21.12.11

De retour, de passage



Oui, pas vraiment tout de suite de retour, je passe par ici, j'ai enfin passé, dépassé la semaine qui vient de s'écouler, au rythme de travail, de nouvelles, de chamboulements annoncés, d'accidents, effréné.  J'espère que c'est tout pour cette année. 
J'ai repris mes sorties hivernales et dominicales dans le froid qui commence à peine à rosir les joues.
Toujours pas de Mistral, c'est curieux.
Le petit chemin est toujours là. Est-ce que c'est le même? 
Envie de livres où me plonger toute entière et de musique à m'en fatiguer les oreilles. J'ai dévoré en une nuit "Les Déferlantes" qui traînait sur  ma table de chevet depuis le début de l'été. Peut-être pas le roman du siècle, mais quand-même très agréable à lire, tout en sensibilité, prenant, dépaysant, pile ce qu'il me fallait. 
Du coup, je refais mon stock de livres à lire, je cherche partout des suggestions de lecture qui me parlent, et j'en ai mis aussi sur ma lettre au Père Noël. C'est bien, ça change un peu de la boulimie de laine, même si elle ne s'est pas calmée pour autant. Mais là quand-même se pose le problème du choix, lire ou tricoter. Moi je ne peux pas faire les deux, à mon grand regret.
J'ai bien suggéré à mon cher et tendre de me faire la lecture, mais.. la suggestion ne l'a pas tellement séduit, c'est étrange.. 


14.12.11

Dicembre al cuore







De passage dans la maison de mon enfance, ce dimanche, je me suis sentie soudain nostalgique. Il faisait bon, ça sentait le chocolat comme toujours à cette période de l'année, le soleil descendu plus bas sur l'horizon entrait à flots dans la cuisine, comme toujours.. C'était un de ces jours qui étaient rares en hiver chez nous, très ensoleillé et pourtant sans Mistral, extrêmement calme. 
Au moment de partir, j'ai eu une soudaine envie de fixer des images de cette maison, comme si je n'allais plus la revoir. La façade au soleil derrière les arbres déplumés. Le platane immense qui semble toucher le ciel. 
Et puis j'ai souri, le platane rhabille les autres arbres, ses feuilles s'accrochent, comme des décorations de Noël improvisées. L'olivier semble couvert de poudre argentée au soleil, et le mimosa prépare ses petites boules vibrantes de vert-jaune. 
On ne dirait pas, mais Noël arrive..

Di passaggio nella mia casa d'infanzia, questa domenica, mi sono sentita tutto ad un tratto presa dalla nostalgia. Era calda, profumava di cioccolata, come sempre in quel periodo dell'anno,  il sole sceso più giù sull'orizonte innondava la cucina della sua luce, come sempre.. Era uno di questi giorni molto rari d'inverno da noi, molto soleggiato e pure senza il Maestrale, molto pacato.
Al momento di andare via, mi è subito venuta la voglia di fissare immagini di questa casa, come se non dovessi più rivederla. La facciata al sole, dietro agli alberi spennati. Il platano immenso che sembra toccare il cielo.
E poi ho sorriso, il platano vesta gli altri alberi con le sue foglie cadute, appese come addobbi di Natale improvvisati. L'olivo sembra coperto di polvere di stelle al sole, e il mimosa prepara palline piccole vibrante di un verde-giallo tenero e intenso. 
Non si direbbe, ma Natale sta arrivando..

13.12.11

Défi'13 - même pas froid



Voilà, encore un tricot qui colle un peu par hasard au Défi'13 du mois de décembre, "Froid moi jamais!"
Rien de tel qu'un grand châle enveloppant pour se réchauffer, même si, ici, le froid commence à peine à faire son apparition.. il n'a même pas encore gelé la nuit! 
Mais enfin bref. Voilà un joli modèle sur le thème des rayures (et à propos de rayures, ça ne fait que commencer, mon hiver sera rayé), un nouveau patron que j'ai eu le plaisir de tester pour Caroline. Des rayures contrastées, parce que quand j'ai vu le modèle, j'avais envie de lignes comme tracées à l'encre de chine, qui s'écrivent sur le papier blanc et s'enroulent autour de mon cou. 
J'ai choisi la malabrigo sock (coloris 63, naturel), enchantée que j'étais par ma première expérience avec, pour le Travelling Woman, et la Madelinetosh sock (Thunderstorm), déjà utilisée aussi, pour la Villeray scarf, avec bonheur. Mais l'écheveau de malabrigo que j'ai reçu est vraiment beaucoup plus fin que celui que j'avais tricoté l'an dernier, et le contraste est d'autant plus grand que la Madelinetosh sock est, elle, légèrement plus épaisse que les autres laines sock, (mais ça je le savais). J'ai donc du changer de  n° d'aiguilles pour passer à du 3,75, mais je ne suis pas totalement satisfaite, j'aurais voulu un peu plus de "consistance".. Alors j'ai décidé de le défaire, et de le retricoter en doublant la  malabrigo sock avec un fil de malabrigo lace de la même couleur, mais ce n'est pas pour tout de suite.. Le Père Noël sera encore plus en retard cette année que l'année dernière.. 

5.12.11

Dans le calendrier - I


Première réalisation, ultra rapide, que la petite souris a trouvé dans son calendrier de l'Avent dimanche, sur un modèle qui m'avait tout de suite enchantée, imaginé par Deedeen, il y a presque un an déjà! 
Du coton écru (Paris de Garnstudio), du fil Etincelle de Bergère de France, couleur Parchemin, qui scintille, même si la photo prise un jour de grisaille, ne le montre pas tellement, et un crochet n°4,5. 
Pour la tête de la petite souris, j'ai fait une chaînette de 72 mailles, 7 répétitions du motifs (auquel j'ai ajouté une maille coulée, pour accentuer le creux, mais qui n'était pas indispensable) et un seul tour de mailles serrées sur le bas de la couronne. La taille est parfaite pour elle. Une photo portée dès que la lumière du jour se montrera un peu plus.. 

2.12.11

{this moment} - 56




{this moment} - 
A Friday ritual.
A single  photo - no words - capturing a moment from the week. 
A simple, special, extraordinary moment. 
A moment I want to pause, savor and remember.


D'autres moments chez Soulemama

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails