3.11.15

L'école de la patience

Quand j'ai su que j'attendais des jumeaux, au-delà de tous les risques potentiels inquiétants de la grossesse, il y a une chose que j'ai su tout de suite, c'est que je devrais me résigner à ne pas pouvoir être aussi maternante qu'avec ma petite souris. J'ai du mal à supporter d'entendre des bébés pleurer, et je me doutais bien qu'avec deux ça risquait d'arriver plus d'une fois. Eh bien voilà, non seulement je dois accepter qu'il y en ait parfois un qui pleure quand je m'occupe de l'autre, mais aussi que parfois les deux pleurent en même temps, de ne pas pouvoir les prendre tous les deux, de ne même pas savoir par lequel commencer en ayant l'impression d'abandonner l'autre. D'autant que calmer un bébé avec son frère à côté qui pleure, c'est très éprouvant nerveusement, et presque impossible pour le bébé.
J'apprends à être maman de jumeaux et c'est l'école de la frustration, et de la patience, je n'imaginais pas à quel point.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails