27.5.11

{this moment} - 44




{this moment} - 
A Friday ritual.
A single  photo - no words - capturing a moment from the week. 
A simple, special, extraordinary moment. 
A moment I want to pause, savor and remember.


D'autres moments chez Soulemama

23.5.11

Deux filles à la maison




Cette fin de semaine a été un peu mouvementée.. pour la première fois, la cousine la plus proche de la petite souris, A.,  est venue chez nous toute seule passer l'après-midi. Elles se voient souvent, elles sont dans la même école et se retrouvent aussi souvent le dimanche, chez leurs grand-parents. C'est peut-être aussi pour ça que l'on ne l'avait pas invitée avant. Mais il se trouve que son petit frère vient de passer une semaine à l'hôpital pour une rougeole, et rentré jeudi, il était encore très fatigué, et avait besoin de calme.. 
Bref, elles étaient ravies toutes les deux, que je les ramène ensemble de l'école vendredi. J'étais ravie aussi, ma petite souris était tellement contente! De mon côté, j'avais essayé de préparer au maximum le repas à l'avance, les assiettes (de princesse), les vêtements à lui prêter pour aller jouer dans le jardin de la petite maison, un chouette goûter à emporter au jardin aussi.. 
Et pour le repas, le pesce finto de Margherita, que je n'avais pas refait depuis 2 ans, je pense! Mais elles ont bien mangé toutes les deux, et même l'homme de la maison ne voulait plus s'arrêter, et aurait bien tout mangé tout seul.. 
On avait imaginé que peut-être elles pourraient faire la sieste,  vu que toutes les deux dorment  l'après-midi, d'habitude. Je me doutais bien que ce ne serait pas évident, et effectivement, ça n'a pas été possible, et je vous passe les détails du nombre de changement de lit, de position, d'installation, des deux malicieuses. 
Mais bref, après avoir essayé une petite heure, on a abandonné. 
Avec la fatigue, mes deux fillettes étaient un peu susceptibles, et elles se sont chamaillées un peu. 
Je les ai emmenées au jardin, et après avoir goûté, et puis quelques petits ajustements répartitions de pelles et de seaux, elles ont longuement joué à faire de la boue, mettre de la terre dans un seau d'eau, et des bouts de feuilles, c'était une potion magique... et je les écoutais en souriant. Et puis je ne sais pas exactement comment, les choses ont commencé à se corser, la cousine a commencé à crier après la petite souris, les chamailleries se sont envenimées.. Les fois précédentes j'avais réussi à désamorcer un peu les conflits, mais à partir de là je me suis retrouvée désarmée. Elles se sont affrontées, je ne pouvais rien dire pour que ça s'arrange, A. disait des choses méchantes, un peu inconsciemment, je pense, mais blessantes, comme savent le faire les enfants. Elle se mettait en colère, et partait en boudant. J'ai relativisé, bien sûr, je suis une grande personne. Mais ce qui m'a le plus laissée désemparée, c'est que même en essayant d'aller vers elle, d'être à l'écoute, de lui parler, en essayant de l'excuser pour des choses pour lesquelles j'aurais grondé ma fille et chose que évidemment je n'allais pas faire avec elle, (je ne voulais pas m'opposer frontalement à elle, et risquer de la braquer encore plus, je me suis limitée à la reprendre gentiment, et à inciter ma propre fille à la compréhension), même avec la meilleure bonne volonté du monde, elle ne se laisse pas fléchir, ni toucher. J'ai constaté qu'elle s'arrêtait de bouder et acceptait de redevenir gentille uniquement quand sa cousine finissait par pleurer. Je ne sais pas trop quoi en penser, et surtout je suis un peu triste, pour elle avant tout, parce qu'elle se renferme et ne se laisse pas réconforter, pas par moi en tout cas. Enfin, quand après la dernière dispute, elle a finit par dire qu'elle voulait rentrer à sa maison, je me suis sentie complètement en échec. Je pense qu'il doit y avoir une façon de la prendre, pour pouvoir la "gérer", mais je ne l'ai pas trouvée.. Pas facile de s'occuper des enfants qui ne sont pas les siens, finalement..

18.5.11

Reliquat n.3



L'an dernier, en fait, l'été dernier, il y a bientôt un an, dans mes couleurs bleues il y avait quelques bouts de tissus en devenir.. Quand nous sommes partis en vacances, ils étaient cousus, juste assez pour remplir leur office si l'on n'était pas trop regardant. 
En réalité, je n'avais pas refermé l'ouverture qui permettait de retourner le chapeau et la doublure à l'endroit, et je n 'avais pas non plus cousu les lignes de piqûres qui permettent au volant de la chose, de se tenir. 
Voilà qui est chose faîte, depuis la semaine dernière! 
Non, je n'ai pas attendu la fin de l'été pour le faire, et oui il lui va encore, et même largement! C'est d'ailleurs un petit reproche à ce modèle, un peu large en taille de tour de tête, et un tout petit peu court, à mon goût, en longueur de volant (de rebord du chapeau, pour nous entendre). 
Modèle issu du livre Les Jolis Mercredis de la Droguerie, lin bleu ciel d'un côté, et tissu fleuri Etoffes des héros d'il y a au moins 2 ans puisque j'avais pratiquement étrenné ma machine à coudre avec! (remember..)
Et.. la photo n'est pas très parlante en ce qui concerne le chapeau, mais c'est tout ce que j'ai pu exploiter, car désormais, le grand jeu de la demoiselle consiste à tirer la langue dès qu'elle se voit photographiée.. *soupir*

14.5.11

Notes



Ce n'est vraiment pas dans mes habitudes de mettre de la musique ici, mais finalement pourquoi pas? La musique fait partie intégrante de ma vie, depuis toujours ici, et exprime aussi bien que les mots les humeurs et les états d'âme, avec en plus un pouvoir évocateur très fort : entendre les premières notes de certains morceaux me transporte instantanément à travers le temps..
Justement, hier par hasard mon homme prenant sa guitare a commencé les premières notes de cette chanson, au lieu de la chanson qu'attendait la petite souris, et moi je me suis retrouvée catapultée dans le salon de cette fille-là, il y a environ 13 ans, il me semble (plus ou moins 1 an, je manque de repères chronologiques là tout de suite), avec un jeu de tarot dans les mains et une Ricoré dans ma tasse jaune. 
La photo ci-dessus : nos filles dans mon salon, en janvier dernier.


Mais, si je commence à vous parler musique, il faudra que je vous dise que j'ai des goûts très éclectiques, et que vous risquez d'entendre de tout, de la musique classique, l'opéra, au reggae, en passant par le rock indépendant, le jazz vocal, la pop italienne, les musiques électroniques ou la chanson française, la pop anglaise, les musiques des années 60-70, les premiers sons de techno, le jazz manouche et les musiques traditionnelles celtiques ou indiennes, etc.. 
Je crois que ce serait plus rapide de vous dire ce que je n'aime pas, le rap en général ou le RnB et les stars actuelles de dance ou de pop, (je ne sais même pas exactement dans quel genre les classer..), je n'aime pas Benjamin Biolay (impossible d'écouter sa musique sans percevoir le personnage que je trouve prétentieux), mais Dick Annegarn, Vincent Delerm, Mathieu Boogaerts et Polo, oui. Je n'aime pas Zazie ni Axelle Red, ni la Grande Sophie, mais j'adore Mademoiselle K, Anaïs et Paris Combo.  
Et vous, qu'est-ce que vous aimez écouter? Et quelle musique vous rappelle des souvenirs? 

13.5.11

Défi'13 - Inespéré !



Il est 18h47 au moment ou blogger me permet enfin de publier mon Défi'13! Indisponible depuis hier soir, j'étais presque résignée, et je pensais au mois dernier, où c'était canalblog qui faisait des siennes.. il y a un truc vraiment, avec le 13? 
Pour moi, une fois n'est pas coutume, le défi était terminé dès le 2 mai, et encore, je l'ai terminé le jour-même ou je l'ai commencé. Ce modèle japonais, cette petite chose mignonne est une création de Reiko Kuwamura, (Joujouka sur Ravelry) elle reverse l'argent des patrons achetés à la Croix-ROuge japonaise. Une jolie initiative de solidarité, et pour un montant presque symbolique, environ 50 ct d'euro..
Ma version est tout à fait inspirée par celle de Roko, (ici sur Ravelry) dans les mêmes tons, qui m'avait totalement séduite quand je l'ai vue.  J'ai utilisé le coton Paris de Drops, couleur Pistache, que j'avais déjà utilisé l'an dernier pour crocheter une petite pochette et qui m'avait beaucoup plu. Et c'est ce que je pouvais faire de plus fluo! 

 

PS : Et pour continuer dans la galère, impossible de télécharger mes images depuis mon disque dur, je ne peux que repiquer mes photos de Ravelry, ce qui explique leur qualité très moyenne.. 

11.5.11

A demi-mots - A mezze parole

Jardin de la petite maison - Pittosporum aux dernières lueurs du jour


Je me rends compte que je m'éloigne un peu de la blogosphère, sans en avoir l'intention, sans l'avoir décidé, par moments. Parfois parce que j'ai besoin de me recentrer sur ma vie, réelle et concrète, pour garder un équilibre, préserver mes forces, et me rappeler d'apprécier pleinement ce que j'ai, et d'autres fois parce que j'ai besoin de faire moi, de fabriquer, de tricoter, de crocheter, de jardiner, plutôt que de contempler les merveilles que les autres font. Et puis parfois parce que j'ai envie de me refermer comme une huître asociale, parce qu'aller visiter et commenter sur les blogs me paraît vain, sans porter un jugement de valeur, mais parce que dans ce moment-là, je ne suis pas dans l'état d'esprit de le faire, alors si je passe, je reste à lire et à regarder, sans me sentir concernée, comme de l'extérieur.
Je vais bien. Mais pas tous les jours. Il y a certains jours, régulièrement, où je subis tout ce qui m'arrive "sur ma peau", comme on dit en italien, où chaque chose me touche et me blesse. Je n'ai pas envie de tout raconter ici, c'est loin d'être un journal intime, mais ce sont des moments qui m'empêchent de venir ici vous parler de choses et d'autres,  avec plaisir et légèreté. 
Alors voilà, si vous me trouvez singulièrement discrète, un peu absente, ou un peu négligente dans mes réponses.. vous avez raison. Ne le prenez pas mal. Cela me fait réellement plaisir de vous lire, de trouver une trace de vos réflexions en réponses aux miennes, mais je n'ai pas toujours le coeur et l'inspiration pour faire de même.

Mi rendo conto che mi sto allontanado un po' di qui, dei blog, senza averlo deciso, ogni tanto. A volte perchè sento il bisogno di ricentrarmi sulla mia vita, per mantenere l'equilibrio e risparmiare le mie forze, e anche ricordarmi di apprezzare pienamente quel che ho, e altre volte perchè ho bisogno di fare io, di creare, di lavorare la maglia, l'uncinetto o il giardino, invece di stare a contemplare le meraviglie che le altre creano. E poi anche a volte perchè mi viene da rinchiudermi come un'ostrica asociale, perchè andare a girovagare e commentare i blog mi sembra vano, senza pero' che sia un giudizio di valore, ma perchè semplicemente non sono nello stato di mente di farlo.. Oppure passo, ma me ne sto a leggere e guardare, senza sentirmi coinvolta, come se stessi fuori da quel mondo.
Sto bene. Ma non tutti i giorni. Ci sono giorni in cui, regolarmente, subisco tutto quello che mi capita sulla pelle, giorni in cui ogni cosa mi tocca e mi ferisce. Non è il luogo per raccontare tutto, questo blog non è un diario intimo, ma questi momenti m'impediscono di venire qui a chiaccherare e racontare del più e del meno, con piacere e leggerezza.
Allora niente, se mi trovate stranamente discreta, un po' assente, o un po' negligente nel rispondervi.. avete ragione. Non prendetevela. Mi fà sempre davvero piacere leggervi, trovare una traccia dei vostri pensieri in risposta ai miei, ma non ho sempre il cuore o l'ispirazione per farlo io.

6.5.11

{this moment} - 43




{this moment} - 
A Friday ritual.
A single  photo - no words - capturing a moment from the week. 
A simple, special, extraordinary moment. 
A moment I want to pause, savor and remember.


D'autres moments chez Soulemama

5.5.11

Reliquat n.2


Deux photos de mes archives en l'honneur de ces deux bloggeuses, 
une vue de Bologne, l'autre de Erice en Sicile.. 


Pire que les ouvrages non terminés des différents Défi'13 passés, il y a mon retard à répondre et remercier celles qui m'ont fait le cadeau de me citer dans leurs blogs quotidiens et préférés.. C'était il y a tellement longtemps (plusieurs mois, j'ai honte de le dire), mais je n'ai pas oublié. Je profite de ces moments de détente des vacances pour, enfin, les remercier.
Il y en a eu deux, en fait, qui l'ont fait à quelques jours d'intervalle, deux italiennes, Ester du blog Kosenrufu Mama, et Simona de Cinnamomo e peperoncino, l'une à Bologne et l'autre en Sicile. Si vous passez par ici depuis longtemps, vous les connaissez déjà, Simona est l'auteur de la recette du Halva à la fleur d'oranger de janvier et aussi la créatrice des petits livres et carnets artisanaux qui m'avait faite craquer, montrés ici. Et j'avais déjà eu la chance de gagner un cadeau chez Ester, pour un giveaway de Noël, et de vous parler d'elle à d'autres reprises, parce que je trouve toujours chez elle des idées que ce soit de réalisations manuelles, de cuisine, ou des réflexions, qui m'interpellent et font écho à mes préoccupations.
Alors oui, bien sûr, elles écrivent en italien, mais go*gle traduction fait très bien son travail, copier et coller le texte et en quelques secondes vous aurez un texte tout à fait lisible et compréhensible! Elles valent la peine d'être lues..

Alors pour finir, et rester dans le jeu blogosphérique, il me faut choisir 12 blogs que je visite quotidiennement (ou au moins à chaque nouveau message), autant dire que 12 ce n'est pas suffisant, il y en a d'autres, alors je vous donne un petit mélange entre les liens vers les "nouveaux", et mes incontournables. En ordre aléatoire (il n'y a pas de premier ni de dernier), et avec un petit clin d'oeil vers celles que je n'ai pas citées même si elles me sont proches et fidèles lectrices..


Peggio dei miei lavori incompiuti dei vari Défi'13 passati, c'è il mio ritardo nel rispondere e ringraziare quelle che mi hanno fatto il regalo di nominarmi nei loro blog quotidiani e preferiti. Era cosi tanto tempo fà (vari mesi, mi vergogno a dirlo), ma non ho dimenticato. Approfiti di questi momenti di relax delle ferie per, finalmente, ringraziarle.
Sono state in due, in realtà, a farlo a pochi giorni di distanza, due italiane. Ester di Kosenrufu Mama, e Simona di Cinnamomo e peperoncino, una a Bologna, l'altra in Sicilia. Se mi seguite da un po' di tempo, le conoscete già, Simona è l'autrice della ricetta del Halva al fior d'arancio cucinato a gennaio, e anche la creatrice dei libriccini e quaderni che mi erano piacciuti cosi tanto quando li ho scoperti. Ed ero già stata la fortunata vincitrice da Ester, di un giveaway natalizio, vi ho già parlato di lei varie volte, in quanto trovo sempre da lei delle idee, sia di cose da creare con le mie mani, sia di cucina, sia proprio pensieri che rispecchiano i miei e le mie preoccupazioni. Allora si, effetivamente, scrivono in italiano, ma Go*gle traduzioni non è un cattivo attrezzo, copiate e incollate i testi e dopo meno di 2 secondi, avrete un testo leggibile.. Valgono la pena di essere lette..

Cosi, per finire il gioco, mi tocca scegliere 12 blog che leggo quotidianamente, (o almeno quando ci sono nuovi messaggi), non serve dire che 12 non è un numero sufficiente, ce ne sono altri, cosi vi do' un mischio tra i miei "nuovi" links, e quelli che non posso assolutamente mancare. In ordine casuale, non c'è un primo ne un'ultimo, e con un pensiero affettuoso per quelle che non ho menzionate anche se mi sono vicine e lettrici fedeli.. 

2.5.11

Les vacances..






Enfin les vacances.. La semaine dernière a été plus qu'intense, à plein temps au travail, avec des soirées largement raccourcies du fait de l'adaptation de la petite souris à sa nouvelle situation de grande fille sans sucette, accompagnée en douceur avec des histoires un peu plus longues, un rituel différent auquel s'habituer.. tout cela dans une semaine plus chargée que d'habitude puisqu'elle a du se lever tous les jours pour aller chez la nounou, pas de mercredi de repos au milieu de la semaine, et même si elle dort très bien chez sa nounou, être avec ses petites copines, et moins avec moi, la met toujours dans un état d'énervement et de fatigue un peu plus important que d'habitude. Bref, c'était une semaine fatigante, et je suis ravie qu'elle soit finie! On va pouvoir se relaxer un peu toutes les deux. 
Encore une chasse au chocolat ce dimanche, dans le jardin des grands-parents, (avec des pots de fleurs en guise de panier..) avec les cousins qui n'étaient pas là la semaine dernière (j'ai l'impression que je n'ai jamais eu autant de chocolat à la maison!!!), du soleil, et quelques moments de calme et de pur bien-être dans le jardin de la petite maison. Les roses n'en finissent plus d'éclore, je coupe soigneusement les tiges des fleurs passées pour ne pas épuiser les rosiers. De nouvelles couleurs d'iris ont éclos, certaines que j'avais même oubliées. 
La pivoine plantée il y a quelques semaines a fini par fleurir.. 

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails