22.12.13

Dans la nuit de décembre






J'étais curieuse, en revenant sur ce blog, de voir la date à laquelle mon dernier message avait été publié, je n'étais même pas sûre que c'était en décembre. Ce n'est pas faute d'avoir eu envie de venir par ici, mais rien à faire, je n'ai pas eu le temps qu'il me fallait. 
Mais si, mais si, finalement, c'était il y a quelques semaines, mais quand-même en décembre.. Enfin bref. 
Ce n'est pas encore ce mois, ni l'année qui s'achève, mais avec l'attente de Noël qui touche à sa fin, il y a quand-même le sentiment de quelque-chose d'imminent (ah bon??) et de la fin d'une période.. 
Elle a été marquée chez nous par une question qui a tourné, en rond, tourbillonné, s'est envolée un temps, puis est revenue, moins insistante mais toujours, toujours dans l'air.. Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Il y en a qui disent que ce sont les parents. Mais alors qui met les cadeaux sous le sapin? Est-ce que c'est les parents? Et toi Papa, qui est-ce qui te met les cadeaux sous le sapin?
Toutes les questions ne sont pas venues au même moment, toutes à la suite comme je les rassemble ici, mais si les premières n'étaient pas réellement une vraie question, il y a quand-même eu un jour, il y a deux semaines, dans la voiture, où elle nous a dit que vraiment, elle voulait savoir la vérité. Alors fini d'esquiver, nous lui avons répondu, un peu la mort dans l'âme pour moi, je dois bien le dire, mais simplement. Elle a rit un peu, comme si elle était  contente vraiment, de savoir de quoi il retournait. Et puis nous sommes arrivés, sortis de la voiture, et elle a couru voir ses cousines. Quand on a repris la voiture pour rentrer plus tard, étrangement, c'est comme si elle avait oublié ce qu'on lui avait dit, elle nous a reposé la question.. Je n'ai pas répondu aussi clairement que la première fois, et finalement les jours suivant, c'était comme si la première discussion n'avait pas eu lieu, mais elle a cessé de demander si le Père Noël c'était les parents, pour demander uniquement si le Père Noël existe. Elle n'a plus redemandé qui fait les cadeaux. 
Alors je ne sais pas, j'ai l'impression qu'elle n'a pas si envie que ça finalement, de savoir de quoi il retourne. Je crois qu'elle sait au fond d'elle, qu'il ne viendra pas par la cheminée, mais pour la première fois elle a voulu faire une lettre au Père Noël et la mettre dans une grande boite aux lettres posée devant la mairie de notre ville. Elle a décoré l'enveloppe avec soin, nous irons la poster avant le 25. Aujourd'hui elle a parlé de la petite souris aussi, en se demandant si vraiment, la petite souris passe.. alors qu'il y a quelques semaines, elle s'était endormie en souriant d'avoir mis sa dent sous son oreiller, confiante.. 
Bon, voilà, oui, elle grandit, ma petite souris. Un peu plus vite que ce que l'on aimerait, parfois.. Mais il nous paraît évident qu'il ne faut pas lui imposer une vérité qu'elle n'a pas envie de voir, même si dans le fond, elle sait. Alors on fait comme si elle ne savait pas, en attendant qu'elle nous en reparle, et de voir ce qu'elle en dit. 
Symptomatique et touchant, d'ailleurs, cet épisode survenu mercredi dernier au cours de danse de la petite souris : le cours d'avant, celui des toute-petites, finit par "l'étoile", elles s'allongent par terre, les bras et les jambes en étoile et ferment les yeux. A ce moment-là, la prof de danse est passée et a déposé à côté de chacune des petites un petit chocolat. Alors à la fin du cours de la petite souris, elle leur a dit que comme elles savaient déjà qu'il y avait des chocolats, ce n'était pas une surprise, qu'elle allait les leur donner comme ça. Mais les demoiselles ont protesté et ont demandé si elles ne pouvaient pas faire comme les petites, refaire l'étoile, pour une fois, fermer les yeux et que ça soit une surprise. Un peu surprise mais très compréhensive, la prof a accepté. Et quand elles ont été allongées, elles ont décidé et dit qu'elles se retournaient sur le ventre, pour être sûres de ne pas voir la surprise..

En attendant, toujours à propos du Père Noël, il a fallu que j'improvise un bonnet pour le spectacle de Noël de l'école de musique, et si cela n'a pas été sans mal, je suis finalement assez contente du résultat, et en plus il tient vraiment chaud aux oreilles! 
Il y a eu aussi une belle après-midi avec les copines de l'ancienne école, pleine de joie et de rires, à refaire souvent, tant pis pour la fatigue. Et puis le retour surprise de ma "petite" soeur venue des Etats-Unis 2 semaines avant la date prévue, le plus beau cadeau de l'Avent pour nous tous et plus encore pour la petite souris qui lui a sauté dans les bras pour ne plus la lâcher dès qu'elle l'a vue.. (Pour celles qui ont vu le dessin animé "Ponyo sur la falaise", c'était Ponyo qui retrouve et bondit sur Sôsuke.. tout craché, dans l'élan, la spontanéité et l'émotion)  

Et puis de la cuisine, des sablés de Noël, des Lebkuchen mangés et des épices qui attendent d'être cuisinées, de la laine longuement convoitée offerte par une généreuse et irremplaçable bonne âme (la même que pour les Lebkuchen, d'ailleurs, il faut dire qu'elle me connaît bien..), et ce soir une ganache au chocolat qui prend dans le frigo pour recouvrir ma première bûche maison.. Je n'ose pas encore trop en parler, on va voir ce que ça va donner.
Et puis pour la suite, les festivités, la famille, les repas, les amis à voir avant de faire un petit saut à Paris pour commencer l'année.. dépaysés! 
Je ne suis pas sûre de revenir par ici avant, alors très bonnes fêtes à tous ceux qui font la fête, que la joie et l'esprit de Noël soit dans les coeurs! 

3.12.13

Japan knitting



Photo aux couleurs les plus fidèles

Voilà quelques semaines que j'ai terminé ce petit test pour Midori, une grande nouveauté pour moi : "brioche stitch"  (le point de brioche, traduit littéralement de l'anglais, ou côtes anglaises en français), bicolore. Je dois bien dire que j'étais assez impressionnée au départ, par ce si joli bonnet, tricoté avec une technique que je n'avais jamais essayée. J'ai regardé des tutos vidéos, ça aide toujours à comprendre plus facilement, pour moi en tout cas, que des explications écrites, surtout quand ces explications sont en anglais. C'est d'ailleurs ce qui m'a causé quelques soucis, et quelques rangs détricotés et refaits, les explications de Midori traduites du japonais en anglais, avec parfois une tournure un peu déroutante pour moi, m'ont demandé une certaine concentration pour la compréhension des mailles et des motifs. D'ailleurs, il est bien resté une part de flou puisque j'ai fait des erreurs dans la deuxième répétition du motif, que je n'avais pas faites dans la première! Evidemment, je ne m'en suis rendue compte qu'au moment de photographier le bonnet, ce qui fait qu'elles y sont toujours. Il y a des mailles glissées à prendre comme une maille à l'endroit, ou comme une maille à l'envers, avec le fil devant ou derrière le travail, des diminutions centrales de 5 mailles, des diminutions de trois mailles glissées puis tricotées en maille envers dans le brin arrière (de l'avis général des testeuses, pratiquement impossible à réaliser.. sans casser une aiguille ou prendre une crampe dans les mains), enfin bref, un joli défi technique que j'ai beaucoup aimé essayer de relever! Ce n'était pas le patron le plus simple pour commencer avec les côtes anglaises bicolores mais je suis ravie d'avoir essayé, après ça, n'importe quel autre patron avec ce point sera du gâteau.. 
En tout cas, je dois bien avouer que je suis admirative devant le talent de Midori qui a créé un modèle si complexe où tout tombe parfaitement en place (quand on ne se trompe pas, bien sûr), c'est magique de voir se créer ce motif comme en relief sur un fond contrasté. 
Je le referais volontiers, pour arriver à le faire bien de bout en bout, et avec une autre laine : j'ai pris ce que j'avais en stock et qui me plaisait comme association. J'ai commencé avec le reste de mon Epona, qui avait l'air de bien s'accorder avec la Sweet Georgia Yarn qui restait elle, d'un autre bonnet, de l'année dernière, mais au final, j'ai rapidement vu que la Manos Silk Blend de l'Epona n'était pas assez contrastée pour faire ressortir le motif, bien que je reste persuadée qu'une laine nuancée comme celle-là serait magnifique pour ce patron. J'ai donc pris mon deuxième choix, une pelote de Centurion de Bouton d'Or, sans prétention mais très agréable à tricoter, bien élastique, et très légèrement duveteuse comme si elle avait de l'alpaga (alors qu'en fait non). Le seul bémol à apporter c'est qu'en l'occurrence, elle est un peu trop fine par rapport à la Sweet Georgia (une "fausse" worsted, assez fine, mais quand-même très consistante, alors que la centurion est bien la DK recommandée pour le modèle). Je trouve l'association des deux un peu déséquilibrée. 
Enfin pour finir, malgré un bon échantillon pour le modèle, il m'est un peu trop grand, j'ai l'impression qu'il ne tient pas sur ma tête. Ce qui est faux pour le moment, mais avec le Mistral qui souffle ici, il pourrait peut-être bien s'envoler. 
Alors bon, il y a déjà une tête qui est pressentie pour le recevoir, (bien qu'elle ne l'ait pas encore vu), si il lui plaît malgré tous ses défauts, il finira par arpenter les rues de Paris.. sans moi! 
Et puis aussi, merci pour vos messages de soutien, ça fera une semaine demain soir que nous avons un vrai chauffage dans la maison, finies les températures polaires! On revit.. 


Premier essai avec la Manos Silk Blend

26.11.13

Novembre

Feuilles du plaqueminier embringuées sur un rosier

Feuilles du plaqueminier, encore, tombées et restées posées sur les tiges des crocus 
Chocolat chaud de rigueur en rentrant du cours de musique à pieds..

Une bouffée d'air  citadin pour notre premier week-end de vacances depuis des mois.. Un peu de shopping (Muji!)

.. quelques pas dans les nouveaux espaces verts (non pas boueux, spongieux!!) du quartier

architecture de l'éco-quartier (très chouette ensemble, à mon goût.. même si vous ne voyez pas tout!)

L'audio-guide dans le musée, une découverte! (même si les commentaires ne sont pas du tout adaptés aux enfants..) et un grand plaisir pour moi de visiter ce musée, et de faire découvrir l'art "en vrai" à ma petite souris 
La petite neige de mercredi dernier, qui a fait une heureuse et animé la ballade jusqu'à l'école de musique!
Quelques photos en vrac, prises ces dernieres semaines. On est passé du soleil à la neige. Pour les détails entre-temps, voir les légendes des photos.. 
Novembre file, a presque fini de défiler, d'ailleurs, et je ne suis presque pas passée par là. 
Ce n'est pas mon genre de me plaindre de la météo, surtout quand elle est "normale" pour la saison, mais comment vous dire.. sans chauffage dans la maison, je suis pétrifiée par le froid. Même si il y a quand-même 2 ou 3 radiateurs électriques qui chauffent en permanence, on avait en moyenne 16°C dans le salon, 17°C dans la cuisine, 14.5°C dans la salle de bain.. Je n'ai pas mis le thermomètre dans les chambre, à mon avis c'est entre 14.5° et 16°, (il y a moins d'air froid qui rentre que dans la salle de bain, qui est au nord, avec l'extracteur d'air qui fait entrer le froid, qui est sans porte, et qui donne sur le couloir de l'entrée où la porte est toute autre qu'étanche à l'air). On n'avait pas froid pour dormir, ceci-dit, jusqu'à la nuit dernière; avant, avec une bonne couette, le plus dur c'était de sortir du lit. Mais là, le Mistral fou qui souffle un air glacial est impitoyable, cette nuit j'ai senti le froid, et ce matin j'ai mal à la gorge.. Ces températures sont tout de même en nette amélioration dans deux pièces depuis hier où nous avons remis les anciennes portes de la maison, à la cuisine et au salon. Sans le courant d'air qui vient du couloir de l'entrée, on arrive à 18 ou 19° dans la cuisine et 17-18 dans le salon ce qui est très confortable, comparé aux jours précedents.
Enfin bref, ça nous fera des souvenirs, quand le chauffage sera enfin fonctionnel. Le plombier vient cette semaine, on croise les doigts pour que ça marche normalement, rapidement..
Ce mois de novembre file encore plus vite que les autres, si c'est possible. Bientôt la fin du mois, et le calendrier de l'Avent à préparer!! 


9.11.13

Epona !





Passons sur le temps qui s'écoule hors de ce blog sans que j'y laisse de traces, ça devient un lieu commun, et que dire, je n'ai pas d'autre justification que le temps qui passe et la vie qui court! Comme tout le monde, n'est-ce pas?
Enfin il y a des choses qui ne changent pas trop quand-même, c'est le temps et la passion du tricot.
Cette fois c'est Karen, une des premières blogueuses que j'ai découvert et dont j'ai admiré les ouvrages tricotés, il y a déjà longtemps, qui m'a proposé de tester un de ses modèles pour l'ebook qui vient juste d'être publié, collaboration avec des créatrices talentueuses et variées, pour les laines et sur l'initiative de Laurence.
Je n'ai pas eu la chance de pouvoir tricoter la Physalis prévue initialement, pour cette fois, mais ce sera pour une prochaine fois -où je m'y prendrais un peu plus à l'avance..
Mais du coup, c'était l'occasion d'utiliser enfin de la laine de mon stock! La Manos Silk Blend avait exactement les caractéristiques de poids/longueur et échantillon demandés pour le patron, et sa couleur plaisait beaucoup à la principale intéressée.
Le modèle de Karen est tout simple, facile à porter sur une robe ou une tunique, il se tricote d'une pièce, de haut en bas, tout à l'endroit donc, et les augmentations sont joliment placées pour être décoratives (les petits jours). Un motif original de tresse souligne la taille haute avant que la tunique s'évase. Les nuances de mon fil cachent un peu tous les petits détails, je trouve que c'est bien dommage. Mais la tunique est tout de même adoptée et portée sans façons. 
Un petit conseil qui n'a rien de nouveau, un de ceux que l'on connaît bien quand on tricote des laines nuancées ou teintes à la main de ce genre, mais que j'avais négligé de suivre ce qui m'a obligée à défaire plusieurs rangs pour recommencer : alterner deux pelotes. Oui je sais c'est un conseil de débutant, mais disons que c'est une note pour moi-même.. Je me suis retrouvée avec une sorte de tâche claire en plein sur le devant du tricot. Les variations des écheveaux teints à la main sont réparties à intervalle régulier et se retrouvent donc parfois toutes au même endroit sur un tricot.. ça ne me l'avait jamais fait de manière aussi flagrante, mais bon, on ne m'y reprendra plus!
Enfin voilà, un joli modèle qui va parfaitement bien avec l'automne en demi-teinte qui est le notre cette année, parfait pour réchauffer sans être trop lourd ou épais, et simple et charmant, tout ce qu'on aime.. 

1.11.13

6 ans de sourires


J'avais bien commencé un billet assez personnel, depuis plusieurs jours, de ceux que je commence comme un journal sans réfléchir, et puis que je reprend avec un peu de distance, pour bien mesurer ce que je veux ou pas laisser écrit, et puis voilà que pouf, avant d'avoir fini, est arrivé l'anniversaire de la demoiselle de la maison.
6 ans. C'est passé si vite que je m'en suis à peine aperçue, 6 ans. Bien sûr, si je repense à ma vie avant d'être maman, là j'ai l'impression d'avoir changé de siècle depuis..
C'est drôle parce que juste avant son anniversaire, je suis allée avec elle à la piscine où j'allais avant sa naissance, à l'aquagym. Je n'y étais retournée qu'une fois depuis, autant dire que c'est comme si je n'y étais plus retournée, et la dame de l'entrée était très étonnée que ma carte date de 6 ans. Moi j'ai l'impression que c'était hier. Rien n'a changé là-bas, ni même la dame en question.. C'est juste que la dernière fois, la petite fille que je tenais par la main était encore dans mon ventre. Un détail.
Enfin bref, elle adore la piscine, un vrai poisson. Elle saute même là où elle n'a pas pied, elle descend au plus profond sous l'eau, elle barbotte, et j'arrive même à faire des longueurs avec elle.
A 6 ans, elle se rend compte que plus important que les cadeaux, c'est la présence de ceux que l'on aime à nos côtés qui compte.. Cette prise de conscience est facilitée par le fait que sa marraine chérie, ma petite soeur, vit aux Etats Unis, qu'elle ne la voit qu'une fois par an et qu'elle échangerait bien n'importe quelle poupée ou jouet contre sa présence. 
Elle n'a pas fait beaucoup de devoirs pendant ces vacances, mais j'ai quand-même la très nette impression qu'elle est en constant apprentissage, elle déchiffre tout ce qui est à portée de vue,  les emballages, les publicités, (je me rappelle quand je faisais la même chose), et aussi quand on essaie discrètement d'épeler les mots pour ne pas les prononcer, elle les comprends, ça devient une sorte d'exercice pour elle donc pour nous c'est fichu. Il va falloir trouver autre chose...
Elle grandit en taille, elle a dépassé la taille moyenne d'un enfant de 7 ans en septembre, et aussi en sagesse, toujours très sensible elle se laisse parfois déborder par ses émotions, mais elle arrive à se raisonner. Et parfois je la trouve songeuse, sérieuse, comme si elle avait des pensées qui l'empêchent d'être la petite fille malicieuse, insouciante et pétillante qu'elle a toujours été. J'ai l'impression que ça a commencé avec le changement d'école, et que ça n'a pas disparu. Elle n'avait pas envie d'aller à l'école ce matin, et ce n'est pas dans sa nature de ne pas avoir envie de se lever. Et je sais que ce n'est pas le travail scolaire qui lui déplaît, elle est toujours contente d'apprendre de nouvelles choses, de lire de mieux en mieux et de plus en plus de syllabes et de sons différents.. Elle a des nouvelles copines, mais "pas beaucoup", comme elle me dit, et certaines d'entre elles qui ne sont pas toujours très gentilles. Je ne sais pas si c'est l'âge qui veut ça, mais ce n'est pas l'idéal pour elle, pour se sentir bien dans sa nouvelle école.
Enfin voilà, mon petit coeur qui grandit, qui apprend la vie, et dont j'espère qu'elle ne perdra pas tout de suite, sa candeur et son grand coeur. 

12.10.13

Pour se réchauffer




Le voilà! C'est l'automne, avec des jours gris, du vent, de la pluie, plus ou moins, mais quand-même, ça se rafraîchit tout ça, et nous dans la maison, aussi.. (eh non, toujours pas de chauffage..)
Alors quoi, que fait-on? On met des pulls, certes, on tricote bien sûr, et aussi, on cuisine.. Ca faisait longtemps que je n'avais pas autant pris le temps de cuisiner, un peu de tout, mais tout n'est pas aussi photogénique ou inspirant que le sucré.. pour moi en tout cas! 
Une fournée de petits gâteaux inspirés de mes pannocchie, mais sans farine de maïs pour cette fois, et avec quelques petites modifications. 


500g de farine (mélange de 3/4 de farine d'épeautre et 1/4 de farine blanche)
150g de beurre
200g de sucre de canne roux
40g de corn flakes (non sucrés) réduits en poudre
1 oeuf entier
40g de lait
1 sachet de levure
1 pincée de sel
1 cuil. à soupe d'eau de fleur d'oranger

Travailler le beurre avec le sucre puis ajouter les autres ingrédients sauf la farine et la levure. Mélanger à part, la levure avec la farine (je le note expressément, car moi, cette fois, j'avais oublié de le faire..) puis l'ajouter aux ingrédients et former une boule. 
Mettre la pâte au frais, elle sera plus facile à travailler et mettre le four à préchauffer à 180°C, préparer une plaque de cuisson, beurrée ou recouverte de papier cuisson. 
Etaler la pâte sur environ 4mm d'épaisseur, détailler les formes souhaitées et mettre à cuire de 10 à 15 min.
Sur ma précédente version, j'avais noté que je voulais réduire le sucre, mais en utilisant du sucre de canne non raffiné, le goût est moins sucré, avec la même proportion, et ça me convient tout à fait comme ça. Les corn flakes moulinés donnent toujours un côté croquant très agréable, et l'ajout de la fleur d'oranger nous a aussi beaucoup plu! 

Et aujourd'hui un gâteau au chocolat pour le goûter avec une petite copine de l'école, selon la recette d'Agathe, avec juste comme différence l'ordre de mise en oeuvre des ingrédients du début. J'avais bien envie de mettre mon grain de sel (des épices à pain d'épices en l'occurrence) mais quand on a des petits invités, j'ai toujours la crainte de faire trop original pour leurs goûts.. Mais je le referais pour nous avec ces épices, sans faute. J'ai dans l'idée quelque-chose qui ressemble aux Lebkuchen de Nürnberg, la perfection faite pain d'épices..   




27.9.13

Enfin!








Enfin, ça y est, le retour du tricot! Depuis avril, si je ne me trompe pas, pas de tricot dans ces pages, ni même sur mes aiguilles.. Je m'y suis remise en août encore en plein déménagement, avec de la laine, en pleine chaleur, posée entre des piles de carton et des montagnes de boites de chaussure. C'est à dire, il fallait en avoir envie.. Mais voilà oui, quand c'est Solenn ou Nadia qui font une telle proposition, on ne pense pas une seconde aux conditions, on se demande juste quelle merveille on va tricoter.
Deux jolies photos d'aperçu sont apparues sur leurs deux blogs, ces jours-ci, et les modèles ne sont pas pour démériter! 
De mon côté j'ai choisi un modèle de petit gilet qui avait l'air tellement douillet.. que c'est son nom Cosy(you), imaginé par Nadia. J'aurais pu aussi le faire pour moi, (surtout si je pense à l'automne qui va bien finir par arriver et à ma maison sans chauffage..), mais la petite souris a plus besoin que moi de petites laines bien chaudes, d'autant qu'elle a encore grandi, et que si son gilet arc en ciel de l'an dernier reste son préféré, il est devenu quand-même bien court de manches.. 
J'avais d'ailleurs tellement aimé tricoter la laine de Solenn l'an dernier, pour ce gilet arc en ciel, que je n'ai pas hésité à lui passer commande pour ce gilet. D'autant que les nouvelles couleurs de la Gilliat sont superbes! Celui-ci est le coloris Aster, un violet grisé qui m'a tout de suite plu.
Enfin le voilà, la seule difficulté a été, pour moi, d'adapter le motif ajouré aux diminutions de l'ouverture en V sur le devant. J'ai souvent détricoté les mailles que je venais de faire pour replacer un jeté, ou tricoter 3 mailles ensemble au lieu de deux. C'était un peu bidouillé, et le résultat n'est pas tout à fait symétrique d'un côté à l'autre, mais l'autre solution étant de me farcir tout un diagramme à écrire rang par rang pour compter les mailles, et combiner les diminutions et le point dentelle, ça ne m'a pas gênée de détricoter de temps en temps, d'autant que ce problème se pose au moment où il y a de moins en moins de mailles. Pour le reste, tout est simple à tricoter, plaisant et bien pensé. Aucune couture (mes copines ne me croient pas quand je dis qu'il n'y a AUCUNE couture à faire), même sous les bras, je n'ai pas eu besoin de fermer. 
Enfin, sur la taille j'ai failli prendre le 8 ans, étant donné que c'est plus souvent la taille de vêtement qui convient à ma grande demoiselle, mais finalement j'ai opté pour le 6 ans, son âge, et ça lui va parfaitement. Le 8 ans aurait été trop large de carrure. Par contre, au niveau des manches j'ai supprimé les deux derniers rangs de diminution, elles devenaient trop étroites et carrément moulantes. Je les préfère comme ça, et je suis aussi contente, pour une fois de ne pas les avoir faites trop courtes, presque plutôt trop longues, mais ça tombe bien, parce que la principale intéressée m'a indiquée qu'elle préfère les manches bien longues comme ça. 
Enfin le voilà, en attendant plus de fraîcheur, (28°C cet après-midi..), qui finira bien par arriver, je le sais, il y a au moins déjà une petite laine prête à être portée.
Et puis je crois qu'il y a pas mal d'autres versions à découvrir,  les patrons, sur Ravelry et la laine chez Solenn.. 

18.9.13

Avant l'automne





Avant, on est encore avant l'automne ici, les températures des soirées nous laissent toujours un doute sur le temps que l'on attends pour le lendemain, mais pour le moment, chaque après-midi nous réchauffe généreusement. Heureusement. Dans ces moments il fait plus chaud dehors que dedans, alors j'ouvre les fenêtres en grand, pour que l'air chaud prenne la place. 
C'est qu'en fait, cette nouvelle maison qui est la notre n'a toujours pas de chaudière pour le chauffage central, c'est en projet évidemment, mais tout ne va pas aussi vite que ce que l'on aimerait, et on ignore encore le temps que ça va prendre. Alors j'espère vraiment qu'il va continuer de faire beau, autant et aussi longtemps que possible.. 
Je ne me lasse pas de voir les changements de couleurs de la nature, petit à petit, ces feuilles du tilleul , celles les moins exposées à la lumière du soleil qui commencent à se décolorer, elles tombent jaunes paille, et deviennent rousses une fois au sol.. 
Il y a eu moins de soleil, moins régulièrement ces derniers temps, du coup les dernières figues tardent à mûrir, mais il y en a encore. 
Les sedums sont à leur apogée, et très appréciés par les abeilles, et pour cause il n'y a pas beaucoup de fleurs à butiner maintenant. Les cyclamens de Naples se montrent enfin et les (faux) crocus sortent à peine de terre! Les années précédentes, les feuilles étaient sorties en  août, j'ai cru les avoir tous perdu mais non finalement, ils arrivent, petit à petit.. 
Du côté de la rentrée, cette semaine s'est mise un peu mieux en place que les précédentes, on a changé de jour pour la danse, le cours de jeudi soir dernier m'ayant laissé une petite souris épuisée et incapable de se concentrer pour lire les quelques petites lignes qu'elle avait à lire. Retour au mercredi matin donc, avec l'incomparable avantage d'éviter les bouchons de fin de journée qui doublent le temps de trajet. Une bonne opération puisqu'en plus on retrouve quelques copines de l'année dernière, garder une continuité dans les relations sociales au moins à la danse, ce n'est pas négligeable. 
Deuxième séance d'éveil musical aujourd'hui aussi, avec toujours autant d'enthousiasme, elle est ravie, elle s'amuse, je l'ai entendue rire aux éclats derrière la porte fermée, en l'attendant à la fin du cours, et son enseignante a l'air contente aussi! Bonne pioche donc, pour cette nouvelle activité. 
Et puis il y a eu la réunion parents-enseignants hier soir, avec des paroles très positives de la part de la maîtresse qui ravissent les parents que nous sommes.  Mais aussi quelques paroles de sa part, qui m'ont touchée et un peu préoccupée, à propos du fait qu'elle est souvent seule et qu'elle ne va pas beaucoup vers les autres. Ce qui me rassure un peu, c'est qu'elle ne s'en plaint pas trop, mais peut-être que c'est justement ce qu'elle me dit quand elle me dit qu'elle n'a pas "beaucoup" de copines.. La maîtresse me demandait comment ça se passait dans son école d'avant.. Evidemment, avec 3 ans dans la même école, elle s'était fait de bons amis, elle était dans son élément, elle connaissait tout le monde. Et je suis un peu triste de penser qu'elle ressent ce changement comme difficile. Il va lui falloir du temps pour retrouver des copines. Il y a sa voisine de table qui est gentille, la petite Sidonie du premier jour, heureusement.  Par contre, d'après la maîtresse il y a des élèves dans la classe qui devraient pratiquement retourner en maternelle tellement ils manquent de maturité, et après son année de grande section où la classe était bonne et plutôt homogène, ça ne fait que me préoccuper, comme une difficulté supplémentaire. Enfin, les points positifs sont qu'elle est sérieuse et appliquée, et qu'elle  a vraiment envie de lire d'après la maîtresse, elle la sent presque prête. Je suis contente de ça. J'espère qu'elle va arriver à s'ouvrir un peu et trouver d'autres copines.. qu'elle se sentira bien dans sa nouvelle école, bientôt. 

7.9.13

Dans l'or de septembre







Je n'arrive toujours pas à venir ici autant que je le voudrais. Les cartons, quelques-uns, sont vidés, mais les piles qui encombrent le salon ne semble ni diminuer ni disparaître. De la permanence de l'état de chaos dans ma maison..
La rentrée s'est bien passée, le jour J ayant été préparé avec soin. Bien sûr les jours suivant n'ont pas eu la même perfection, ne bénéficiant pas de l'état de grâce du premier jour tant attendu..
Aller à la nouvelle école est encore bien curieux, et les mamans des copines de l'école d'avant me manquent pas mal, mais la petite souris s'est fait une amie dès la première heure de classe en s'asseyant à côté d'elle, une petite Sidonie, qui est désespérée de laisser sa grande amie seule à midi, quand elle rentre chez elle et que la petite souris mange à la cantine. Elles sont sorties le premier jour, en se tenant la main, leurs vestes coincées sous le coude, l'autre main tenant les cartables, et se serrent dans les bras quand elles se quittent le soir. 
Septembre. Arrivé dans la chaleur douce mais bien présente d'une fin d'été dorée, de la couleur que prennent les feuilles du tilleul, au milieu de l'arbre, et celles du figuier petit à petit.  Il fait si beau que l'on a profité du mercredi pour aller se baigner.
Les figues d'ailleurs, je les attendais de pied ferme, et je ne suis pas déçue, c'est toujours un délice. Et puis il y a un petit figuier à côté du premier, au bord du chemin, qui ne paie pas de mine, et dont les figues petites et très claires semblaient ne devoir jamais mûrir.. Par acquis de conscience, je suis allée y voir de plus près, et j'en ai ouverte une. Elle était en fait parfaitement mûre, rouge grenat, sucrée comme de la pâte de fruit, donnant l'idée d'une figue sèche. 
Il ne me restait qu'à les ajouter à la confiture de poires et figues noires. Et à veiller sur les suivantes et les prendre avant les oiseaux! Peut-être que je trouverais la bonne recette de tarte aux figues cette année? (question à peine dirigée vers Céline, mais je suis preneuse de toutes vos suggestions..) 

26.8.13

Lumières d'été









De mode pause, je suis passée en mode absente pendant tout un mois. Ce n'était pas exactement prévu comme ça, il y a un mois, mais voilà, finalement, 4 semaines sont passées, le déménagement est fait, (l'emménagement un peu moins..) et les vacances sont terminées.
Pendant ces quatre semaines, j'ai :
Dépoussiéré, trié, jeté, emballé.
Déballé, empilé, trié, rangé, donné.
Dormi, beaucoup mais pas très bien.
Nagé, très peu.
Jardiné, trop peu!
Voyagé pas du tout.
Photographié presque pas.
Cuisiné un petit peu, avec plaisir.
Utilisé bobinoir et dévidoir au milieu des cartons, avec juste la place pour le dévidoir de tourner..
Mesuré mon ouvrage avec un mètre de charpentier (qui sait où est donc mon mètre de couturière..)
Crocheté un peu, tricoté de nouveau!

La petite souris elle, a bien profité de ses vacances, même si elle regrette que ses parents n'aient pas eu les mêmes qu'elle, elle a eu la chance d'aller de fêtes familiales en festivals, avec des cousins ou d'autres, elle passe le plus clair de son temps à sauter inlassablement dans la piscine, armée d'une paire de lunettes de natation qui lui est plus indispensable qu'une bouée ou que les brassards, (qu'elle ne veut plus du tout porter, ça l'empêche d'aller tout au fond). Elle commence à nager, c'est-à-dire se déplacer sans aide, à la surface de l'eau, parfaitement allongée mais plutôt en apnée, (si elle sort la tête, comme tous les enfants au début, je pense, tout son corps s'incline vers le bas et forcément, elle flotte moins bien..) Elle a appris à faire des pirouettes sous l'eau en une après-midi et je me régale à la voir aussi heureuse et à l'aise dans l'élément liquide. Elle saute maintenant au plus profond de la piscine, toute droite pour aller toucher le fond.
Elle finit ses vacances avec un stage de danse cette semaine, et elle a pris 5 cm depuis janvier. Elle n'a pas du tout "travaillé" pendant les vacances, et pourtant, bizarrement on dirait qu'il y a eu un progrès sur la lecture, elle arrive très bien a associer les lettres et les syllabes, ce qui n'était pas si évident à la fin de l'année scolaire.
Bientôt la nouvelle école, déjà dans notre nouvelle maison, des changements auxquels il faut un peu de temps pour s'habituer, déjà, en pensée..

Je prends un peu mes marques dans la maison, je me régale de la lumière et de la vue des arbres, par chaque fenêtre. J'ai hâte de voir comment le soleil va entrer avec les changements de saison.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails