17.7.13

Le temps des cigales



Voilà, voilà pour commencer par une considération météorologique, ça y est pour de bon, l'été est bien là, et la chaleur tant attendue nous assomme. Les cigales chantent encore tard le soir, et même après un orage, autant vous dire que c'est un signe qui ne trompe pas.. (autre signe : je rechigne à éclairer le gaz ou le four, autant dire que l'on mange froid, ou cru chez moi, en cette saison..) 
J'ai l'impression que le temps passe encore plus vite qu'en juin, le rythme est différent, je passe un temps fou en voiture, à aller d'un endroit à un autre, il faut dire qu'ajouter l'activité baignade au programme de la journée, quand il faut y aller parce que ce n'est pas chez soi, eh bien ça chamboule bien le quotidien. Pour le plaisir, certes, et je ne vais pas me plaindre, mais à côté de ça, le chantier maison n'avance pas vraiment, et ça me pèse. En attendant, je fais des petits cartons, je vide petit à petit des étagères, et je les emmène, je les répartis dans les pièces de destination. Ca me donne l'impression d'avancer vers l'emménagement, même si ces cartons, au vu de l'ensemble de ce qui reste à faire, sont un peu dérisoires. 
Je n'ai toujours pas repris mes aiguilles à tricoter depuis mon Etty, et là ça commence à me manquer. J'ai toujours du crochet en cours, mais je commence à me pencher sérieusement sur un tricot à faire pour ces vacances, cet été. J'ai un bon stock de laine, je ne devrais même pas avoir à en acheter, normalement! 
Et puis pour sortir un peu du quotidien, un petit saut dans le Jura pour une super chouette cousinade, qui nous a réunis à trente environ, dans une grande maison pleine de livres (mon rêve..), accueillis comme des rois! Et puis des "premières": première nuit sous la tente et avec ses cousines pour la petite souris (sans que nous soyons près d'elle), première pêche à la truite (25 en tout, pour le barbecue de dimanche midi), c'était bien, c'était juste.. trop court! J'ai même eu un moment rare et précieux, pour moi, à ne rien faire, dans le hamac, la petite souris jouait je ne sais où avec les cousins et cousines, chacun s'était trouvé une occupation, et là, une petite fenêtre où je me suis glissée, sans remords, sans préoccupations, sans responsabilité à assumer.. juste la liberté de laisser aller mes pensées, aller un peu plus loin que d'habitude dans mes réflexions, mais ne pas arriver au bout pour autant.. j'aurais besoin de plus de temps comme celui-là.  
Le temps d'écouter chanter les cigales.

7.7.13

Pendant ce temps










Pendant ce temps, il y a eu un anniversaire, puis un pique-nique, une sortie de fin d'année à l'école, les travaux de la maison qui continuent, la fête de l'école, un pique-nique familial, du crochet, de la couture, et des choses à y mettre dedans, de la pâtisserie, 8 enfants dans le jardin et beaucoup de cris, de rires et d'animation.. 

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails