27.11.09

Je ne suis pas à Montreuil

mais je dois bien avouer que ça m’aurait bien plu. Par contre, en faisant mon travail aujourd’hui, comme le salon est d’actualité, j’ai pensé à vous, à toutes les mamans bloggeuses qui s’extasient devant les œuvres artistiques de leurs enfants, et c’est dit sans ironie, et avec beaucoup de tendresse, soyez-en sûres.

J’ai pensé à vous parce qu’en faisant un petit tour de la presse aujourd’hui, un petit article à attiré mon attention, dans le supplément du Monde d’aujourd’hui. C’est Claude Ponti qui présente au Salon de Montreuil un site destiné à accueillir toutes sortes de réalisations artistiques. Il lance un musée virtuel d’œuvres pour enfants, « le Muz », espace d’exposition et d’échange entièrement dédié aux réalisations artistiques faites par des enfants. Tout le monde peut envoyer au site une œuvre d’enfant, récente ancienne ou contemporaine, mais numérisée. Certaines sont sélectionnées pour figurer dans les collections permanentes du musée et des expositions temporaires autour d’un thème commun devraient être également organisées.
On trouve parmi les parrains du musée Jeanne Ashbé, François Place, Art Spiegelmann, Jacques Tardi, Chen Jian Hong, pour ne citer que quelques-uns de mes préférés.. Ils choisissent parmi les œuvres leurs coups de cœur, et les commentent.
Il devrait aussi y avoir des ateliers artistiques organisés à distance, mais pour le moment, je n’en ai pas trouvé trace sur le site.
En même temps, je suis au travail, et je ne peux pas me permettre de faire une visite exhaustive de ce musée.. mais les œuvres que j’ai vues m’ont beaucoup plues, notamment la première, cet éléphant plein d’une grâce touchante, et l’eau sur les cailloux, incroyable réinvention du bleu Klein dans une composition très réussie..



Aymelle, tu peux envoyer le dessin de ton garçon..

25.11.09

Actualité tricotesque

Je ne vous en ai pas dit grand'chose, depuis mon dernier trico'13, mais bien sûr je tricote toujours, beaucoup, voire avec acharnement. Dernièrement, il faut bien le dire, c'est quand-même un peu la loose du tricot.
Ca a commencé avec mon Ishbel, que j'ai commencé il y a déjà un bail, en Malabrigo Lace que j'avais depuis longtemps. Je trouvais que c'était la laine la plus appropriée de mon stock pour ce tricot, et je l'ai donc adoptée. Mais rien qu'à la mettre en pelote, j'ai senti que ça n'allait pas être de tout repos : très très fine, elle s'accroche aussi sur elle-même.. Elle n'est pas très duveteuse, mais le peu de matière un peu mousseuse du fil s'accroche sur elle-même. Je n'avais pas encore mis autant de temps à dévider un échevau, (hormis le coton de la Droguerie, mais là c'était spécial, c'était un sac de noeuds..). Et puis dès que j'ai commencé de la tricoter, je l'ai trouvée vraiment fine.. l'effet était joli, et la matière très douce, j'avais envie de continuer..
Sauf qu'en plus de la finesse de la laine, je me suis trouvée aux prises avec des erreurs dans ma dentelle, dès le 5e rang (comme elle.. il n'y a pas une erreur à ce 5e rang, dont je ne serais pas au courant, dîtes?) J'ai détricoté une fois, puis une autre fois, et je ne suis jamais arrivée à trouver mon erreur. J'ai fini par vouloir bidouiller, rajouter une maille là où elle manquait, en enlever là où j'en avais trop.. Au final, évidemment, c'était un désastre. Sur la moitié du châle, parce que la deuxième moitié était bien.. Très très frustrant et énervant de voir le joli motif de la deuxième partie (où il y a quand-même des erreurs, mais je ne les avais même pas vues! ), et le fouillis de la première, sans remords, j'ai détricoté le tout, alors que j'en étais arrivée à la dernière partie du patron, la semaine dernière. Comme c'était le soir, j'ai juste pu prendre une superbe photo au flash de la chose, histoire de l'immortaliser avec de la désintégrer. Et ça c'est la "bonne" partie.

Pour le refaire (je n'allais quand-même pas abandonner comme ça, alors que j'avais eu un bel aperçu de la jolie dentelle), j'ai finalement choisi de reprendre le même fil, mais avec en plus un fil d'alpaga Drops couleur prune.. La couleur chinée me plaît bien, et l'épaisseur de la matière ainsi constituée aussi! J'étais donc bien motivée pour le tricoter, mais j'ai dû quand-même le laisser un peu de côté parce que pour samedi, je voulais finir un petit gilet de berger pour le garçon de mon amie Cécile, qui a juste 3 semaines de différence avec ma petite souris.

J'avais choisi le Classic Alpaca de Drops, très doux, et que j'ai bien aimé tricoté, pour ce modèle déjà réalisé l'an dernier pour ma mini. Tout allait bien, et je pensais bien être dans les temps jusqu'à jeudi soir, où, au moment de commencer les diminutions du 2e devant, je me suis rendue compte qu'au lieu de le tricoter en vis-à-vis, j'avais fait juste exactement le même que le premier devant, j'avais donc 2 devants droits devant moi. Et moins de 48h pour refaire ledit devant, mais aussi les bordures en point de riz sur les mailles à relever.. Au final, j'ai refait le devant le lendemain dans la soirée, et j'ai pu commencer les bordures samedi, mais quand j'ai vu le temps que ça me prenait, je me suis rendue compte que je n'aurais pas fini pour l'heure du goûter d'anniversaire.. Il m'a manqué une paire d'heures environ..
Mais la loose ne s'arrête pas là, voyez-vous.. C'est-à-dire que le soir, j'ai relevé les mailles et tricoté la bordure de la 2e emmanchure, et j'ai crocheté les liens dimanche.. (Je vous passe les petits ratés, parce que ça finirait par durer..) J'étais contente d'avoir enfin terminé pour pouvoir l'apporter à la gare à son petit destinataire dans l'après-midi. J'ai commencé de prendre des photos en me désolant de n'avoir pas le temps de le bloquer.. et là je me suis rendue-compte que les emmanchures ne sont pas symétriques! J'ai du relever moins de mailles, et j'en ai une plus petite que l'autre. Je suis atterrée! Comment est-ce que je ne m'en suis pas rendue compte avant?? J'ai bien hésité, je l'avoue, à le donner tel quel en l'état, prise de découragement, mais finalement je n'ai pas pu.. Il a déjà un aspect rustique en lui-même, je n'avais pas envie qu'il finisse définitivement "Deschiens". Alors je lui donne une seconde chance, et une à moi aussi de remonter dans ma propre estime de tricoteuse. Cécile tu sais tout, je suis désolée, je pense que pour Noël, ça sera bon!
En avant-première, une petite photo sans les emmanchures.. (c'est pas pour ma dignité, hein c'est juste que je ne les ai pas prises en photo ensemble. Bon du coup je vous met aussi celle où l'on voit la plus petite des deux. Emmanchures. )


Vous croyez que c'est tout? Eh bien non, figurez-vous que hier soir ayant joyeusement enfin engagé la dentelle de mon Ishbel, arrivée au milieu du 7e rang de dentelle, il me manque une maille. Je reste zen. Je reconte toutes les mailles depuis le début. Pas d'erreur visible. Je reconte une autre fois. Je ne vois rien. Il manque une maille. Je détricote ce demi-rang et je laisse la nuit passer là-dessus. Je vais m'y remettre tout-à-l'heure, on va voir si je dois détricoter aussi tout le rang envers, et aussi tout le 5e rang..
Vous êtes sûres qu'il n'y a pas un truc avec ce fichu 5e rang???

18.11.09

R PEL r



Il m'est arrivé une chose, par hasard, que je n'avais pas vécu depuis longtemps.. La semaine dernière, en salle des profs, une collègue a trouvé un livre, sur son sac posé devant les casiers, qui n'était à personne, et vraisemblablement tombé du dessus des casiers, où il faut bien le dire, il y a un beau bazar dont personne ne se préoccupe. Un vieux livre, un peu malmené, à la couverture datée très visiblement des années 70-80. Rien de très glamour, ni de très attirant.. A mieux le regarder, on a vu qu'il était couvert et qu'il portait une côte apparemment du CDI, même s'il ne portait pas de numéro d'inventaire. Je l'ai donc récupéré.
"Le renard dans la maison", Pierre Pelot. Bof.. un rapide coup d'oeil à la quatrième de couverture que je ne lis même pas jusqu'au bout, mais bon, pour vérifier qu'il n'y ait pas de numéro d'enregistrement, je l'ouvre, je tourne les premières pages, et arrivée au début, je jette un oeil sur les premières lignes. Lignes qui finalement se laissent bien lire, et même qui m'intriguent et me poussent à lire la deuxième page, puis la troisième, et je n'arrive plus à m'arrêter. Par hasard, je n'avais pas d'élèves au CDI en ces deux premières heures de l'après-midi.. mais j'étais tellement plongée dans ce roman, que je pense que je ne les aurais pas entendus arriver sans une pointe d'agacement. Je suis restée dans mon fauteuil, ou plutôt dans mon histoire, avec les 3 personnages d'un presque huis-clos jusqu'à la dernière page.
Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu aussi avidement un livre, que je n'avais pas autant été happée par une histoire et j'avais presque oublié que c'était possible. C'est un peu de ma faute, je prends moins le temps de lire, ma première passion, mon passe-temps dévorant qu'est le tricot m'absorbe, je n'ai jamais assez de temps pour tricoter, et puis aussi, il faut bien le dire, je trouve rarement des livres dans lesquels je me plonge totalement comme avant. Rarement, mais celui-là, à ma grande surprise, en était un!


Ne connaissant pas l'auteur, Pierre Pelot, je suis allée chercher un peu sur internet, et j'ai trouvé un vieux site perso, (ancêtre du blog..) plus à jour depuis quelques années, mais où il écrivait (dans "bavardage"), avec un humour et une verve qui me plaisent beaucoup..

13.11.09

Trico'13 - Accessoires


Voilà, ça y est je peux enfin vous présenter un ouvrage terminé pour mon Trico'13. C'est une vieille histoire entre ce Textured Shawl d'Orlane, et moi. Je l'avais trouvé à mes débuts sur Ravelry (il doit y avoir presque un an, en décembre, je pense..) et j'ai réellement décidé de le faire en achetant la laine, en avril dernier. Mais j'ai traîné, les explications en anglais ne m'inspiraient pas beaucoup, (surtout le démarrage en fait), et puis de trainouillage en trainouillage, une âme charitable a fait la traduction, et voilà je pouvais enfin le faire. Mais j'ai encore traîné, c'était l'été, il faisait chaud, je tricotais du Kaléido et de la fleur de coton.. et puis malgré la chaleur, on a commencé à le voir fleurir un peu partout, de plus en plus, jusqu'à ce qu'il y ait même un KAL, et un site dédié!
Bon, moi en toute franchise, c'est pas pour faire ma snob, mais je ne voyais plus trop l'intérêt de le tricoter, c'est idiot, mais je crois que je ne voyais pas ce que je pouvais apporter de personnel à ce châle (surtout en ayant choisi la même laine, et la même couleur que le modèle original.. ), et sa réalisation relativement simple ne me motivait pas non plus par sens du défi ou du dépassement d'une difficulté technique..
Il me fallait autre chose qu'un KAL, une autre motivation, et c'est Silo qui m'a motivée en me proposant de le tricoter en duo. Là forcément ça prenait une autre dimension, et un côté convivial qui me plaisait beaucoup, alors bien sûr, j'ai accepté. Le sien, vous l'avez vu depuis belle lurette, et moi je n'avais pas fini quand elle commençait déjà son deuxième, mais finalement, j'ai trouvé entre temps le moyen de me le rendre un peu plus personnel, en ajoutant un écheveau de la même laine, mais d'une autre couleur. Ce n'est pas exactement la couleur que je recherchais, mais je suis quand-même très contente de l'avoir fait comme ça : il est plus grand, la bande claire lui donne un je-ne-sais-quoi de danois, (dans mon idée..), et puis voilà quoi, ça y est, je l'ai fait! Il est chaud et très doux! Il s'est beaucoup agrandi au blocage, et cette étape m'a un peu effrayée quand j'ai vu la quantité de poils que perdait la laine. Mais finalement une fois sèche, elle est plus sage et se disperse moins. J'aurais fini par le donner à qui l'aurait voulu si elle avait continué à faire sa mue..

11.11.09

Pas de moutarde au menu


Non, pas de moutarde, j'aime pas trop ça, de base, même si je dois dire que j'ai vu quelques réalisations qui me plaisent énormément aujourd'hui, moi ça ne m'inspirait pas, et puis aussi, j'ai d'autres ouvrages sur le feu.
Notamment, en cours et à finir pour la semaine prochaine si possible, un petit gilet de berger, le même que celui que j'ai fait l'an dernier pour ma petite souris, mais avec un alpaga différent, le Classic Alpaca de Drops, un peu plus épais et beaucoup plus doux que celui de BDF pour un petit garçon à gâter, qui aura 2 ans le 21. Sitôt la laine reçue je l'ai commencé, mais j'ai aussi un Ishbel en cours qui réclame un petit peu d'attention que je dois bien lui accorder. Et là je me dépêche d'avancer le gilet, parce que j'ai comme un doute quand à la quantité de laine nécessaire.. Je pensais m'en tirer largement avec 2 pelotes (normalement c'était 80g, avec des aiguilles plus petites) et plus j'avance et plus je doute.. à tort, j'espère. D'autant que j'ai profité de cette commande pour faire un peu de stock chez Kalidou, et là je n'aurais pas grand'chose à y ajouter si je devais y revenir..
Enfin bref, en dehors de ça, il faut quand-même que je fasse voir aux copines qui ne sont pas sur Ravelry les photos de mon Nimbus porté.. 2 mois après, ou pas loin, mais enfin, mieux vaut tard que jamais.. Le seul petit reproche que je lui ferais, c'est que la bordure verticale au point mousse se détend un peu.. je pense que j'essaierai de passer un fil dans la bordure pour la maintenir. Sinon je suis ravie, il est souple, chaud, confortable et vite tricoté.. le pied!

10.11.09

Je ne vous oublie pas..

mais pour aujourd'hui, parce que ce qu'elle fait est d'une rare délicatesse et que son univers me plaît beaucoup, un petit coucou à Mulot Bricole dont c'est l'anniversaire de la boutique!


2.11.09

1er novembre 2009




Et un petit clin d'oeil à Silo pour ce ravissant papillon qui s'est posé sur mon rayon de soleil... Merci pour elle!

1.11.09

Mon rayon de soleil


2 ans aujourd'hui. Quand j'ai ouvert les yeux, après l'effort ultime, les premiers rayons de soleil entraient par la fenêtre, je n'avais même pas vu qu'il y avait une fenêtre dans cette salle, et mon petit coeur, mon trésor, mon rayon de soleil était là, posée sur moi, toute tiède pour me réchauffer.. Et la deuxième chose qu'elle a fait pour me réchauffer, était son premier pipi à l'air libre, mais sur moi.. ça m'a fait rire!
Mon rayon de soleil, ma petite souris n'a pas cessé d'être une source de joie et d'émerveillement depuis, je la regarde grandir en essayant de ne pas en perdre une miette..
Vous dire tous ses mots et ses phrases serait bien trop long, mais elle me fait fondre quand par exemple, alors que j'étais un peu grippée et que je toussais, elle est venue vers moi en me regardant bien sérieusement, a mis ses deux mains sur mes joues comme quand elle veut faire des caresses, et m'a dit "Tousse pas maman chérie".. Et aussi cette semaine, alors que je faisais les coutures de mon Nimbus, elle est venue près de moi et a attrapé le bout du fil qui pendait de mon aiguille, en le tenant entre ses doigts et essayant de le faire passer dans le tricot, elle a commenté "Moi a tricote"... Du coup je lui ai prêté une paire d'aiguilles circulaires grosses et peu pointues, et une dans chaque main, elle les croisait dans la couverture au crochet de sa poupée.. Si c'est pas de la vocation ça!
Ma petite souris, mon rayon de soleil, joyeux anniversaire!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails