10.11.12

Samedi de novembre

Photo d'archive, il y a un an

Un peu déconcertée, je me retrouve privée d'une des extensions favorites de mes mains, pas les aiguilles à tricoter, qui sont nombreuses et remplaçables, mais de mon appareil photo, dont l'objectif ne veut plus rien entendre. Il a comme bondi hors de sa sacoche, euh.. sur le sol du salon. Pas de casse apparente, mais juste, l'objectif ne bouge plus. Du tout.  Il va devoir partir en SAV, au plus tôt, et en attendant, ce ne sont pas les photos de mon téléphone qui vont le remplacer. 
Il y a aussi la voiture, restée coincée sur un parking la semaine dernière, remorquée, et toujours au garage en réparation, pour laquelle on nous annonce chaque jour un montant qui grimpe (et un délai de restitution qui recule), maintenant l'appareil photo. Il ne manquerait plus que l'ordi me lâche et ce serait le pompon..  
J'ai comme l'impression qu'il va falloir se serrer la ceinture jusqu'à la fin de l'année.
Enfin, tout cela n'est que matériel, je relativise, il y a des choses plus graves et plus préoccupantes, même juste autour de moi. Je continue de me dire que j'ai beaucoup de chance de n'avoir que des problèmes matériels.. 

1 commentaire:

  1. Même en relativisant, ces tracas coûteux sont vraiment enquiquinants... En espérant que ton baromètre retrouve un sens plus positif.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails