22.6.11

Signe de vie



Un petit coucou du mercredi, en passant, par ici, en mode relax.. Chez vous je passe plus souvent qu'ici, mais que voulez-vous c'est l'été, il fait chaud, et je ne sais pas pourquoi on dirait que j'ai de plus en plus de choses à faire.


Des tricots, un à bloquer et un à tricoter presque entièrement, un autre pas commencé et un à terminer.
Des pique-niques hebdomadaires le mercredi à préparer.
Du crochet que je regarde du coin de l'oeil en ayant hâte d'enfin, m'y remettre
Du shopping, un peu aussi.. j'ai profité des soldes un peu involontairement, je devais faire un échange dans une boutique, et puis finalement on en a profité avec la petite souris pour se promener en ville, à son rythme (loin du marathon shopping, vous pouvez me croire, pas plus de 7 minutes dans le même magasin), et avec pause dans un café pour vite satisfaire une envie pressante, et en profiter pour boire un petit jus de fruit, ce serait trop bête de s'en priver! Et puis de jolies petites choses, pour elle, dont un chapeau (dit "breton") qui me plaît bien, et pour le reste surtout de l'utile, pour tous les jours, pour l'école, même si elle est bientôt finie.. 
Du jardinage aussi.. je vous épargne les images (je n'ai même pas pensé à faire des photos devant la catastrophe), une plante grasse dont la bouture avait bien pris, rempotée et déménagée à la petite maison, sur le bord du bassin où la locataire précédente mettait déjà tous ses pots. Et une autre, piquante (qu'on appelle communément ici "queue de rat"), une bouture aussi, qui se portait très bien.
La plante grasse qui avait plusieurs tiges et des feuilles rondes vertes, ourlées de violet a passé 4 jours sur le bord du bassin. Quand je l'ai retrouvée samedi, il ne restait que les tiges, et des bouts de feuilles. J'incrimine volontiers les escargots qui sont légions dans ce jardin, mais je n'ai pas de preuves.. Du coup je l'ai déplacée et posée sur le bord d'une fenêtre un peu haut placée, et aujourd'hui j'ai vu que des petites pousses apparaissaient. Pas de traces d'escargot à l'horizon, mais je reste vigilante..
Quand à l'autre bouture, la fameuse queue de rat (Aporocactus flagelliformis de son vrai nom) le premier jour, j'ai cru à une mauvaise blague : en arrivant, elle n'était plus dans son pot. La terre oui, mais pas la tige cactée! Je me posais bien des questions, et puis nous l'avons retrouvée à quelques mètres dans le jardin, par terre.. J'ai imaginé qu'un oiseau l'avait prise pour un lézard ou du moins quelque-chose de comestible, avant de la lâcher.. Je l'ai rempotée, elle n'avait pas souffert, et j'ai mis des petites pierres autour de la tige, un peu pour la maintenir et aussi pour diminuer le contraste visuel terre noire/tige vert flamboyant. 
Vous savez quoi? ça n'a pas marché. Samedi, la tige était non seulement de nouveau déterrée, mais elle était coupée en deux, de nouveau déplacée, et portait aussi une petite entaille.. Je l'ai récupérée, et elle est en opération de sauvetage à la maison.. Et puis il y a ma joubarbe violette, qui semble voilée de fils d'araignée, elle faisait des tiges, des pousses, et j'en ai retrouvée un certain nombre coupées. Elles sont dans le pot "nurserie" de la maison, en espérant qu'elles prennent racine.. 
Et pendant ce temps, les tomates enfin plantées, poussent, sans encombre pour le moment.
Sur ce je retourne à mon tricot, parce que même en aiguilles 4, ça monte pas très vite..



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails