28.12.12

Un peu tard..

Maison en pain d'épices made by my belle-soeur, sur une recette de C. Felder*

Un peu tard pour souhaiter un Joyeux Noël, déjà passé, mais j'espère qu'il a été bon chez vous, placé sous le signe de la joie et de la sérénité, que les enfants ont été émerveillés et que les grands ont apprécié, les bons petits plats et les moments en famille! 
Chez nous, le Père Noël a laissé comme il se doit des mandarines dans nos souliers, qui cette année sont devenues magiques par décret de la petite souris (si c'est le Père Noël qui les apporte, elles ont forcément quelque-chose de magique, mais on ne sait pas exactement quoi). Elle pose des questions, et demande des explications mais ne doute pas un instant que les lutins ont fabriqué les jouets que le Père Noël a apporté. Je suis même étonnée d'une telle force de conviction, malgré quelques mots maladroits des grands aussitôt fusillés du regard par les mamans autour, étonnée et attendrie par ma petite souris aux yeux pleins d'étoiles quand elle nous parle du pôle Nord où vit le Père Noël avec ses rennes! J'espère qu'elle gardera encore longtemps sa naïveté et sa capacité d'émerveillement, qu'elle se rendra compte de la "réalité" en douceur, dans quelques années.. 

14.12.12

Aperçu




Voilà, deux jours de repos forcé et je trouve enfin le temps de passer par ici.. au moins pour partager avec vous deux choses que j'ai mises dans le calendrier de l'Avent. 
Un petit rien du tout au crochet,  (patron d'un dishtowel, gratuit ici), destiné à la dînette de la petite souris qui me réclamait depuis bien longtemps quelque-chose qui lui serve à essuyer la cuisinière, ou la tablette de la chaise-haute de ses bébés.. Voilà qui est fait, avec le même fil que j'avais utilisé pour les petites maniques, il y a.. plus de temps que je ne peux le compter.. (Alexandrie de Bouton d'Or pour le turquoise et Cotton Fifty  pour le blanc, crochet 3mm au lieu de 5,5mm du patron pour avoir un petit format. 30 mailles montées)
Et puis aussi quelque-chose qui m'avait emballée quand je l'avais découvert, mais difficilement trouvable en France, intéressant pour que les petites mains apprennent à avoir une bonne position des doigts en écrivant, les Crayon Rocks, divisés pour le calendrier en 3 lots. Des crayons en cire végétale, avec des pigments naturels, et en forme de cailloux, trouvés pour moi dans la boutique lyonnaise de l'Instant Poétique. La petite souris les a tout de suite adoptés! 
Je n'ose pas vous dire à bientôt, mais bonne fin de semaine, bon temps de l'Avent chez vous..

5.12.12

Déjà décembre


Les semaines passent si vite que 2 se sont écoulées depuis mon dernier message.. j'ai si peu de temps qu'il suffit d'un tout petit imprévu pour que les choses soient repoussées d'une semaine à l'autre.. 
Mais bref me voilà. Avec les derniers jours de novembre est arrivé l'hiver, un temps froid comme il se doit, qui me rassure un peu, en quelque sorte : c'est normal qu'il fasse froid, c'est dans l'ordre des choses, et chaque saison à sa place. Comme ça, ça va. Et puis l'Avent est arrivé sans crier gare et même si je pensais depuis un bon moment à mon calendrier, je ne suis pas pour autant plus en avance que les autres années.. 
Le premier bricolage de ce calendrier, pour le premier dimanche : une bougie de l'Avent en cire d'abeille et faite maison. J'ai acheté un moule à la bonne taille, de la mèche et utilisé de la cire non purifiée issue des ruches de famille, parce que c'était tout ce que j'avais sous la main, et que bon, il n'y avait pas de raison que ça ne marche pas, (enfin pas de raison connue). En fait, la fabrication s'est passée au mieux, pour une première fois je redoutais le démoulage de la bougie qui n'a posé aucun problème au final. Par contre, je crois que les impuretés de la cire gênent la bonne combustion de la mèche. Elle brûlait très bien le premier jour, sans fumer ni couler, mais depuis qu'elle est un peu plus consumée, la flamme reste petite..  Il m'en reste encore 3 à faire, je tacherais d'utiliser une cire plus pure, ou de la mélanger, parce que l'idée qu'elle ne serve à  rien, cette cire brune au parfum de caramel, me désole.. Même éteinte, elle sent bon et se rappelle à nous..
Un petit écureuil du calendrier vient habiter la mousse luxuriante ramassée il y a bien une dizaine de jours, mais qui reste remarquablement verte.. Comme , ces petits animaux trouvent leur place dans les pochettes du calendrier. 
A vous je peux le dire, il y en aura encore deux ou trois..
Bonne semaine.

21.11.12

Novembre qui court



Quelques nouvelles en vrac, après une semaine une dizaine de jours : l'objectif n'est toujours pas parti en SAV, mais je réapprivoise l'ancien, qui sous certaines conditions, permet d'avoir des photos correctes. Je peux au moins prendre des photos, et chercher à m'adapter. C'est une certaine satisfaction!
La petite souris  s'est soudain rendu compte qu'une de ses dents bougeait, mais je veux dire, bougeait tellement que j'avais du mal à la regarder la faire bouger, et qu'elle est tombée le lendemain. Dans la cour de l'école probablement, ce qui fait que je n'ai pas pu récupérer la première dent tombée de mon bébé.. On a écrit un petit mot à mettre sous l'oreiller pour la ("vraie") petite souris, qui l'a récupéré, faute de mieux. A ce propos, vous leur dites quoi à vos enfants? La question se pose toujours de ce que l'on entretient comme légende ou pas.. A son âge on pose beaucoup de questions qui demandent des réponses logiques et rationnelles.. Dur dur.. 
Enfin, consolation pour la maman, deux jours après la première, une deuxième dent bouge aussi, beaucoup. J'avais espéré qu'elle tombe ce week-end pour avoir plus de chance de la récupérer, mais à l'heure où je vous parle, elle est encore en place..
Oh et puis j'ai eu une sorte de "crise" de tricot, avec un test-knit en anglais mais écrit par une danoise, (détail qui a son importance pour la non compréhension du texte, de l'avis de personnes sont beaucoup plus familières avec l'anglais que moi..). Il a nécessité beaucoup plus d'heures que prévu (le temps de réalisation total était estimé à 40h, c'est ce que j'ai passé uniquement pour la partie dentelle, disons les 2/3 du tricot), et je suis restée complètement bloquée, sur un point crucial, pendant 24h très frustrantes, alors même que la date de fin du test s'approchait. C'était compliqué, très joli, mais plus problématique que prévu (le patron a été complètement réécrit en cours de test aussi, les mesures ne correspondaient pas du tout pour toutes celles qui n'avaient pas exactement la laine du prototype), enfin, je n'ai jamais autant "souffert" un tricot. Je vais le finir quand-même, et s'il me va, vous le verrez, c'est promis, j'y ai passé trop de temps pour m'arrêter là, même si j'avoue que j'ai été tentée plusieurs fois de jeter l'éponge.. 
Je n'ai pas fini, mais j'ai quand-même mis du neuf sur mes aiguilles, du joli, tout doux et très prometteur.. Il me repose déjà, ce tricot, même si j'ai l'impression de me transformer en jongleuse (5 pelotes..), non sans risque d'emmêlage intempestif.. Il faut que je trouve une solution pratique pour ça! Des idées ou un truc magique à partager? 
Bonne fin de semaine chez vous..

10.11.12

Samedi de novembre

Photo d'archive, il y a un an

Un peu déconcertée, je me retrouve privée d'une des extensions favorites de mes mains, pas les aiguilles à tricoter, qui sont nombreuses et remplaçables, mais de mon appareil photo, dont l'objectif ne veut plus rien entendre. Il a comme bondi hors de sa sacoche, euh.. sur le sol du salon. Pas de casse apparente, mais juste, l'objectif ne bouge plus. Du tout.  Il va devoir partir en SAV, au plus tôt, et en attendant, ce ne sont pas les photos de mon téléphone qui vont le remplacer. 
Il y a aussi la voiture, restée coincée sur un parking la semaine dernière, remorquée, et toujours au garage en réparation, pour laquelle on nous annonce chaque jour un montant qui grimpe (et un délai de restitution qui recule), maintenant l'appareil photo. Il ne manquerait plus que l'ordi me lâche et ce serait le pompon..  
J'ai comme l'impression qu'il va falloir se serrer la ceinture jusqu'à la fin de l'année.
Enfin, tout cela n'est que matériel, je relativise, il y a des choses plus graves et plus préoccupantes, même juste autour de moi. Je continue de me dire que j'ai beaucoup de chance de n'avoir que des problèmes matériels.. 

2.11.12

5




Une grande grande petite fille qui a soufflé ses 5 bougies hier. Pour la première fois je pense, elle a vraiment réalisé que c'était le jour de son anniversaire, que c'était sa journée, elle était surexcitée! 
Cette année encore plus que les précédentes, j'ai revécu cet anniversaire en mémoire, me rappelant de chaque moment précédent la naissance, de manière plus concrète que les précédentes puisque cette année, les jours correspondent à ceux de 2007. 
Si ce n'était de la voir grandir, il me semblerait que 5 ans, ce n'est rien, c'était hier. Les années défilent de plus en plus vite. La dernière surtout, me donne cette impression vertigineuse d'avoir pris le TGV et d'être arrivée, de nouveau, au 1er novembre, sans avoir vu tout le paysage défiler.
J'imaginais, à la même date l'an dernier, que certaines choses auraient changé un an après, la maison entre autres choses, mais non, toujours pas. Je ne désespère pas ceci-dit! 
Enfin bref, un joli anniversaire, mon premier gâteau marbré (pas tellement marbré, je vous l'accorde) à la demande de la principale intéressée, comme gâteau d'anniversaire, un gâteau qui a le sourire à l'intérieur. Et des décorations de Noël parce que je ne sais pas pourquoi, mais cette année encore plus que d'habitude, je languis que les fêtes de fin d'années arrivent. C'est peut-être le changement d'heure, cette nuit qui arrive si tôt qui appelle en moi au moins les décorations lumineuses de Noël. J'en mettrais bien déjà un peu partout.. Alors en attendant, déjà le sapin et les rênes sur le gâteau donnent un avant-goût.. 

Ma princesse, ma petite souris, mon petit rat et mon étoile du matin, ma câlinette, 
mon escaladeuse et mon petit oiseau.. 
Joyeux 5 ans! 

15.10.12

Un arc-en-ciel de Bretagne








Il y a eu du tricot dans ma vie, ces derniers temps, il y en a toujours, en fait, mais peu d'ouvrages terminés à montrer. Deux cet été, (encore un qui me reste à publier ici) et un cet automne. Un toujours en cours dont il y a eu un petit aperçu rayé, et un qui l'a doublé, parce qu'il y en avait la nécessité. 
C'est l'une des choses qui me plaît dans les test-knit, avoir une date butoir permet de se concentrer sur un ouvrage et de le boucler, avant de passer à autre chose. L'autre côté qui me plaît, c'est la phase de test elle-même, le fait d'avoir à comprendre un patron, de pouvoir demander à la créatrice directement des précisions quand il en manque, et de contribuer un petit peu à la naissance de son projet.. 
J'ai eu cette chance avec le dernier patron de Solenn. Un joli petit gilet, facile à tricoter, simple mais pourtant soigné dans les détails et la finition, qui font aimer le projet terminé. 
J'ai beaucoup aimé le tricoter aussi grâce à la laine elle-même, la Gilliat, qu'elle nous a permis de tricoter  un peu en avant-première finalement.. Je crois qu'avec ce fil, j'ai enfin trouvé la laine idéale dans cette gamme, la plus versatile, dans le bon sens du terme, adaptée à des gilets, des châles, des bonnets, des torsades ou du jersey, pratiquement tout ce qu'on veut faire avec cette épaisseur de fil. Elle a un aspect rustique, mais un fini tricoté très régulier, doux et comme feutré, elle est légère et un peu chinée, j'adore sa couleur granit un peu doré (forcément, la Bretagne..), idéale pour l'assortir avec les couleurs vives de l'arc-en-ciel, ou un peu moins tranchées du coloris Archangel qui me restaient du dernier bonnet de l'année dernière. Et puis c'est aussi une démarche écologique à la base de l'intention de Solenn, de proposer un laine de moutons élevés en France, dont le fil aussi est cardé localement. Et comme la qualité est au rendez-vous, je ne tarirais pas d'éloges sur cette laine, au contraire, l'initiative est à encourager et soutenir, moi je suis emballée! 
Enfin voilà, le résultat du travail de Solenn, et de mes aiguilles.
J'ai tricoté la taille 4-5 ans alors que ma petite souris porte du 5 ans, parce que le 6-7 ans me semblait devoir être vraiment trop grand. Il m'a fallu à peine deux écheveaux (il me reste 20g de fil). J'ai ajouté une deuxième poche symétrique à la première, à la demande de la destinataire, et petite modification personnelle, j'ai tricoté l'intérieur des poches avec la laine des rayures, la Malabrigo Rios. 
J'ai tricoté la version avec rangs raccourcis, et les manches aussi, mais ça c'était involontaire : malgré un essayage de la première manche sur le modèle vivant et remuant, j'ai arrêté un peu trop tôt. Je peux encore les reprendre et ajouter quelques cm, ce n'est pas insurmontable et je pense que je le ferais. 
Mais pour ça il va falloir le lui enlever, le temps de revoir ça, et ça ne sera pas évident! 

12.10.12

Hors saison - Epilobe


Hors saison à plusieurs titres, pour le coton utilisé, pour le modèle à petits trous, estival, et encore, parce que c'est un euphémisme pour dire combien je suis en retard pour publier ce billet.. J'avais fait une allusion, en août, une petite photo en attendant le billet.. Mais les vacances ont été bien occupées, plus que je ne l'aurais pensé, et j'ai de plus en plus besoin de privilégier le "faire", par rapport à l'écrit, au blog, aux photos.. Bien sûr, je l'ai publié sur Ravelry dans les temps, mais j'ai négligé cette petite fenêtre, alors que certaines ne viennent qu'ici.. 
C'était un test du délicat modèle de Sandrine au nom de fleurs de montagne, Epilobe. Je ne le voyais que dans une couleur approchant de la première version de sa créatrice, et de celle de la fleur, un rose mauve.. J'avais ce fil de Rowan, Pima Cotton DK couleur "Lozenge", acheté en méga soldes chez Bouillon de Couture, (il y a 3 ans!!), dans l'idée de faire un gilet pour ma petite souris. C'était l'occasion de l'utiliser, et j'en avais même assez, pas besoin  de réassort, pas de recherche effrénée de pelotes avec un bain approchant plus ou moins, tout était là! 
Tricoté en 4mm, mon échantillon était conforme au patron, j'ai tricoté la taille 6 ans et c'était le bon choix. J'ai fait la version avec les mailles supplémentaires sous les emmanchures, pour un petit peu plus d'aisance, mais ce n'était pas indispensable. Par contre au final, je trouve ce fil un peu trop mou à mon goût, même si il a un joli rendu et des couleurs qui me plaisent beaucoup. 
Pour résumer, le patron est très bien écrit, simple et facile à suivre, sans couture, pour un modèle très petite fille! A refaire, pourquoi pas, en laine, (ou en Graine de Laine comme le tout premier Epilobe), pour l'hiver?  






1.10.12

Dimanche, lundi






Mes images du week-end..
Les petits cyclamens de Naples plantés il y a un an ont refleuri, et on dirait même qu'ils se sont un peu étendus. J'envisage d'en planter à nouveau, et de les laisser prendre la place des pervenches, bien trop envahissantes. J'en ai arraché encore, des pervenches, plus d'un mètre carré, profitant du sol ameubli par la pluie, mais il en reste bien le double. 
Arrachés aussi, traqués partout dans le jardin, les micocouliers. C'est très joli un micocoulier, c'est provençal, il y en avait souvent traditionnellement devant les maisons, dans la cour des fermes. Un micocoulier c'est joli, ça fait des petits fruits noirs que les oiseaux adorent, ronds comme des billes. En fait, c'est notre voisin qui en a un, grand et beau, nous, nous avons d'innombrables petites graines tombées de l'arbre, qui ont poussé, dans des endroits plutôt peu accessibles, ce qui fait qu'on ne les voit que quand ils sont trop grands pour être arrachés à la main. Même quand le sol est détrempé, si la pousse dépasse les 20 cm, ça signifie qu'il y a au moins 35 à 40 cm de racine pivotante dans la terre. Impossible à arracher. Enfin, ce que l'on arrache, c'est la peau de ses mains, à travers les gants, sur la fine tige tendre comme un fil de fer. Mais bref, il y en a un peu partout, j'essaie de les enlever, même si pour les gros, j'ai renoncé, ce sera avec l'aide d'un instrument. Mais plus près de la source, l'arbre du voisin, j'en avais repéré qui poussaient, en bouquets. J'en ai fait mon affaire, et c'est ce petit tas que vous voyez. Je les ai compté, il y en a 103. Et je n'ai pas compté ceux qui se sont cassés pendant l'opération. J'en ai encore les mains endolories.. 
Les cosmos fleurissent encore, ceux-là sont mes préférés, même si ils ont eu du mal à pousser, attaqués par les escargots, les fourmis, les pucerons et aussi les gendarmes. On dirait que tout ce petit monde est occupé ailleurs en ce moment, alors ils peuvent fleurir, tranquillement..
Le tapis de "crocus" (oui je sais, Agathe, je n'arriverais jamais à les appeler autrement, c'est trop tard, j'ai grandi en les entendant appeler comme  ça.. ) qui rappelle ceux de mon enfance. 
Et la première tige d'aster de la saison, une tige sauvage qui dépasse, de celles que je n'avais pas taillées au début de l'été parce qu'elle était passée de l'autre côté du grillage, et qui revient finalement de notre côté pour fleurir. Les autres sont plus tardives mais en bouton quand-même (ouf, je n'ai pas taillé trop court..)
Enfin, la compote de pomme. Rien de spécial, pommes et c'est tout. Pour la petite souris qui me vaut d'être ici à mon ordi aujourd'hui, au lieu d'être au travail (et qui est en train de dormir depuis 3h), une grosse poussée de fièvre hier soir, moins forte aujourd'hui. Les symptômes ne sont pas encore visibles,  mais le docteur par acquis de conscience a fait le test: angine à streptocoque en vue.. Au moins 3 jours sans école, et mon dilemme : est-ce que je la fais garder par sa grand-mère demain, et que je vais travailler, ou bien est-ce que c'est la grand-mère qui va travailler et moi qui la garde? (oui oui, on peut faire ça, j'ai pris la suite sur son poste, pour préparer son départ à la retraite) Je préférerais la garder, mais j'ai l'impression d'abandonner mon travail, et de forcer ma belle-mère à travailler alors qu'elle aussi, est un peu malade. On va voir comment se passe la nuit de la petite souris..
Bonne semaine à vous!

26.9.12

Un joli dimanche


 

Le dernier dimanche, probablement, où l'on pouvait se croire en été. Rien d'autre à faire que d'en profiter : dernier pique-nique de la saison, avec les cousins, à la petite maison. Le jardin nous offre encore quelques fleurs colorées, mais vire au jaune avec l'explosion des crocus d'automne (Sternbergia lutea, pour la précision), et au roux, sous les feuilles du tilleul qui commencent à tomber. 

J'ai fait pour l'occasion de ce doux dimanche, un (mon premier!) crumble, inspirée par différentes recettes, et les pommes et les amandes ramassées mercredi dernier. 
J'ai pris mon plus grand plat (celui que je prends aussi pour le  tiramisù, il y a des desserts pour lesquels les plats ne sont jamais assez grands..) et 8 belles pommes. 
Pour le reste, je me suis fiée à des proportions classiques : 
125g de beurre
150g de farine
20g d'amandes entières, et 40g d'amandes légèrement grillées et caramélisées parce que je n'avais plus de nature, réduites en poudre.

J'ai commencé par mélanger toutes les poudres, farine, sucre et amandes, puis ajouter le beurre ramolli en petit cubes et rouler dans mes mains comme pour faire de la semoule. J'ai juste ajouté sur les pommes mises dans le plat de la cannelle en poudre, puis le mélange de pâte à crumble. 
Dans le four th. 7, cuisson pendant 20 minutes, parce que mon four ayant déjà servi, il était très chaud.   
Avec ce sucre, et les amandes grillées caramélisées, le crumble était vraiment déjà doré avant la cuisson, elle n'a pas changé sa couleur, mais le sucre panela donne un goût presque de réglisse, différent, mais ma foi, apprécié de tous.. 
Au point que je n'ai même pas pu faire une photo avant qu'il soit englouti.. 

12.9.12

Juste après





Encore des journées largement ensoleillées, la rentrée qui s'est parfaitement installée, un mariage au pied du Ventoux sous une chaleur écrasante,  (et une grosse fatigue qui permet de s'endormir devant la piste de danse, avec la musique à fond, sur les genoux de maman..), on se baigne, en se demandant chaque fois si ce ne sera pas la dernière de la saison, on mange dehors à l'ombre du tilleul qui devient de moins en moins consistante, il commence à perdre ses feuilles.. Tartelettes au citron de mon livre préféré de tartes (mais réalisées par ma belle-soeur), et tarte aux mirabelles ramassées mercredi dernier, un régal dédié à une autre gourmande. En-cours tricot doux comme un petit animal, et petit aperçu de nouveautés à venir dans le vide-placard.. Douce semaine à vous! 

3.9.12

Juste avant

Ermitage de Mayran

Premier afternoon tea de la saison, et dernier reliquat gourmand de nos vacances.



La rentrée oui, c'est demain chez nous. La dernière de maternelle, qui me rappelle inévitablement la première, et la deuxième (et ça va continuer comme ça pendant longtemps, je pense.. )
Le temps passe du pire, froid, Mistral et grisaille et petite pluie, à l'acceptable hier, Mistral et grand soleil. On ne sait plus sur quel pied danser. Mais à propos de pieds, la petite souris s'est rendu compte aujourd'hui que "ce qui est bien avec le manège, c'est qu'on voit si les jambes ont grandi".. Elle ne touchait pas les supports pour les pieds des plus grands chevaux du carrousel, avant les vacances, mais maintenant oui!  
Moi en fait, je m'en suis bien rendu compte, il y a quelques semaines, cet été, quand je persistais à lui essayer des vêtements en 5 ans, tous plus ou moins justes en carrure, et que pour voir, je lui ai fait passer du 6 ans. Et quand j'ai vu que ça lui allait parfaitement, j'ai d'abord pensé que c'était la coupe qui allait mieux, avant de réaliser que c'était simplement la taille. La mère longue à la détente.. 
Et puis parce qu'elle est une grande fille et qu'elle en avait envie, elle est inscrite à l'éveil à la danse. La petite souris va peut-être devenir un petit rat.. 

29.8.12

L'imprévu



Un mercredi, pendant les vacances, ça ne ressemble pas à un mercredi. C'est un peu bizarre, mais enfin, c'est le dernier pour un bon moment..  Ici, juste avant de reprendre le travail, le temps s'est mis au diapason, il s'est mis à faire frais, à pleuvoir même un peu. 
Drôle de journée aujourd'hui, avec une panne sèche de carburant sur la route, une bonne heure en plein soleil, puis la pluie pour nous rafraîchir en plein dépannage, deux heures au final, sur le bord de la route, mais pas de stress, des dépanneurs vraiment gentils, extrêmement patients, et qui ne m'ont demandé finalement que le prix du carburant qu'ils ont mis dans le réservoir.. 
Tant que le mois d'août n'est pas fini, je n'ai pas l'impression que les vacances sont finies, même si j'ai déjà repris le travail. Peut-être parce que les travaux de la maison qui ont été nos vacances continuent sur notre temps libre et donnent l'impression de prolonger les vacances. 
Et justement, avec les travaux de la maison, la petite souris a été beaucoup gardée, pendant ces vacances qui n'en étaient pas, par la famille proche, des amis qu'elle connaît bien, et avec des cousins qu'elle ne voyait pas très souvent jusque-là mais avec qui elle s'est trouvée très bien. Mais là, c'est trop pour elle, elle nous l'a dit avec ses mots mais très clairement, elle veut rester avec "son papa et sa maman, et son petit frère ou sa petite soeur si elle en avait un" (... elle me laisse sans voix..). Je m'en veux un peu de ne pas avoir pensé qu'il aurait fallu plus équilibrer les moments avec et sans nous pendant ces vacances. Et comme elle n'a plus de nounou avant la rentrée non plus, jusqu'à ce qu'elle reprenne l'école, on ne peut pas faire autrement que de la faire garder par ses grands-parents.. paradoxalement, une fois l'école recommencée, ce sera plus calme pour elle. 
Elle a aussi réalisé que sa nounou ne sera plus sa nounou, hier soir, pour de bon, et l'émotion l'a totalement submergée. Il a fallu du temps pour la consoler. 
Imprévu aussi, de me trouver à la maison, toute seule, et d'avoir le temps de faire des photos de mon en-cours tricot, et d'écrire ici... 
En bref, un drôle de mercredi d'août. Et le vôtre, il est comment? 


13.8.12

Pèle-mêle de saison

Les paysages d'été, la campagne d'ici

Dans la forêt

Un tricot terminé depuis un bon mois, dont je ne vous ai pas encore parlé!
(et chapeau fétiche perdu, envolé par le vent depuis..)
Les cousines
Première récolte, vers le 22 juillet, comme chaque année

Un deuxième mariage

Le ciel du 4 août
Déjà, hier, les premières figues, un vrai plaisir! 

Je ne sais pas chez vous, mais il fait chaud et sec ici, on a l'impression que ça fait des mois qu'il fait cette chaleur écrasante, dès le matin quand on se lève. Pas de photo de vacances rafraîchissantes pour nous, pas de voyage cette année, mais les travaux de la maison à avancer, le jardin un peu négligé en juillet, à entretenir, nettoyer et arroser. Des économies à faire pour la maison (quand je vois la liste des dépenses à effectuer, je n'ai même plus l'envie d'acheter de la laine..), mais petit à petit, des pièces qui prennent forme. On n'ose pas encore donner une date pour le déménagement, il reste du gros travail à faire, mais ce qui est fait n'est plus à faire.. 

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails