'est-à-dire que j'avais eu envie d'en faire en voyant les recettes sur les paquets de boudoirs, et bien que mise en garde par ma maman, (qui m'avait avouée n'être jamais arrivée à en faire tenir une debout, de peur que je sois trop déçue de ne pas y arriver), je m'étais lancée, pleine d'optimisme, et je l'avais réussie.. Si je me rappelle bien, ma toute première était aux groseilles, et la deuxième au praliné, une autre aux poires et devant ce succès, je suis devenue préposée aux charlottes pour les anniversaires ou les desserts familiaux..  Je l'avais presque oublié, et ça fait une éternité que je n'en avais plus fait.
J'ai voulu faire une charlotte à la rhubarbe, et comme je le faisais toujours, sans ajouter de gélatine pour la faire tenir.  Je n'avais plus le moule que j'utilisais à l'époque de ma production industrielle, mais j'ai voulu essayer avec un moule à brioche.. Ce n'est pas l'idéal : les cannelures évasées font que c'est difficile de fermer et bloquer le dessus de la préparation, pour évacuer l'air et rendre l'ensemble à peu près solide. Donc pour la première fois, ma charlotte ne se tenait pas bien. Mais c'est la faute du moule!!! Il m'en faut un vrai, c'est indispensable..
Ceci-dit, je me suis quand-même régalée, à la faire, et à la manger!
Pour la garniture, j'ai fait ma crème à la rhubarbe, une compote qui est cuite avec un peu de farine et de lait, ce qui l'épaissit et la rend crémeuse, à laquelle j'ai associé une chantilly, maison bien sûr. Pour le reste, le procédé normal : on chemise un moule à charlotte (ou un autre récipient un peu haut circulaire) de biscuits boudoirs à peine trempés dans un liquide (eau+sucre vanillé pour moi, mais suivant la garniture, on peut utiliser le café, du sirop de fruits au sirop, ajouter de l'alcool, etc..), on met une couche de chaque ingrédient : une couche de compote, une couche de chantilly, une couche de biscuits : je pense que les puristes ne mettent pas de biscuits dans la hauteur, mais c'est pourquoi ils ajoutent de la gelée pour faire tenir la garniture.. On termine un peu plus haut que le moule, par une couche de biscuits, on couvre avec une assiette et un poids pour bien tasser le mélange à l'intérieur, et on met au réfrigérateur avec le poids, plusieurs heures, voire toute une nuit, sans problèmes. On peut aussi faire la même chose au congélateur, pour une charlotte glacée!
Démouler, et déguster.. 
Enfin c'est pas tout ça, mais j'ai une envie de gâteau, moi, en ce moment, que je ne m'explique pas : l'idée d'allumer le four me fait fuir en courant, mais je rêve d'un gâteau.. au chocolat. Peut-être soir, après 22h, mais avec une recette à cuisson rapide!

25.6.09

Un peu de stock..

Il y a quelque temps, oh pas plus de 2 semaines, Et Fée Mère me mettait au défi de montrer mon stock de laine, et les projets afférents.. Je triche un peu, parce que je ne montre que mes pelotes préférées de mon stock, ce qui rentre dans la boite hermétique. Je stocke aussi des fins de pelotes et du fil un peu plus ordinaire, dans une autre boite.. 
Ici nous avons donc :

2 pelotes de Jo Sharp Silkroad DK Tweed : j'avais craqué sur le magnifique bonnet vieux rose de Karen, fait avec cette laine, et quand Célinette m'a demandé ce qui me ferait plaisir comme laine, je lui en ai parlé.. Voilà de quoi me faire un bonnet pour l'hiver!

3 écheveaux de Cascade 220, achetées au départ, je pense pour me faire un GRR dans une autre laine que l'alpaga et plumette, et il n'est pas exclu que je le fasse, même si rien n'est écrit, tout peut arriver.. (A noter que les couleurs d'alpaga et plumette que j'ai finalement choisis pour le faire étaient exactement de cette teinte.. )

2 écheveaux de Suri Mérino de Blue Sky, trop trop doux, pour faire le Textured Shawl que je zieute depuis un bon moment sur Ravelry.. (je ne sais pas si les non-inscrites peuvent voir les images??)

2 cônes de Fine Mérino de Habu, fil ultra fin, (on dirait du fil à coudre), à utiliser en double pour un châle dentelle, comme le Shetland triangle, que je trouve à tomber...

200g (je crois?) de Kaléido Eté austral de la Droguerie pour un gilet pour la petite souris : celui à encolure arrondie des Tricots intemporels, à l'origine, puis j'ai pensé plutôt au February Baby Sweater, et finalement .. je ne sais toujours pas!

Alpaga matin d'automne de la Droguerie, au cas où je n'aurais plus rien à tricoter, on ne sait jamais. 

1 écheveau de Malabrigo d'une couleur que j'adore, entre le gris et le violet, pour une écharpe ajourée ou un autre châle..

2 pelotes d'Ecological Wool de Cascade Yarns, couleur latte, un gilet pour moi, je ne sais pas encore lequel.. Ces pelotes sont énormes !!! Elles doivent faire 40 cm de long!

5 pelotes de Kidsilk spray couleur Mahogany, de Rowan.. achetées à prix réduit, et j'ai craqué sur les variations du fil, dans les tons de noisette. Aucune idée de ce que j'en ferai, mais je le saurais bien un jour.

Idem pour ces 5 autres pelotes, du même fil, couleur Graphite : gris ardoise, anthracite, cendre.. 

Ah oui, ça c'était destiné à une trendy scarf estivale : kaléido sablé, écru et mûre, fleur de coton fer, et lin sable.. Elle attendra peut-être septembre et sera automnale.. On ne va quand-même pas sortir les écharpes en laine au premier petit coup de vent, non?

200g de lin fer, pour feu mon gilet cotte de maille, au point rivière, détricoté de bon coeur, et qui devrait devenir un gilet Boheme pour la petite souris. J'ai fait un échantillon avec des aiguilles 4 et le motif ajouré me semble un peu trop ajouré, je dois encore essayer en 3,5.. 


Enfin, les dernières arrivées, 6 pelotes d'alpaga Drops pour faire des écharpes rayées, sur le modèle norvégien du Baktus vu sur Raverly, dont au moins 2 seront certainement des cadeaux.. J'ai déjà commencé la rouge et blanche, mais j'ai lu trop vite le patron, et je dois la détricoter.. Rien de plus simple pourtant, mais justement, c'était trop simple, je n'ai pas relu avant de commencer et voilà le travail!!

N'oublions pas mon trendy châle toujours en cours, dont je fais 1 rang de 380 mailles de temps en temps.. et un projet un peu spécial : détricoter ce magnifique bonnet de Célinette, en laine Noro Iro..  La laine (et soie) est splendide, mais je m'arrache les cheveux pour le détricoter.. Je croyais qu'il suffisait de tirer sur un fil pour que tout vienne, mais non, quand c'est de la dentelle, ce n'est pas la même affaire, et si vous voulez bien me croire, sachez que j'y ai déjà passé plusieurs heures, (5  je pense) et que je n'ai toujours pas fini. Parce qu'en plus d'être de la dentelle, la laine s'accroche sur elle même, fait des noeuds (de vrais noeuds, incroyable, avec une boucle serrée et le fil à l'intérieur, je n'ai jamais pensé que c'était possible), et des boules de fil.. et comme pour défaire certaines mailles je dois faire passer toute la longueur de fil déjà détricoté dans ladite maille, plus le fil est long, plus il s'emmêle, plus je met de temps à libérer une paire de mailles (par rapport au point, avec un peu de chance de temps en temps j'en détricote 2 ensemble, trop cool!!!) Et donc ce fil est destiné à me servir pour faire une couverture de poupée au crochet, pour mon premier ouvrage au crochet, qui verra le jour, je m'y suis engagée.. 
Je dois dire quand-même que c'est une bonne idée que celle d'Et-Fée-Mère, parce qu'en sortant comme ça tout (ou presque) son stock, on visualise bien l'étendue de la chose, et les achats compulsifs sont mieux évités.. Impossible de dire ou de penser : je n'ai rien à tricoter..
 

Sel Portrait Thursday #4 : La musique


J'ai loupé le dernier SPT sur le thème de l'Homme, mais si j'avais réfléchi un peu plus, j'aurais pu faire la même photo que celle d'aujourd'hui, pour mon autoportrait.. Parce que ça, c'est son instrument, pas le mien, comme tous ceux qui sont dans la maison. Mon instrument, c'est le piano, et il n'a pas (pas encore) fait son entrée dans la maison.. Dans quelque temps, peut-être..
Il va falloir me croire quand je vous dis que je suis effectivement sur la photo, parce que je dois bien avouer que je ne suis pas très visible.. mais j'y suis! Pour vous aider, je porte un t-shirt blanc..

Pour voir toutes les musiciennes, c'est par là..

24.6.09

"Bleu bleu le ciel de Provence.."


Mais non, ce n'est pas le ciel que j'ai choisi pour Virginie et son défi photo pour l'été, c'est le bleu de la mer Ligure, à Nervi..

Polpettone!


J'ai des envies de cuisine, en ce moment, avec l'arrivée des fruits et légumes du jardin (enfin, pas du mien, je ne peux guère faire pousser que du basilic et des géraniums sur mon balcon..), et l'inspiration italienne se manifeste, de nouveau..
Le polpettone ligure (dans les autres régions, il est à base de viande), peut être fait à base de différents ingrédients : pommes de terre, haricots verts, ou même courge. Moi je l'ai toujours mangé à base de haricots verts, et comme ma grand-mère m'en avait donné une petite récolte, la semaine dernière, avec ses pommes de terre nouvelles, c'est ce que j'en ai fait. Encore un plat très simple, à déguster froid ou chaud.
J'ai pris les proportions au hasard (et je n'ai pas pesé.. désolée!) mais je vous donne celles du livre "Odor di basilico - Le autentiche ricette della cucina ligure", offert par ma chère Margherita.

Haricots vert ou pommes de terre ou courge : 1 kg (on peu aussi mélanger la pomme de terre à l'un ou l'autre des ingrédients, ce que j'ai fait)
Huile d'olive
4 oeufs
Chapelure
Marjolaine (remplacée pour moi par du basilic)
Un petit oignon
Caillé ou mie de pain (à mon avis on peut remplacer par de la ricotta ou un autre fromage très frais et un petit peu de lait) 60g
Fromage rapé (traduisez Grana Padano ou Parmesan)
Persil 
Sel et poivre

Faire revenir l'oignon dans l'huile d'olive, quand il sera légèrement doré, ajouter quelques cuillerées d'eau pour le faire cuire jusqu'à ce qu'il se défasse. Ajouter les haricots verts cuits à la vapeur et coupés en petits morceaux, les pommes de terre cuites à l'eau et écrasées en purée. Faire un peu revenir, et ajouter les herbes. (pour faire plus vite et plus léger, on peut aussi simplement mettre en purée la pomme de terre, les haricots verts en petits morceaux et les mélanger avec l'oignon déjà revenu, sans repasser l'ensemble à la poêle, c'est une affaire de goût..) 
Oter du feu et ajouter une poignée de fromage, le sel, le poivre, les oeufs un peu battus, et le caillé ou la mie de pain trempée dans du lait (moi j'ai mis la mie de pain dans le lait). Bien mélanger l'ensemble et le verser dans un plat (style plat à tarte) huilé et recouvert de chapelure.  
Aplanir la surface avec une fourchette (les stries de la surface sont un élément incontournable du polpettone.. :o) ) et saupoudrer de chapelure mélangée à un peu de parmesan. Poser ensuite quelques petites noisettes de beurre à la surface et un filet d'huile d'olive (pour moi version sans le beurre, ni la chapelure parce que je n'avais même plus de pain sec pour en faire.. ).
Faire cuire th. 6-7 entre 30 min. et une heure. 

Un grand plat pour nous, et un petit plat sans oeufs pour la petite souris qui s'est régalée de bon coeur! Mais j'aurais dû sortir son plat avant le grand, il a cuit plus vite, évidemment, et a un peu séché sur le bord..

22.6.09

Le vide-placards


Voilà, ça fait très longtemps que je voulais le faire, et j'ai enfin commencé : mon petit vide-placards.. Il faut dire que j'en ai des choses dans mes placards, que j'ai gardé longtemps, en me disant que je les remettrais peut-être un jour (si je perds 6 ou 7 kg, si je retrouve mes formes d'avant la grossesse, celles d'il y a 10 ans.. ce genre de choses un peu utopiques..), et puis il y a aussi mes achats un peu compulsifs, de tout ce que je me suis dit que ça me servirait, et que finalement, pas tant que ça, voire pas du tout.. 
Enfin bref, dans l'éventualité d'un déménagement, d'une nouvelle vie dans une nouvelle maison, et de pas mal de frais qui en découleraient, (peut-être du nouveau bientôt, je croise les doigts..) c'est plus que jamais le bon moment pour moi de vider mes malles.. Même si ce n'est qu'un début, car il faut un peu de temps pour photographier et décrire les articles, j'en remettrai, et je vous le dirai.
J'espère que vous trouverez des choses à leur goût.. Pour le moment, ce ne sont que des articles pour femme, et neufs ou très peu portés, ce n'est donc pas une braderie.. 
Je peux refaire des photos de tout ce que vous voulez, de détails, vous donner les mesures en cm, le diamètre, les coutures, tout ce qui vous intéresse, n'hésitez pas à me le demander en me laissant votre email, dans un commentaire ici.
L'album est hébergé sur canalblog, ici !

19.6.09

Un truc de fou!



Il m'est arrivé un truc de fou hier après-midi, pendant que la miss dormait.. J'ai eu l'inspiration qui sommeillait en moi, et se nourrissait depuis quelques temps de modèles vus dans les livres, et sur les blogs, ainsi que des discussions à bâtons rompus et des conseils et encouragements tout récents de Karyn à me lancer.. (il faut dire aussi qu'il faisait tellement chaud, que l'idée seulement de poser mon tricot sur mes genoux m'a fait fuir en courant..)
Ben voilà, c'est fait, et c'est sûr c'était pas si terrible! 
J'ai cousu hier après-midi une robe pour ma petite souris. Je l'ai même terminée, et tout et tout. Elle l'a essayée ce matin, et elle l'a portée jusqu'à l'heure de la sieste (il y a 10 minutes).  
Cela n'a pas été aussi rapide que ce que ça aurait pu être, car rapidement j'ai du coudre avec une petite balle d'énergie qui adorait venir voir la machine à coudre, la pédale qui fait du bruit quand on appuie dessus, le pied qui appuie dessus, les gros boutons ronds à tourner, et l'interrupteur à sa portée.. (mais qu'est-ce qui n'est plus à sa portée, maintenant???) IL y a eu  des chûtes, de tissu mais aussi celles dues au fil de la MAC qui nous séparait, ma fille et moi, et qu'elle voulait franchir, évidemment.. Il y a eu aussi des boules de fils, des boules de nerfs, des pleurs, et finalement, Totoro. Je croyais que ça allait m'assurer un bon moment de tranquillité, mais même si elle était ravie (elle adore Totoro, et aussi la Traviata, en DVD..) ce que je faisais était quand-même nettement plus intéressant.
Enfin bref, si on ajoute à ça une petite bataille avec les emmanchures, à cause de mon inexpérience et d'une lacune (je crois bien, mais je n'ai pas vérifié..) des instructions, vous comprendrez que cette petite chose toute simple n'a pas été de tout repos à réaliser! Mais ça y est, tout est oublié, et j'avais presque envie d'en faire une deuxième, forte de mon expérience, pour ma nièce qui a le même âge.. 
J'avais acheté il y a quelque temps ce tissu sur Etoffes des Héros, et j'ai trouvé que c'était exactement ce que je voulais pour cette tunique à bretelles issue des Mercredis de la Droguerie, rallongée en mini robe, sur les conseils de Mamoizelle K, et voilà! 

Du poisson pour de faux


Aujourd'hui c'est vendredi, et le vendredi, traditionnellement c'est poisson.. Mais si on faisait du poisson "pour de faux"? Eh eh, vous connaissez le pesce finto? Je l'ai fait hier, (jeudi, c'est pas grave), mais c'est super facile, très bon, frais et les enfants adorent.. Encore une autre raison pour le faire? C'est italien, donc c'est bon, et c'est tout! 
J'ai vu faire mon amie Margherita, chez elle, sans proportions des ingrédients, mais voilà à peu près ce qu'il vous faut : 

Des pommes de terre, 4 ou 5
Du thon à l'huile (d'olive c'est mieux) : environ 500g poids net (c'est à dire grosso modo le même poids que de pommes de terre)
Câpres (en option) 1 cuil. à soupe
Le jus de 1 citron et demi, ou deux si vous préférez
Huile d'olive

On fait cuire les pommes de terre pour en faire une purée. Egouttez l'huile du thon, et ajoutez-le à la purée de pommes de terre, emmiettez-le si nécessaire, mais mélangez de toute façon pour que ce soit bien homogène. Salez et poivrez. Ajoutez ensuite le jus de citron un bon filet d'huile d'olive et les câpres.
Versez ensuite cette purée dans un plat, aplatissez et mettez en forme de poisson, auquel vous pourrez faire l'oeil avec une olive. Mettre au réfrigérateur et servir bien froid! 
Celle-ci c'est la recette comme la fait Margherita, mais souvent on la trouve avec de la mayonnaise et sans câpres, et avec du beurre à la place de l'huile : je trouve la version que je vous donne bien plus légère et agréable.. Mais c'est à vous de voir! 

Non ho dimenticato niente, giusto, Margherita?

17.6.09

Tag en retard..

J'ai été taguée, il y a à peine 15 jours, par Gabi. Voilà les consignes :

1. Toi, l'"heureuse" taguée, tu écris tes 8 souhaits
2. Tu écris ensuite à quoi te font penser les 10 mots donnés : 
 Message, Blog, Prix, Croix, Scrap, Création, Bonheur, Vie, Enfant, Passion
3. Tu écris un petit mot sur ta tagueuse Gabi
4. Et tu tagues 8 personnes en les prévenant...


Huit souhaits, c'est le genre de chose qui ne m'inspire pas beaucoup, je dois dire.. Des souhaits égoïstes pour moi et ma petite famille, ou de grands souhaits altruistes pour le bien de l'Humanité? Est-ce qu'il y a une petite fée à la fin qui vient les réaliser? J'aimerais bien savoir, parce que dans ce cas, ça ne se fait pas à la légère..
Enfin dans le doute, on va mitiger..
  • tout d'abord, portée par l'air du temps, que la "révolution écologique" qui permettra de stopper le réchauffement climatique soit prise au sérieux par ceux qui doivent s'en occuper, et vite.
  • pour nous ensuite, que nous trouvions une jolie petite maison avec un jardin, dans notre budget, très bientôt
  • que ma petite souris grandisse toujours en bonne santé, heureuse et équilibrée
  • que d'autres enfants viennent animer notre foyer
  • que les projets qui peuvent sembler incertains ou causer de l'inquiétude dans nos familles et amis se réalisent de manière positive
  • que notre fille et nos futurs enfants puissent profiter longtemps de leurs parents, grands-parents et arrière-grand-parents 
  • que chacun puisse trouver un emploi s'il le souhaite, dans son propre secteur d'études ou d'intérêts
  • que les liens d'amitiés restent fort et préservés du temps qui passe et de l'éloignement, car ils sont précieux.
Quand je pense :

Message : la première chose qui me vient à l'esprit ce sont les messages de mon répondeur : je n'en ai pas souvent, mais c'est rarement plaisant, toujours un peu de stress, je n'aime pas trop les messages téléphoniques
Blog : les échanges de mails qui suivent, et qui permettent de faire des rencontres, parce que souvent les blogs restent un peu généraux, mais ce que chacun a à dire en réaction, en commentaire, les avis, c'est ce que je trouve le plus intéressant. Aussi parce que parfois l'inspiration fait défaut, et j'aimerais quand-même bien papoter de tout et de rien avec celles qui m'écrivent, d'ordinaire, suite à mes messages blogs.. 
Prix : je pense au bio trop cher, et à la maison trop chère.. 
Croix : point de croix, j'en ai fait un peu, mais il s'est fait détrôner en beauté par le tricot
Scrap : j'aime pas trop, disons que j'ai vu très rarement des choses qui me plaisaient, mais sinon je n'adhère pas du tout, en général..
Création : beaucoup d'imagination nécessaire, ce n'est pas trop mon cas, je pense.. je me nourris d'inspirations variées, mais je ne crois pas avoir beaucoup d'imagination créative
Bonheur : la vie à 2, 3, 4 et plus :o)
Vie : celle que l'on donne en tant que mère, 
Enfant : mon plus grand bonheur et ma plus grande source d'inquiétudes.. :o)
Passion : la musique, et la photo, et puis l'Italie.

Ma tagueuse, Gabi, est la maman d'un petit Eliott qui n'a pas encore un an, en consommatrice avisée, elle s'intéresse au bio et à l'écologie, et elle présente souvent des petits livres pour enfants originaux et très chouettes. D'ailleurs, celui d'aujourd'hui est génial! 

Enfin, pour ce qui est de faire suivre ce tag, comme je sais qu'il y en a déjà pas mal en circulation, je préfère laisser l'initiative à mes lectrices que ça intéresserait. Dites-le moi en commentaire, et je mettrais une liste à jour dans le message.. 

16.6.09

6:20 AM



Suite à l'invitation d'Azélie, voici mon "dehors/dedans", ce matin à 6h20.. Première levée aujourd'hui, ce n'est pas mon heure habituelle, mais suite à un cri de famine à 5h12 (et donc un biberon) je n'arrivais plus à me rendormir : j'en ai profité!

13.6.09

Rouge!


Pour le trico'13 de juin, le thème choisi était la couleur.. Cela tombait doublement bien : depuis quelque temps, j'avais envie de tricoter du rouge, et par le plus grand des hasards, c'est la couleur qu'a choisi de m'offrir Célinette, sous la forme d'un écheveau de Mericash, de Punta del Este Yarns, direct from Canada.. Cette laine, son nom l'indique, contient du cachemire, et moi je n'avais jamais tricoté de cachemire.. que vous dire? Je n'ai jamais touché une laine aussi douce, élastique, gonflante tout en restant fine.. On dirait un petit spaghetto couleur framboise.. 
Enfin, le seul petit souci, c'est que mon tricot a rapidement mangé cette gourmandise, et j'avais presque fini ma pelote, sans avoir atteint une taille vraiment respectable pour ce tout premier Birch.. Evidemment, sans l'avoir bloqué, je ne peux pas savoir quelle taille il aurait en définitive, mais pour ce faire, il faudrait quand-même rabattre les mailles et le mettre au blocage : et s'il était encore trop petit, alors, je fais quoi? Je relève les mailles, et je continue? Un tout petit peu trop fastidieux pour moi comme méthode.. J'ai donc fait part de mon désarroi à mon fournisseur canadien de cette laine précieuse, qui n'a fait ni une ni deux et m'a renvoyé un deuxième écheveau..  
En ce qui concerne le patron, pour ne pas m'embêter, j'ai choisi de faire le Birch à l'envers, traduit en français par "Dans mes tiroirs" pour mettre toutes les chances de mon côté.  Eh bien vous savez quoi? C'est pas si compliqué en fait, il faut juste être super concentrée.. Enfin avoir la tête à ce que l'on fait, et sinon, ne pas avoir peur de détricoter.. 
Heureusement pour moi, la merveille de laine que j'ai utilisée se détricote très bien, le problème c'est juste quand j'oublie le point que je défais, par exemple le surjet.. Si jamais on commence de défaire un surjet comme une autre maille, là c'est la galère intégrale, on défait une maille du rang précédent en plus de la maille du rang que l'on défait, et c'est le début de la fin.. (détails techniques, désolée, ça peut en rebuter plus d'une..)
J'ai appris plein de choses en faisant ce birch, et c'est ce qui me plaît d'ailleurs, et qui fait que je ne me suis pas ennuyée une seconde, même quand je passais une heure pour avancer d'un rang (oui, le premier rang la tête ailleurs, un rang envers, découverte du ratage sur le 3e rang, détricotage, comptage, traque de la maille foireuse et retricotage : une heure pour tout ça, franchement, je suis une bête de tricot, c'est moi qui vous le dit, en toute modestie bien sûr). 
Et ça, ça a du m'arriver 2 ou peut-être même 3 fois.. Sinon, les erreurs et détricotages ont portés sur de plus petites quantité de mailles, et je m'en suis tirée plus rapidement. Sauf un rang, où je n'ai pas trouvé l'erreur, ce qui signifiait défaire beaucoup plus de rangs pour repartir sur une base saine, et que j'ai donc, euh.. laissé tel quel. Mais comme je suis balaise (même si je n'ai pas réussi à trouver mon cafouillage...), j'ai réussi à faire le rang d'après d'aplomb, c'est à dire sans continuer sur mes mailles erronées, mais en ajoutant une maille là où elle manquait, ce qui m'a permis de retomber sur mes pattes et qui donne un ensemble avec juste un rang un peu.. "décalé".. ça ne se verra pas, dans les plis, n'est-ce pas La Poule
Enfin bref, il faut bien que je vous avoue qu'avec tout ça, eh bien mon trico'13 n'est pas fini.. C'est le deuxième, et j'aurais bien aimé l'avoir terminé, surtout que, bon, tricoter du cachemire par  27°C de température, il faut avoir une certaine motivation, je vous dirais.. 
Mais j'ai bon espoir de finir ce birch avant le trico'13 de mai qui, lui, est toujours aussi long à tricoter.. je n'ai pas encore pesé le fil qui reste, mais je n'abandonne pas, pas tout de suite..  

10.6.09

Yummy !!

Photo de Sandra Mahut, du livre "Mes petits pots de yaourts" chez Marabout

Je me rends compte tous les jours des mille petits riens que je voudrais publier ici, et que je n'écris pas, faute de temps, et quand je me libère quelques dizaines de minutes, je ne sais plus par où commencer.. Mais pour être sûre de faire quelque-chose, ne soyons pas trop ambitieuse et faisons les choses petit à petit (oui, oui, depuis la dernière fois que je vous ai écris, j'ai adopté la formule royale du "nous" pour parler de moi.. c'est plus classe, tout de suite, non? ça vous pose là..)
Enfin bref, ça fait un petit moment que j'y pensais, (euh finalement, la conjugaison de la première personne du pluriel, c'est quand-même moins instinctif.. il faut trop réfléchir, j'abandonne..) et comme cela ne nécessitait aucun investissement financier pour moi, seulement une plongée dans les placards et/ou greniers poussiéreux (le grenier, hein, ça va, pas les placards, quand-même) de mes parents, j'ai pu récupérer l'objet de ma convoitise.. 
Oui, parce que poussée par l'air du temps en ce moment, c'est la yaourtière qui me faisait de l'oeil. La mienne, enfin celle de ma maman, est résolument vintage, une Krups orange, avec 6 pots en verre, et aux couvercles du même orange, d'environ 190g de contenance chacun : ce sont de grands yaourts, et 6 pots, c'est vraiment peu.. Je l'ai vue sur Ibé, la même, et j'avais presque envie d'en avoir une deuxième, pour en faire 12 à la fois, mais c'est quand même un poil encombrant, 2 yaourtières, alors j'hésite.. Enfin, pour les amoureuses des beaux objets (et qui n'ont pas peur du prix) il existe une magnifique yaourtière à  l'ancienne, en alu avec des pots hexagonaux en porcelaine, et qui fonctionne sans électricité, comme les vieilles "Yalacta" qu'on trouve sur Ibé, aussi..
Enfin bref, tout ça pour vous dire que les yaourts maison, c'est très bon! Très doux, facile à faire, et en plus pour surfer sur la tendance, Marabout a sorti un livre de recettes de yaourts pas fondamental, il faut bien le dire, (il faut juste un peu d'imagination pour diversifier les préparations), mais très beau, comme souvent.. Les photos du livre sur le site de la photographe Sandra Mahut
Et puis en fait, on peut très bien faire des yaourts sans yaourtière, c'est juste un peu plus prenant, pour bien contrôler la température.
Mais avec une yaourtière, si vous ne savez pas encore combien c'est enfantin, voilà la "recette".
Faire chauffer 1 litre de lait à faible température (entre 35 et 45° C), pas plus sinon on tue les ferments lactiques. On ajoute ensuite un yaourt (si c'est un yaourt ferme, agitez-le dans le pot fermé, pour le brasser), on mélange bien et on remplit les pots de la yaourtière. On met le couvercle de la yaourtière (pas ceux des pots), on la branche, et on attends, entre 9 et 12h : plus le lait est riche, moins il nécessite de temps pour prendre, il est recommandé d'utiliser du lait entier  ou demi-écrémé.. Vous pouvez ainsi faire vos yaourts bio, aromatisés à votre goût, avec votre propre confiture, ou des fruits frais (attention aux fruits trop acides, ceci-dit, qui peuvent faire tourner le lait).
Personnellement, comme je n'aime que les yaourts non sucrés, je n'en ai pas mis, mais j'ai quand-même fait une tournée avec quelques gouttes d'extrait de vanille naturelle, pour faire plaisir à l'homme de la maison.. 

5.6.09

De l'avantage d'avoir une fille..


La super-productive Stef, jamais à cours d'idées et pleine de ressources, bons plans et tuto de derrière les fagots, nous propose de gagner une adorable tenue de fée, en taille 4 ans.. d'où l'intérêt d'avoir une fille! Même si la mienne est loin de mettre du 4 ans, on a aussi le droit de prendre de l'avance, non?
Ce petit jeu est ouvert à tous, si vous aussi vous voulez tenter votre chance, vous avez jusqu'à ce soir minuit, et ce même si vous n'avez pas de blog.. 
Allez on y croit, et on croise les doigts..

2.6.09

La tête ailleurs..


Je suis un peu préoccupée par un projet, en ce moment, qui prend une nouvelle tournure chaque jour, nous laissant espérer et imaginer un jour, pour recommencer à zéro le lendemain.. C'est fatigant, et un peu stressant. Et je passe mes journées au téléphone avec des agents immobiliers.. 
On cherche une maison, avec un jardin, et d'annonces en annonces, celles qui l'ont déjà vécu me comprendront, c'est un peu les montagnes russes de l'exaltation et de la déception, quand on en trouve une dans notre budget qui a l'air super, pour apprendre le lendemain qu'elle est vendue, ou bien  se faire rire au nez parce que celle qui avait l'air vraiment parfaite, et qui tenait dans notre budget nécessite quasiment le double de la somme, en travaux, mais ce n'était pas précisé dans l'annonce, celle qui avait l'air pas mal mais qui se révèle avoir une nuisance, celle qui aurait pu faire l'affaire mais qui finalement n'est pas du tout fonctionnelle.. celles qui ne nous plaisaient pas a priori et que finalement on considère et on inclut dans notre recherche, celle où on se projette, on se voit déjà on imagine et finalement on comprend que ça ne va pas être possible.. Grosse déception pour cette dernière en particulier : on aurait un terrain constructible, par la famille, avec une parcelle pour chacun de mes beaux-frères et soeurs, mais il y a celle serait un peu envieuse que l'on construise près de la maison de son enfance alors qu'elle ne peut pas (mais l'envisage quand même, à long terme), et celui qui râle et commence à faire la gueule parce que dans le fond, probablement il aimerait bien en faire autant, mais ce n'est pas à l'ordre du jour, et il prend le prétexte des droits de succession qu'il aurait à payer si la donation se fait maintenant, et celle par contre qui nous dit qu'on a bien raison, de ne pas hésiter.. Difficile de le faire sans l'approbation générale, au risque de créer des conflits, même si tôt ou tard ces terrains seront attribués, et que chacun pourra en disposer.. 
Enfin, je vous passe les détails..
Voilà, avec tout ça, quand je tricote, j'ai tellement la tête ailleurs que je fais des erreurs, je détricote, et je rajoute des erreurs en détricotant, j'ai même cru que j'allais devoir défaire 2 rangs de plus pour une erreur de détricotage, mais finalement, je m'en suis sortie sans. Il y a des parties de mon tricot que j'aurais tricotées 6 fois, mais heureusement, j'en suis presque à la fin.. Oui, je sais je pourrais au moins mettre une photo, mais c'est mon trico'13, alors on garde un peu de suspense jusqu'à la semaine prochaine, d'acc' ? 

Edit: finalement, en photo, celle qu'on aura pas, parce qu'il faut doubler son prix pour des travaux.. Elle avait pourtant l'air habitable, vue comme ça.. 

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails