28.5.10

{this moment} - 1

{this moment} - 
A Friday ritual. 
A single photo - no words - capturing a moment from the week. 
A simple, special, extraordinary moment. 
A moment I want to pause, savor and remember. 










D'autres moments, chez SouleMama

24.5.10

Notre Paradou (Copyright Zola)


Chaque fois que je vais dans ce jardin, découvrant de nouvelles pousses, de nouvelles fleurs, je repense à ce livre de mes jeunes années, dont la description du jardin m'avait fascinée.. Est-il utile de vous préciser lequel? J'étais persuadée de l'avoir ici, d'ailleurs, et je me promettais de retrouver cet extrait et de vous le faire partager, mais en fait  non, il est resté chez mes parents.. 
Je me régale, je profite de chaque minute passée dans ce jardin, et de  chaque rayon de soleil. Je compte les jours comme si je devais vivre un concentré de l'été à venir, avant le 3 juin, les jours avant mon opération. Je sais qu'il y a 95% de possibilités pour être immobilisée dans notre petit appartement, allongée sur le côté ou sur le ventre, pendant des semaines, sans pouvoir tricoter, sans pouvoir aller en voiture nulle part, sans pouvoir aller dans mon jardin. Pas de joyeux ébats dans la piscine avec la petite souris pour se rafraîchir, pas de visites aux cousins.. La moyenne de cicatrisation est de 6 à 12 semaines. Ici, on ne peut pas vraiment sortir où aller quelque-part sans prendre la voiture, et comme je ne pourrais pas m'asseoir pendant un temps indéterminé, j'ai l'impression que je vais vivre en recluse, les mois de juin et de juillet.. peut-être plus, peut-être moins. Enfin bref. C'est temporaire, un mauvais moment à passer. 
Ce qui me préoccupe le plus c'est la séparation d'avec la petite souris pour les nuits où je ne serais pas là, et le fait qu'elle ne pourra pas venir me voir à l'hôpital, les enfants ne sont pas admis en chirurgie viscérale. Ce sera la première fois depuis sa naissance, finalement.. Je vais commencer à lui en parler cette semaine, à essayer de lui faire comprendre avec un calendrier que dans quelques jours je vais partir, mais que ça ne devrait pas être pour longtemps. 
Elle doit sentir venir le vent, parce que depuis quelque temps, elle est encore plus demandeuse de câlins que d'habitude, et elle réclame souvent d'être avec son papa et sa maman, d'être tous ensemble. 
Si vous avez des conseils, d'ailleurs, sur la façon de présenter les choses, ou comment la préparer, je suis preneuse.. 

19.5.10

Je t'aime/moi non plus


J'adore les fèves..  Je les ai toujours aimé, je me rappelle la première fois où j'ai découvert ces grosses gousses matelassées de coton où se nichent les fèves, la fois où je les ai ouvertes pour les trier. Sur la terrasse chez mes parents, je devais avoir une douzaine d'années, j'ai aimé ces grosses graines vert tendre, lisses dans la main, de la forme des anciennes fèves blanches que l'on trouvait dans les galettes des rois. Vous avez déjà vu ça? J'en cherche en vain, maintenant toutes les fèves sont publicitaires, bariolées, tarabiscotées et marquetées.. Nous on avait (entre autres..) une petite fève blanche, en forme de fève, mais figurant un nouveau né emmailloté. 
Ensuite, quand je vivais à Gênes, j'ai découvert une tradition du printemps, manger des fèves nouvelles, crues, avec du pecorino frais et un vin blanc local dont j'ai renoncé à essayer de retrouver le nom. Et on mange ça en apéritif, quand les jours commencent à s'allonger, le temps à s'adoucir, et l'air marin à chatouiller des envies de plage.. Hum, enfin bref, toute une atmosphère. J'y pense maintenant, chaque fois que je vois la saison des fèves revenir. 
Maintenant, ici, le pecorino frais n'arrive pas au printemps, et il n'y a pas ce fameux vin blanc, ni l'air, ni la lumière génoise qui participent à l'atmosphère.. j'achète rarement des fèves. Mais de temps en temps je me laisse tenter, pour les cuisiner. 
Et c'est là qu'elles mettent ma patience à rude épreuve, pour le dire gentiment! Parce que c'est une véritable épreuve de patience pour moi. Les écosser certes, les faire cuire, d'accord, mais encore ensuite, les prendre une par une en se brûlant les doigts pour enlever la petite peau verte qui les rendrait peu digestes, épaisse et désagréable, là ça commence à me peser. Quarante-cinq minutes ce matin, après la cuisson, pour enlever ces petites peaux.. Sans compter que le bon kilo acheté m'a donné 170g de fèves (et encore, c'était avant la cuisson, donc avant d'enlever la dernière peau, là je n'ai plus eu le courage ni la patience de les peser). 
Mais cinq minutes après, quand je les mange, j'oublie tout et je me régale.. Ma recette du jour, toute simple et étonnamment efficace.. Des penne à la ricotta et aux fèves. Une recette italienne de pâtes donc, pour la cuisson desquelles je ne saurais trop vous recommander de vérifier les bases.. si je peux me permettre

Pour 4 personnes : 

150 à 200g de fèves épluchées (cuites 6 minutes à la vapeur)
200g de penne (ou autres pâtes courtes)
2 à 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
2 gousses d'ail
25 g de pecorino frais râpé (remplacé par du grana padano ou du parmesan fraîchement râpé)
2 grosses cuillères à soupe de ricotta
sel et poivre noir du moulin
la recette prévoit aussi de la marjolaine fraîche à ajouter en fin de préparation mais je m'en suis passée.. 

Faire revenir doucement l'ail dans l'huile d'olive surtout sans le faire noircir, dans une grande poêle ou une sauteuse. (certaines personnes préfèrent l'enlever une fois cuit, le goût parfumant de toute façon l'huile d'olive dans laquelle il a cuit. Mais moi je le laisse.)
Faire cuire les pâtes al dente. 
Une fois cuites, les égoutter et les ajouter dans la poêle, à feu doux, avec les fèves cuites et pelées au préalable, la ricotta et le fromage râpé. Saler et poivrer. Mélangez bien jusqu'à ce que la ricotta soit bien répartie et toutes les pâtes assaisonnées avec le mélange. 
Servez et dégustez, en entrée si vous voulez respecter la tradition italienne..  

Pas de photo de ce plat, trop vite englouti, mais une photo de Gênes il y a un an moins 2 jours (ça c'est le hasard), vous la voyez la lumière du printemps, là? Je ne sais pas si c'est aussi parlant pour vous que pour moi.. 


Recette inspirée du livre "Pâtes à la folie" de Ursula Ferrigno.


17.5.10

Acidulé



Acidulée ces couleurs, comme ce printemps, pas vraiment doux, la rhubarbe que j'aime et que j'attends chaque année, et comme l'année dernière, ma crème.. Pas très original, certes mais ça va devenir une tradition je pense, tellement chacun l'attend et l'apprécie. La petite souris a adoré! Elle m'a aidé à couper les tiges (enfin, les mettre dans le plat au sucre) et surtout à la manger. J'espère que l'an prochain ce seront les tiges de notre rhubarbe que je couperai, dans mon jardin..
Et dans les même couleurs, une petite pochette au crochet, improvisée, enfin terminée, doublée de lin et pourvu d'un bouton (que l'on ne voit pas sur cette photo mais qui est bel et bien en place).. Pour info, j'avais fini de la crocheter en février.. j'ai vraiment un problème avec les finitions!

13.5.10

Défi'13- unfinished



J'avais des idées pour ce Défi'13 rose, enfin pas au début, je n'avais pas d'inspiration, mais ensuite des petites idées.. des bricoles quoi. Et puis rien ne s'est concrétisé, un peu par manque de temps, un peu par manque d'énergie avec mes derniers soucis.. C'est juste dimanche, avec le froid et la nécessité de me trouver un ouvrage qui ne demande ni modèle ni attention, que j'ai attrapé deux pelotes avant de partir, sans avoir vraiment décidé de ce que j'en ferais. Et avec le temps qu'il fait c'est de l'alpaga que j'ai choisi! (Alpaga Drops comme d'habitude). Même pas peur, j'ai choisi des aiguilles n°3, en essayant de me convaincre que comme c'était pour ma petite souris, ce ne serait pas trop long. 
Alors au début ça va relativement vite, mais là, ça y est j'en suis aux rangs qui commencent à durer.. et voilà, du coup, je n'ai pas fini. 
Ceci-dit, c'est la première fois que je tricote ce fil en simple, et j'aime beaucoup le rendu en jersey. Les rayures, ce n'est pas pour la trendy attitude, (ce n'est pas vraiment ma préoccupation..) mais parce que j'aime bien que la forme de ce châle en pointe soit soulignée par les changements de couleur. Et pour les couleurs, je ne sais pas comment ça m'est venu.. l'inspiration! 
Mon idée, c'est de le faire assez grand pour pouvoir le croiser sur la poitrine et le nouer dans le dos, parce que je l'ai fait de temps en temps avec mon Ishbel pour réchauffer ma petite souris, et j'ai adoré la voir avec. 
Mais pour le moment, c'est un peu juste, elle pourrait le nouer autour du cou seulement.. 
Enfin promis, des photos de la chose terminée seront postées ici, dès que possible, mais en attendant.. work in progress..



Voilà, la chose portée! Ce n'est pas la plus jolie photo que j'aurais pu faire, mais c'est le châle en pleine action de réchauffage, un 20 juin quand-même.. Comme quoi j'avais raison de tricoter de l'alpaga en mai!

7.5.10

Du poil de la bête

Je vais mieux, et tous vos petits mots m'ont fait chaud au coeur, merci à toutes et en particulier à celles que je ne connaissais pas mais qui se sont signalées pour l'occasion, j'étais étonnée et touchée! 
Je suis fatiguée, j'ai besoin de dormir dans la journée, et j'ai du faire appel à toutes les bonnes volontés pour garder la petite souris, vu que la nounou est encore en arrêt maladie, même juste pour quelques heures, parce que je n'arrive pas à suivre son rythme. J'ai essayé, hier, de la garder toute la journée, mais j'étais épuisée et j'ai fini avec un bon mal de tête.
Mon problème n'est pas résolu, mais il va falloir attendre un peu : un abcès et un kyste, fort mal placés. L'abcès est en cours de traitement, mais il faudra enlever chirurgicalement le kyste, d'ici 2 ou 3 semaines. Et ensuite des semaines de soins et de pansements, au moins deux fois par jour, tous les jours.. Mais après ça ira mieux, et on pourra passer à autre chose, hein? Parce qu'il y aura d'autres petits problèmes à régler, comme trouver une nouvelle nounou vu que la notre vient de nous annoncer qu'elle s'arrêtait aux vacances d'été. Et en trouver une nouvelle sur le même secteur scolaire, puisqu'on avait demandé une dérogation pour l'inscription de la petite souris sur ce secteur-là.. Elle ne le sait pas encore, mais changer de nounou ne va pas être facile, elle y est très attachée, ainsi qu'aux autres enfants qu'elle connaît et qu'elle fréquente chez elle. Je suis désolée pour elle, parce qu'évidemment je voudrais la préserver de tout chagrin, et de tout bouleversement, mais peut-être qu'elle s'adaptera mieux que moi à cette idée. 

Enfin, quand je suis toute seule à la maison et que je vois ça, je ne peux pas m'empêcher de sourire : la petite souris les a fait avec son papa dimanche, pendant que je me reposais, et elle m'a dit, de la cuisine : "Maman on a fait des gâteaux et on marqué toi dessus, c'est une surprise" (et toujours la recette de Barnabé, inratable et délicieuse!)



Le petit coupon de tissu rose aussi me fait sourire : je l'avais sorti de mon stock pendant sa sieste, et au lever tout de suite elle l'a vu :"Oh c'est beau ça", et de le prendre pour s'en faire une robe, un chapeau, une écharpe, une couverture, tout ça en 2 min 30... (Malheureusement il est bien trop petit pour faire tout ça, à peine une petite jupe pourrait y tenir..)

Sto meglio, e tutti i vostri piccoli pensieri mi hanno riscaldata il cuore! Sono stanca pero', ho bisogno di dormire in giornata, e ho dovuto chiamare ogni volontario per tenere la mia bambina, visto che la Nounou (ho rinunciato a trovare la parola adatta per tradurre..) è sempre in malattia, anche solo per qualche ora, perchè non ce la faccio. Ho provato, ieri, a tenerla tutto il giorno, ma ero spossata e ho finito con l'emicrania.
Il problema non è risolto, ma bisogna aspettare un po' : un ascesso e una cisti. L'ascesso si sta calmando, è trattato, ma bisognerà poi togliere la cisti, con un intervento chirurgico, fra  due o tre settimane. E poi, settimane di cure e medicazioni, almeno due volte al giorno, tutti i giorni. Ma poi andrà meglio, e si potrà cambiare argomento, eh? Perchè altre preoccupazioni stanno arrivando e bisognerà pur occuparsene. Perchè altri problemini ci saranno.. La Nounou ci ha annunciato di smettere il suo lavoro con le ferie d'estate. Per cui bisogna trovarne un'altra, e che sia nella stessa zona di lei, visto che abbiamo chiesto una deroga per l'iscrizione della piccola all'asilo, nella sua zona. La bambina non lo sà ancora, e temo che non sarà un cambiamento facile, le è molto affezionata e anche ai bambini che conosce e frequenta da lei.  Mi dispiace tanto perchè ovviamente vorrei proteggerla di ogni scombussolamento e di ogni tristezza, ma forse si adatterà meglio di me all'idea. 

Ma vabbè, quando sono da sola in casa perchè qualcuno mi tiene la bambina, e che vedo quel che vedete nella foto, non posso fare a meno di sorridere : la mia bambina ha fatto questi biscotti domenica, con suo Papà, mentre mi riposavo, e mi ha detto, dalla cucina : "Mamma, abbiamo fatto i biscotti e c'è segnato (non ha detto "scritto") te sopra. E' una sorpresa!" (con la ricetta semplicissima è buonissima di Barnabé, sempre)
Il pezzo di stoffa anche mi fà sorridere : l'avevo tirato fuori dell'armadio durante una delle sue nanne, ed appena sveglia, l'ha notato "Oh che bello!" e l'ha preso, facendosene un vestito, una gonna, un cappellino, una sciarpa, una coperta, in un minuto tutto compreso. (Purtroppo è molto troppo piccolo per ricavarne tutto quanto, solo una gonnellina ci potrebbe stare..) 

3.5.10

Pause forcée

... pour raison médicale. Rien de très grave mais je vous abandonne quelques jours, je passe la plupart de mon temps allongée, je ne peux presque pas m'asseoir (ni tricoter!!) J'en ai probablement pour 10 jours.. alors à bientôt! 

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails