31.7.09

Plaisirs de saison.. #2


Incroyable le temps que je mets à poster un petit message, dont les photos sont même déjà faites depuis plusieurs jours..
Enfin, bref, il s'agissait de vous faire partager la deuxième réalisation culinaire de lundi dernier, qui accompagnait les tomates à la provençale, ou plutôt l'inverse, d'ailleurs, que les tomates accompagnaient.
Encore une recette hyper simple et très bonne : le flan de courgettes. C'est vraiment rapide à faire, et depuis 1 mois que j'ai la recette, je l'ai déjà fait 3 fois..

Il faut :
4 oeufs
2 courgettes cuites à la vapeur
250 cl de crème fraîche, légère ou entière
2 portions de bûche de chèvre frais
1 grosse pincée d'emmenthal râpé
Thym
Sel et poivre

Battre les oeufs en omelette, et mélanger la crème fraîche, le fromage de chèvre frais et le fromage râpé, ajouter le thym, sel et poivre et le courgettes cuites en morceaux.
Beurrer un moule à cake, verser le mélange et faire cuire à th. 6 entre 25 et 35 minutes, selon votre four.
Et voilà.
Pour un pique-nique ou un repas froid, avec une salade ou des légumes de saison.. je me régale!

Ceci était le plat de résistance, il vous manque l'entrée.. avec un indice en image :

Elle a adoré, enfournant en continu, des deux mains, une fois la fourchette, une fois une poignée.. A votre avis, c'était quoi ? Si je vous dit que c'est une des choses que je préfère dans l'absolu, (avec le chocolat), ça vous aide?

27.7.09

Plaisirs de saison..


Pas la plage, non, encore que question température du coup on s'en approche.. mais les tomates, et je dirais même mieux, les tomates à la provençale, mais au four. Parce que la recette originale, ou plutôt le procédé, nécessite une grande poêle, pas mal de temps et une bonne protection contre les éclaboussures d'huile bouillante inévitables.. Mais quel régal!
Une très grosse production familiale de tomates en ce moment m'a déjà donné l'occasion de faire les premières, la semaine dernière, dans les règles de l'art, bien cramouillées au fond de la poêle, mais j'ai voulu essayer la version soft pour la cuisine, avec le four. En plus, il fait même pas 27° ce matin, donc on a le droit au four.
Est-il vraiment nécessaire de donner la recette? Est-ce que ça peut même s'appeler une recette quand c'est aussi simple que ça?
Bon, dans le doute, ou pour les nordiques qui pourraient trouver ça exotique, voilà les explications de ce plat fabuleux..

Ingrédients :
Des tomates bien mûres, autant que vous voulez.
De l'huile d'olive
De l'ail, à volonté
Une herbe aromatique : persil normalement, mais aussi origan (frais c'est mieux), basilic (c'est mon choix) ou thym
Chapelure (maison, s'il vous plaît, on va quand même pas acheter un sachet en plastique polluant avec du pain sec en poudre dedans, non?)

La version éclair : couper les tomates en deux, poser dans le plat côté coupé vers le haut, arroser d'huile d'olive, saler et poivrer, et répartir ail haché, la chapelure et les herbes sur les tomates.
Faire cuire au four Th 6 ou 7 entre 20 et 30 minutes, et ensuite mettre le grill (en laissant la grille au milieu du four, quand-même, sinon ça va brûler), 5 minutes. Pour savoir si elles sont cuites, en piquant avec une fourchette ou un couteau au milieu de la tomate, elle doit être souple. Et le dessus doit être gratiné mais pas brûlé.

Pour la version je chipote, on peut faire comme moi : on coupe les tomates en deux la veille, on les sale un peu, et on les met à l'envers sur une grille pour faire couler l'eau de végétation pendant la nuit (qui ralenti pas mal la cuisson). On se rend compte le lendemain que c'est inutile et pas suffisant de les poser à l'envers pour que l'eau s'écoule (et la gravité alors??), vu qu'il y a 2 gouttes d'eau dans le plat sous la grille, et on les presse délicatement dans la paume de la main: là ça marche, et c'est vraiment de l'eau qui sort.. Ok. On essaie de ne pas écrabouiller la tomate, quand-même on n'est pas là pour faire de la pulpe. Popeye, range tes épinards.
Ensuite, on peut mettre les tomates dans le plat à four huilé, côté coupé vers le haut, on prépare le mélange ail haché, herbes aromatiques, chapelure et un peu d'huile d'olive, on étale sur les tomates et on arrose d'un filet d'huile d'olive. Encore oui, parce que sinon, le mélange a tendance à brûler.
On reprends la cuisson comme pour la version éclair, et voilà.

On peut les manger froides ou chaudes ou tièdes, en accompagnement d'une viande, de riz ou de grillades, ou encore en entrée. Quand j'ai envie de me régaler et de faire un truc spécial, je fais des tomates à la provençale à la place d'une sauce tomate : avec un gâteau de foie de volaille, par exemple, ou avec des pâtes, ou encore pour accompagner des aubergines frites..


A suivre...

20.7.09

Vacances..

Pas encore en vacances, malgré ce que pourrait laisser croire l'activité réduite au service minimum de ce blog, mais par contre, les week-ends, on en profite..
Dernière petite excursion en date pour un pique-nique familial, à Pont-en-Royans, dans l'Isère, sous une chaleur accablante, mais dans un cadre plein de charme.. 

(Cliquer sur les photos pour les voir en grand et apprécier les détails)

Je ne sais pas pourquoi j'aime ce petit balcon déserté, suspendu au dessus du vide..

Hauteur impressionnante des constructions appuyées sur la roche, j'imagine les caves creusées dans la pierre, avec leur minuscule fenêtre à chaque niveau, et un escalier qui doit sembler descendre aux enfers..

Etonnants petits balcons en encorbellement, posés sur une ou deux poutres vaguement appuyées sur la roche.. 
 le tout au dessus de quelques dizaines de mètres de vide, puis l'eau dont la couleur sombre laisse imaginer la profondeur qui continue

 plus rassurante, et très appréciée, la terrasse du musée de l'eau qui surplombe la rivière, et qui offre la fraîcheur de ses brumisateurs aux jeux des enfants..

13.7.09

Trico'13.. Hors-sujet


Je ne sais même pas si je peux prétendre au Trico'13 de ce mois, avec ce que j'ai fait.. En fait, ce n'est pas que je ne sais pas : je sais très bien que ce n'était pas le thème. Disons que le défi de ce mois-ci m'a poussée à enfin m'attaquer au crochet, pour de vrai. Une soirée, crochet en main, livres à l'appui et installée à l'ordi pour les tuto en vidéo.. Maximale concentration, et ignorance totale de mon environnement, je suis arrivée à ça, et j'en suis tout-à-fait contente. Enfin ce n'est qu'un exercice, mais à partir de là je peux déjà imaginer faire d'autres choses, notamment la couverture de poupée pour celle de la petite souris (qui se gèle la nuit, en ce moment, il faut bien le dire..)
J'ai quand-même du mal à déchiffrer les diagrammes sans explications, et quand à comprendre celles en anglais, c'est encore une autre histoire. Et c'est un peu la raison pour laquelle je n'ai pas fait de fleurs, celles que j'ai vues, ou qui me plaisaient vraiment demandaient trop d'effort et de temps pour la compréhension du modèle, par rapport à ce que j'avais envie d'y consacrer. Alors voilà, tout ce que j'ai fait pour le moment c'est ça. 
Enfin, tout ce que j'ai fait en crochet, parce que pour tricoter, je tricote jusqu'à en avoir l'avant-bras endolori, certains jours, pour avancer mon gilet Cagnes-sur-Mer.. 

10.7.09

Happy week-end - la suite..

J'ai presque des remords à vous avouer que malgré ce dernier état des lieux, où je concluais pleine d'optimisme, que je n'avais besoin de rien, j'ai lamentablement et gaiement craqué, lors de ce fameux happy week-end, dans un lieu de perdition..
Au déballage en vrac, ça donne ça: 


En détail je vais vous dire.. De la fleur de coton d'une couleur qui m'enchante, "Brume", un gris très pâle, à peine bleuté, presque blanc, je l'adore.. J'avais très envie de retricoter de la fleur de coton, après l'écharpe ajourée qui m'avait régalée.. Et j'ai choisi un gilet des Jolis mercredis de la Droguerie, à côtes plates et manches longues, pour la petite souris qui n'a pas de gilet à manches longues en coton pour l'été.. Indispensable! J'ai juste négligé de prendre les petites cerises crochetées qui décorent les liens et les manches, et c'est dommage parce qu'elles sont vraiment à croquer!! Enfin, peut-être qu'une bonne âme me les fournira avant que j'ai fini de tricoter ce gilet..


J'avais une vague idée à propos du très joli cardigan "Cagnes-sur-Mer", déjà tricoté et admiré chez Emma et La Poule, et en le voyant accroché, devant moi, mon idée (mon envie) est devenue très précise : il me le fallait, je l'aime, je veux ce cardigan.. Et je suis tombée en pamoison devant ce coloris que je n'avais encore jamais vu, nommé Ardoise. En fait pour moi il a la couleur de l'encre bleue foncée des stylos plume, avec un petit fil chiné prune foncé, au final c'est un violet.. encre. Et j'ai choisi mon biais pour l'encolure, sans hésiter : Claire-Aude rose-lilas. Tellement enchantée par ce projet (et tellement bécasse d'avoir sciemment négligé d'emporter en voyage une paire d'aiguilles à tricoter, que j'aurais largement pu utiliser ne serait-ce que pendant l'heure de retard du train retour..), que je l'ai commencé dimanche soir, (au lieu de défaire les sacs, oui je sais...) à peine arrivée..


Et puis il y a aussi ce gilet à manches longues en lin naturel, vu accroché au mur de la boutique, et dont je n'arrivais pas à détacher les yeux.. C'est un modèle assez ancien si j'en crois la fiche, et le fait que certaines des perles pour les finitions ne se font plus, mais il me plaît énormément.. L'encolure en V est bordée de petites perles irrégulières vert turquoise et vert anis, vertes translucides, et bleues turquoise rondes.. Du boulot en perspective pour coudre tout ça, mais enfin, quand j'en serai là, je serais déjà bien contente! :o)


Et puis enfin, pour l'occasion, parce que je les aime vraiment et que je n'en avais pas : du biais Capel vert et de l'Eloïse prune sur fond beige.. 
Ah, je me sent mieux. Je n'ai pas mis les pieds dans un seul magasin pour les soldes ce week-end, mais je suis comblée avec ce petit stock..
Il n'y a pas à dire, pour avoir testé la VPC et la vente directe avec la Droguerie, c'est nettement mieux de pouvoir choisir sur place, en voyant vraiment les matières et les coloris.. Pas de déception possible..
Ah un petit bémol tout de même : la fleur de coton m'a été remise sous forme d'écheveau, un vague écheveau qui s'est révélé impossible à mettre en pelote normalement, les fils étaient croisés, c'était un véritable cauchemar, j'ai dû mettre 3 heures à arriver à faire ma pelote.. les nerfs en.. pelote, je ne vous raconte même pas les noms d'oiseaux qui me sont passés par la tête et restés entre les dents. Heureusement, ce n'était que l'un des deux écheveaux : j'ai pris mille précautions avec le deuxième, redoutant de réitérer l'expérience, mais tout s'est bien passé.. Ouf! 

7.7.09

Happy week-end


Premier voyage en train pour la petite souris, à peine réveillée

La plaine africaine, et ses animaux exotiques.. impressionnants!




Promenade interrompue par un énorme orage... On reviendra, c'était trop chouette, et on n'a pas vu les éléphants !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails