30.7.12

Sous le chapiteau étoilé







Mistral, soleil et cigales à qui mieux mieux. Un mariage champêtre, chaleureux, original et très musical.  Chapeaux cloches et sautoirs de perles, des costumes années 30 ou charleston, ou au moins d'inspiration, et un vrai chapiteau de cirque dans le jardin, pour recevoir tout ce monde. Un repas hors des sentiers battus : (très bons) légumes frais d'une ferme voisine et caillettes (préparées par les futurs mariés l'hiver dernier) à disposition des tablées dans des cagettes en bois, et jambon au foin cuisiné sur place en plein air par le cuisinier. Un immense plateau de fromage, puisque les convives étaient invités à apporter chacun leur contribution par une spécialité fromagère de leur région (une centaine de fromages, au final..) et une délicieuse pièce montée, pour finir plus traditionnellement. 
Les amis des mariés qui jouent de la musique, dans le jardin, à la tombée du jour, quand la chaleur se fait moins pesante et le vent s'est calmé, un solo de saxo digne d'un concert de jazz, qui conquiert toute l'assistance et nous met en joie..  
Un très beau moment, un peu trop vite passé, qui restera dans nos mémoires, et que j'avais envie de partager avec vous..


PS : Photo du chapiteau du lendemain de la fête, il était magnifique, mais notre attention était ailleurs, et  je n'ai pas pensé à le photographier le jour J.. 

13.7.12

Défi'13 : Sac!



Pas de chapeaux pour moi, mais ça aurait pu, c'était un projet pour ce mois de juillet.. Mais le temps passe et j'ai à peine eu le temps de faire l'indispensable. Qui se trouve coller au thème du Défi'13, "Sacs et Chapeaux",encore une fois par hasard..
Pour les cadeaux des maîtresses je disais donc, cette année j'ai choisi le sac besace réversible de la Droguerie. Deux maîtresses, donc 2 sacs, et deux jours différents aussi, pour préparer.. c'est pas plus mal! 
Je n'ai pas de photo du premier sac fini,  en toile écrue et liberty Wiltshire mais je vous assure que les 4,5m de biais tout autour des anses et de l'ouverture étaient du meilleur effet.. 
Le deuxième sac a bénéficié de mon expérience avec le premier, et je l'ai fait réversible. Je voulais utiliser ce tissu acheté il y a au moins un an, si ce n'est pas deux, chez Bouillon de Couture, une très jolie qualité de coton fin et soyeux au tissage serré. Je l'ai doublé avec une toile sergé couleur grège pour la résistance. 
J'ai eu le temps de chercher du biais pour celui-là, mais difficile de trouver quelque-chose qui s'accorde avec l'imprimé, finalement, dans mon magasin local de tissu, j'ai choisi un gris perle qui ne va pas si mal, et qui était surtout d'une bien meilleure qualité  que tous les autres (référence d'un ancien fournisseur qui était arrêté.. dommage!)
Aucun souci de réalisation, c'était surtout long de positionner le biais et de le faufiler avant de pouvoir le coudre, mais ça en valait la peine, c'était sans difficulté..
Bref, tout ça m'a donné envie de coudre plus. C'est très gratifiant la couture, je me le dis à chaque fois, avec un peu de soin et d'attention, on peut arriver à un joli résultat même si on manque de pratique et d'expérience.. Ca donne envie de continuer!  



12.7.12

Toc toc


J'imagine que vous vous demandez bien s'il y a (encore) quelqu'un.. 
Voui. Je suis là, plus ou moins. Je crois que je n'avais pas laissé passer autant de temps sans rien publier depuis que ce blog est actif. Je n'ai pas spécialement décidé de faire une pause, et je n'ai pas non plus décidé de revenir, les choses se font, ou pas, c'est comme ça.. Rien de dramatique ne m'est arrivé, mais il y a des nouvelles qui touchent nos proches et qui perturbent, la vie qui fait des siennes, qui ne fait pas exactement ce qu'on attendait d'elle et il faut l'accepter. "Rester dans l'espoir", m'a dit une amie. 
Bref, dans ces moments-là j'ai tendance à me fermer comme une huître, pour chercher et m'accrocher à ce qui compte vraiment pour moi. En mode survie, presque, je me limite à l'essentiel. Et j'ai eu du mal, même juste à répondre aux gentils petits mots qui sont venus échouer dans ma boite mail...  Je suis désolée de ne pas avoir répondu, mais ça m'a quand-même beaucoup touchée. 
Enfin, pour changer de registre, sachez quand-même que mes mains n'ont pas chômé, j'ai cuisiné, beaucoup (mais pas de photos..), j'ai tricoté, un peu moins que d'habitude, et aussi, ça doit m'arriver une fois ou deux par an, j'ai cousu! Dans l'urgence évidemment, sans avoir prévu le coup à l'avance bien sûr, saisie par l'inspiration de dernière minute pour les cadeaux des maîtresses.. Par chance il y a 2 maîtresses, celle qui finissait l'année le mardi et celle qui finissait l'année le jeudi en même temps que les autres. Ca m'a permis d'échelonner les fabrications, et de ne pas me retrouver à faire tout pour le même jour. Comme je n'avais pratiquement rien prévu avant de commencer, j'ai fait avec les moyens du bord. Et comme le premier a été fini tard dans la nuit, et empaqueté pour partir avec nous à l'heure de l'école, je n'ai qu'un bref aperçu en photo, en cours de fabrication (j'ai bien senti que l'objet fini le serait alors que le soleil aurait disparu depuis longtemps..). J'ai cousu le sac besace réversible de la Droguerie
Le premier est simplement en toile de coton écrue et biais liberty Wiltshire (le seul dont j'avais assez de longueur..), non doublé, donc non réversible, mais agrémenté d'une petite poche à plis piquée à un patron de pyjama des Intemporels pour Bébé (que je n'ai jamais fait, finalement, mais dont j'avais recopié le patron..) Et puisque je viens juste de me rendre compte que mes cadeaux pour les maîtresses rentrent pile poil dans le Défi'13 de ce mois, le deuxième, pour lequel j'ai un peu plus d'images, sera pour demain.. (non, ce n'est pas pour délayer, c'est juste que je ne voulais pas, finalement, raconter tout ça dans un post pour le Défi'13.. )



Et très bientôt, du tricot aussi, même que je suis en retard.. 





LinkWithin

Related Posts with Thumbnails