28.4.15

Les jours d'avril

29 mars 2015

8 avril 2015
8 avril 2015
14 avril 2015

14 avril 2015
14 avril 2015
14 avril 2015

14 avril 2015


16 avril 2015

Des jours et des jours que j'ai envie de venir faire un tour par ici, et que je ne le fais pas! Je voulais vous dire comme j'ai apprécié chaque jour de ce mois d'avril qui réserve des surprises et des émerveillements tous les jours. Les alliums d'abords (allium neapolitanum chez moi), les premiers à éclore et envahir le jardin de leurs longues tiges, qui durent des semaines et que les abeilles butinent sans relâche. J'ai vu le tilleul faire apparaître ses bourgeons sur le bois nu, qui ont vite ressemblé à de petits papillons verts pour aussi vite devenir de larges et douces feuilles rondes. J'ai vu la même opération se réaliser un tout petit peu après, sur les figuiers, et je me suis rendue compte que les premières figues étaient déjà visibles, de la taille d'un petit pois. Tout ce vert change la façon dont le soleil joue dehors, et même dedans. La maison devient un peu moins lumineuse mais c'est parce qu'elle est cachée dans les lilas en fleurs, les arbres de Judée, le chèvrefeuille et les rosiers. Loin de moi l'idée de m'en plaindre.. Les iris ont commencé très précocement à fleurir et continuent à faire éclore des taches de couleur ça et là. Il y en a tellement que j'en oublie chaque année et je m'étonne de voir certains que j'avais oubliés. Et les freesia cette année ont tous fleuri, pour la première fois depuis qu'ils sont plantés! A l'époque, ils entouraient une lavande qui a pris tellement d'ampleur depuis, que maintenant les freesia sortent à travers ses branches, qui leurs servent de tuteur en même temps, ce qui n'est pas si mal au final, parce que j'ai l'impression que sinon le poids des fleurs fait se coucher les tiges..

Pour revenir sur ce mois qui s'est déjà envolé, un tout petit peu de tricot.. Un ouvrage de longue haleine, non pas tant pour sa difficulté ou longueur d’exécution mais parce que moi, j'ai traîné.. C'était le cadeau de Noël choisi par ma sœur l'année dernière.. Elle avait vu et aimé le mien, elle a choisi ses couleurs, j'ai acheté le fil (il y a un an..), et j'ai tricoté autre chose, en me disant un peu que de toute façon, même aux Etats Unis, on n'a pas besoin d'un châle en mohair l'été.. Jusqu'à l'automne dernier où je m'y suis finalement mise. J'ai presque failli le finir à temps pour qu'elle l'emporte quand elle est venue, à Noël, mais finalement non. Puis j'ai hésité sur les pompons, ou pas, bloqué le châle dans l'attente d'une révélation sur cette indécision, (je l'ai bien un petit peu porté aussi, par acquis de conscience..), et l'ai finalement confié à ma maman pour qu'il parte dans le prochain colis à destination de notre expatriée. Sans pompons. 

(Séance photo par ma petite photographe en herbe préférée!)





Châle modèle Camomille de Helga Isager, disponible dans ce livre, tricoté en Drops Kid-silk noir, Lioness Arts BFL Sock couleur Athena et aiguilles 4,5mm.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails